Skip to main content

Consoles next-gen : et si Google et Amazon terrassaient la PS5 et la Xbox Series X ?

Xbox
(Crédit photo: Microsoft)

Le match PS5 versus Xbox Series X nous garantit une fin d’année phénoménale pour les communautés de joueurs et l’industrie vidéoludique en général. Pourtant, il ne constitue qu’un épisode de plus dans la guerre des consoles que se livre Sony et Microsoft depuis 20 ans. Même la firme de Redmond commence à admettre qu’elle est secondaire. Selon elle, se développent aujourd’hui une concurrence bien plus dangereuse que ses rivaux historiques.

Dans une interview accordée au magazine Protocol, Phil Spencer, le patron du département Xbox, a déclaré que s'il respecte Sony et Nintendo, ses véritables adversaires sur le marché du jeu vidéo s’appellent dorénavant Google et Amazon.

Un constat qui est loin d’être gratuit. Spencer a de la suite dans les idées et il réitère ses dires de l’an dernier : la branche gaming de Microsoft n’a plus besoin de sortir de nouvelles consoles pour atteindre ses objectifs commerciaux. Une plateforme de cloud gaming, la production de jeux exclusifs et la distribution de franchises AAA suffiraient à sa rentabilité.

Or, qui promeut le projet xCloud depuis sa présentation, en octobre 2018 ? Phil Spencer, toujours lui. Il est l’architecte du déploiement titanesque de Microsoft dans le cloud gaming et ce, bien avant que nous ayons commencé à entendre parler de Google Stadia.

Grâce aux expertises croisées de Microsoft Azure et de l’équipe Xbox, xCloud pourrait devenir un acteur de poids dans cette nouvelle compétition. Jusqu'à présent, le streaming de jeux vidéo n’en est qu’à ses premiers balbutiements. Google Stadia veut en faire un mastodonte mais peine à proposer une solution fédératrice. Avec l’arrivée de GeForce Now et prochainement de xCloud, la course au cloud gaming va prendre un élan plus conséquent.

La volonté de Xbox sur cette fin d’année est claire : intégrer un maximum de grands studios dans l’aventure - et idéalement dans son catalogue. Ajoutons à cela les rumeurs de lancement d’une console de streaming xCloud à 60 dollars, en parallèle de la Xbox Series X. La contre-attaque de l’empire Microsoft est parée.

Pendant ce temps, Sony et Nintendo persévèrent à consolider leurs acquis. Optimiser la configuration hardware des consoles, enrichir le catalogue de jeux (en passant par le marché mobile pour Nintendo). Sans investissement dans une infrastructure cloud massive, nous les voyons difficilement rivaliser. Ne jamais dire jamais ?

Via The Verge