Skip to main content

Le futur processeur mobile Intel Tiger Lake-U pourrait être beaucoup plus rapide que son prédécesseur

Razer Blade Stealth 13 (2019)
(Crédit photo: Future)

La puce quadricœur Tiger Lake 11e génération d'Intel pour ordinateur portable - qui pourrait s'avérer être le Core i7-1165G7 - a été repérée dans un benchmark en ligne, et il semble que ce processeur pourrait améliorer considérablement les performances par rapport aux puces mobiles existantes de 10e génération (Ice Lake) d'Intel.

Cette fuite est due à Rogame, qui a déjà repéré le processeur quadricœur (8 thread) dans d'autres benchmarks par le passé.

Ce qui pourrait donc bien être un Core i7-1165G7 est répertorié avec une fréquence de 2,8 GHz. C'est une augmentation significative des performances de base par rapport au processeur pour ordinateur portable Ice Lake le plus rapide existant, qui a une fréquence de base de 2,3 GHz (c'est le Core i7-1068NG7 à quatre cœurs).

Il s'agit probablement d'un échantillon de silicium plutôt que d'un produit fini. Ce qui signifie que la fréquence de l'horloge de base pourrait être encore légèrement supérieure lorsqu'il s'agira du processeur finalisé.

Il ne s’agit pas de la première fuite du genre. Rogame avait déjà laissé filtrer des informations sur une puce de Tiger Lake fonctionnant avec une fréquence de base de 3 GHz (elle avait été repérée en avril dernier grâce à un benchmark 3DMark). Le nombre croissant de fuites liées aux processeurs mobiles Tiger Lake-U indique que le lancement pourrait se rapprocher rapidement, ce qui coïncide avec les déclarations d'Intel. Le géant des puces a en effet déclaré qu'il s'attendait à ce que ces processeurs soient expédiés au milieu de l'année, ce qui pourrait signifier aux alentours du mois de juin.

La mise sur le marché n’aura pas lieu avant la fin de l’année

Cela dit, il est encore trop tôt pour s’enthousiasmer à la perspective de l'arrivée prochaine de puces Intel plus puissantes. Entre l'envoi de silicium aux fabricants et l’arrivée sur le marché d’ordinateurs portables utilisant ces processeurs Tiger Lake de 11e génération, plusieurs mois pourraient s’écouler. Leur arrivée sur le marché n’aura probablement pas lieu avant la fin de l'année. 

Tiger Lake est construit autour d'une architecture entièrement nouvelle (Willow Cove) et sera également un grand coup de pouce sur le front des performances graphiques.

Ces puces mobiles représentent un challenge important pour Intel, étant donné que les nouveaux produits Ryzen 4000 d'AMD ont fait une sacrée impression et qu'ils s'annoncent comme une menace très concrète dans l'arène des ordinateurs portables qu'Intel domine.

Via Wccftech