Skip to main content

Le Fujifilm X-H2, un nouvel appareil photo hybride pas si hybride ?

Fujifilm X-H1
Le Fujifilm X-H1 lancé en 2018 (Crédit photo: Fujifilm)

Le lancement du Fujifilm X-H2 devrait nous révéler l'un des appareils photo hybrides les plus excitants de l'année. Il se pourrait même que la marque mette à disposition deux éditions spécifiques : l’une dédiée aux photographes, et l’autre aux vidéastes.

Cette approche très inhabituelle est confirmée par Fuji Rumors (opens in new tab) qui fait état de l’introduction d’un double modèle, reposant sur deux nouveaux capteurs distincts de 26 Mpx et de 40 Mpx respectivement.

Les deux modèles pourraient aussi différer potentiellement sur d'autres points, comme leurs systèmes de contrôle. Le Fujifilm X-S10 nous est récemment parvenu avec une molette de commande PASM (Programme, Ouverture, Vitesse d'obturation, Manuel) privilégiée par la plupart des autres fabricants - mais Fujifilm devrait en outre proposer une conception alternative avec des molettes classiques séparées pour l'ISO et la vitesse d'obturation. 

De nombreuses questions restent en suspens. Nous savons qu'au moins l'un des modèles Fujifilm X-H2 annoncés sera équipé d'un nouveau capteur "empilé" (une première pour Fujifilm), qui offre des vitesses de lecture élevées pour la prise de vue en continu et des performances vidéo améliorées par rapport aux puces BSI standard. Les capteurs de 26 et 40 mégapixels seront-ils tous deux empilés, ou pourrait-il s'agir d'un autre point de divergence entre les deux modèles annoncés ?

Il y aura probablement d'autres rumeurs et fuites à l'approche de l’événement X-Summit piloté par Fujifilm en mai. C’est à ce moment précis que le géant de l'industrie photo devrait lancer le X-H2. Si vous cherchez à acheter un nouvel appareil photo hybride cette année, c'est certainement un boîtier à surveiller.


Une question de prix avant tout ?

Fujifilm X-H1

Le Fujifilm X-H1 (ci-dessus) bientôt suivi par un nouvel héritier phare (Image credit: Fujifilm)

Il n'est pas rare que les fabricants d'appareils photo proposent des variantes d'un modèle particulier pour différents types de photographes. Pour autant, Fujifilm n’est jamais client de cette stratégie, et l'arrivée simultanée de deux nouveaux capteurs pour le X-H2 reste difficilement compréhensible.

La confusion est d'autant plus grande que la gamme X-H de Fujifilm semble avoir été abandonnée, le X-H1 étant sorti il y a plus de quatre ans. Pourtant, il semble maintenant probable que le X-H2 sera le nouveau fleuron de Fujifilm, en particulier pour la vidéo - les dernières fuites suggérant que le modèle à plus haute résolution sera capable de filmer des vidéos 8K/30p (ou peut-être même 8K/60p).

L'un des principaux éléments qui différencient le Fujifilm de ses rivaux plein format, cependant, est la taille de l'appareil et son prix. Si l'un des modèles X-H2 est doté d'un nouveau capteur empilé et de puissances vidéo 8K, il sera probablement assez costaud dans ces deux domaines. Il demeure donc possible que le second modèle X-H2 soit là pour offrir une option plus abordable, comme le Panasonic GH5 II l'a fait récemment aux côtés du Panasonic GH6.

Cela laisserait encore des points d'interrogation quant à l'avenir de la gamme X-T de Fujifilm, mais tout sera révélé lors du X-Summit de mai. Si 2021 a été une année importante pour les appareils photo plein format, 2022 est celle du retour des sans miroir. Et le X-H2 pourrait apporter deux nouvelles options intéressantes pour les photographes comme pour les vidéastes, aux côtés des nouveaux Olympus OM-1 et Panasonic GH6.

Mark is the Cameras Editor at TechRadar. Having worked in tech journalism for a ludicrous 17 years, Mark is now attempting to break the world record for the number of camera bags hoarded by one person. He was previously Cameras Editor at Trusted Reviews, Acting editor on Stuff.tv, as well as Features editor and Reviews editor on Stuff magazine. As a freelancer, he's contributed to titles including The Sunday Times, FourFourTwo and Arena. And in a former life, he also won The Daily Telegraph's Young Sportswriter of the Year. But that was before he discovered the strange joys of getting up at 4am for a photo shoot in London's Square Mile.