Skip to main content

Ce VPN gratuit pourrait vous espionner

VPN App Store Google Play
(Crédit photo: Apple)

L’éditeur Sensor Tower vient d’être suspecté de récolter des données auprès des utilisateurs ayant installé ses applications VPN. Mais aussi quelques bloqueurs de publicités disponibles jusqu’ici sur les boutiques Android et iOS.

L'entreprise aurait mis en ligne plus de 20 applications sur les deux plateformes OS les plus populaires. Ces dernières auraient été téléchargées plus de 35 millions de fois.

Plusieurs de ces applications incitaient les utilisateurs à installer des fichiers supplémentaires. En réalité, des spywares leur permettant d'accéder à la navigation internet et aux données de géolocalisation de leurs clients. Ceci sans leur consentement.

Apple a rappelé que plus d'une douzaine d'applications du développeur ont été retirées de l’App Store dans le passé, pour violation de la politique de confidentialité de la plateforme. Récemment, les modérateurs de Cupertino ont bloqué Adblock Focus, une nouvelle application de Sensor Tower. De son côté, Google a également purgé ses bases d’applications en retirant l’application Mobile Data, distribuée par la même société. Apple et Google enquêtent activement sur d’autres applications similaires et potentiellement condamnables.

Comment ces applications ont-elles échappées à Apple et Google ?

L'application Luna VPN, par exemple, est l'une des applications Sensor Tower qui a réussi à contourner la réglementation de l'App Store. En incitant les utilisateurs à télécharger des certificats racine via un site web externe, sous prétexte de bloquer les publicités YouTube.

Les enquêtes ont révélé que l’ensemble de ces applications n'étaient pas répertoriées sous la marque Sensor Tower, mais qu'elles utilisaient d'autres noms de sociétés. Bien que le code desdites applications puisse être lié aux développeurs travaillant pour Sensor Tower.

Randy Nelson, responsable du département mobile de Sensor Tower, ne nie pas ce rapprochement. Sa défense ? Le nom de Sensor Tower a été caché pour ne pas porter préjudice à la notoriété des nouvelles applications.

Il rejette toutefois les fautes qui sont reprochées à sa compagnie : « La grande majorité de nos applications est aujourd'hui inactives, quelques-unes sont encore en voie de disparition. Nous prenons les directives des magasins d’applications très au sérieux et faisons un effort concerté pour les respecter. Tout comme nous respectons au mieux les changements de règles qui se produisent de temps en temps ».

Nelson a également déclaré que les applications Sensor Tower ne collectent que des données anonymes et n’exploitent aucune donnée personnelle identifiable ou toute autre information sensible.

Via: BuzzFeed