Skip to main content

Le Canon EOS R3 est arrivé : voici les 8 points forts du nouvel appareil photo sans miroir

Le Canon EOS R3 est enfin officiel
(Crédit photo: Canon)

Cinq mois après sa première mention, le Canon EOS R3 a enfin été officialisé par le constructeur - et nous connaissons désormais l’intégralité de sa fiche technique. L'EOS R3 est l'appareil photo sans miroir le plus puissant que Canon ait produit jusqu'à présent. Il se situe entre le Canon EOS R5, plus petit, et le reflex numérique Canon EOS 1D X Mark III. Bien qu'il s'agisse en réalité du successeur hybride de ce dernier.

Quelles sont donc les nouvelles choses que nous avons apprises ? Nous savions déjà que l'EOS R3 se dote d'un nouveau capteur CMOS et qu'il est capable de mitrailler des photos brutes à une vitesse de 30 images par seconde. Avec un suivi AF/AE complet. 

Canon a également révélé en juin, dans une "annonce de développement", que l'EOS R3 embarquerait un nouvel autofocus avec suivi des véhicules, un écran tactile articulé, un système de stabilisation IBIS à huit stops et la possibilité d’enregistrer des vidéos 4K suréchantillonnées.

Cette inauguration complète nous donne davantage de détails clés, notamment la résolution de son capteur (24,1 Mpx).  Et à déterminer comment la technologie hybride de Canon se positionne par rapport à ses rivaux estampillés Sony.

1. Un capteur superposé de 24,1 Mpx 

Comme nous le soupçonnions après que certains internautes aient saisi les données EXIF de visuels de l'EOS R3 diffusés pendant les Jeux olympiques, le nouvel appareil photo sans miroir de Canon intègre un capteur superposé de 24,1 Mpx.

Cette résolution peut sembler un peu faible par rapport à celle du Sony A1 (50 mégapixels), mais l'EOS R3 est avant tout un appareil photo destiné à la photographie sportive et animalière. Sa résolution s’avère supérieure à celle du Canon EOS 1D X Mark III (20,1 mégapixels), sur lequel les photographes professionnels se reposent volontiers depuis dix-huit mois.

Le capteur de l'appareil photo sans miroir Canon EOS R3

(Image credit: Canon)

L'aspect le plus intéressant de ce capteur est qu'il s'agit de la première puce "empilée" de Canon. Cette conception, inaugurée par les appareils Sony comme le Sony A9 II, offre des vitesses de lecture des données plus élevées que les capteurs BSI (backside-illuminated) standard. Ce qui présente des avantages sérieux pour le mode rafale et la réduction du "rolling shutter" en vidéo.

C'est ce capteur superposé qui permet à l'EOS R3 d'atteindre la vitesse de prise de vue annoncée de 30 images par seconde, mais aussi sa vitesse d'obturation maximale de 1/64 000e de seconde. Canon a également confirmé que l'obturateur électronique de l'EOS R3 peut être synchronisé avec des flashes externes (jusqu'à 1/250e de seconde).

2. Il peut enregistrer des vidéos brutes 6K en interne

Jusqu'à aujourd'hui, Canon avait révélé étonnamment peu de choses sur les capacités vidéo de l'EOS R3. Il ne s'agit certainement pas d'un manque d'audace de la part du constructeur : l'EOS R3 s’affiche comme une caméra vidéo professionnelle de premier ordre.

Nous supposions qu'il produirait des vidéos 4K suréchantillonnées et qu'il prendrait en charge le profil Canon Log 3, avec une gamme de couleurs dynamique et une souplesse de montage accrues. Mais Canon vient de révéler que l'EOS R3 peut aussi enregistrer des vidéos brutes 6K/60p en interne - une compétence rare pour un appareil photo sans miroir - avec la possibilité de capturer au format CRM (Cinema Raw Light).

Canon EOS R3

(Image credit: Canon)

Le format Cinema Raw Light provient des caméras de cinéma Canon et constitue un moyen pratique de réduire la taille monstrueuse des fichiers vidéo bruts, sans sacrifier la qualité de l'image ou la marge d'étalonnage. 

Le mode slo-mo 4K/120p et la capacité apparente de l'EOS R3 à résister aux problèmes de surchauffe (qui ont affecté le Canon EOS R5 à ses débuts) seront peut-être plus utiles aux photographes sportifs. Selon Canon, vous pouvez enregistrer jusqu'à six heures de vidéo à fréquence d'images standard, ou 1,5 heure de vidéo 120p (en supposant qu'il vous reste suffisamment d'autonomie ET d’espace sur la carte mémoire).

3. Vous disposez du même viseur que l'EOS R5

L'une des caractéristiques les plus importantes de l'appareil photo pour les photographes sportifs professionnels est le viseur. En janvier 2020, Canon nous a expliqué que si le 1D X Mark III était un reflex numérique et non un appareil sans miroir, c'était en raison du problème insurmontable du décalage du viseur avec les EVF. Comme Canon nous l'a précisé, les appareils sans miroir "ne pourront jamais se montrer aussi rapides qu'un reflex numérique", car les viseurs optiques fonctionnent à la vitesse de la lumière.

C'est tout de même une légère surprise de voir que le Canon EOS R3 n'a pas poussé les viseurs Canon encore plus loin - comme le Canon EOS R5, il possède un EVF de 5,76 millions de points avec un grossissement de 0,76x et une fréquence de rafraîchissement maximale de 120 images par seconde.

Le Canon EOS R3 vu de dos

(Image credit: Canon)

Il ne s'agit en aucun cas d'un viseur moyen, mais il demeure encore un peu en dessous du viseur OLED Quad-XGA de 9,44 millions de points du Sony A1 dont le taux de rafraîchissement est de 240 images par seconde. La fréquence de rafraîchissement détermine la fluidité des mouvements dans le viseur, c'est donc une caractéristique importante pour le mode action.

Le Sony A1 et le Canon EOS R3 sont des appareils très différents, mais tous deux sont axés sur la photographie sportive et animalière - et Sony a toujours une longueur d'avance sur la capacité du viseur. En fait, un démontage du Canon EOS R5 l'année dernière révèle que le viseur est fabriqué par Sony - ce qui explique peut-être pourquoi Canon n'a pas été en mesure d'inclure un viseur équivalent à celui du Sony A1 sur l'EOS R3.

4. L'EOS R3 possède un écran de très haute résolution

Si ce n’est pas le cas au niveau du viseur, le Canon EOS R3 surpasse facilement le Sony A1 en ce qui concerne son écran. Entièrement articulé, et donc idéal pour les vidéastes, il possède une résolution très impressionnante de 4,15 millions de points.

C'est presque deux fois la résolution de l'écran arrière du Canon EOS R5 et une résolution nettement supérieure à celle de l'écran pitoyable de 1,44 million de points du Sony A1... qui ne s'incline par ailleurs que vers le haut ou le bas.

Canon EOS R3

(Image credit: Canon)

Pour la plupart des professionnels, le viseur d'un appareil photo est sans doute plus important que l'écran intégré (d'autant que les vidéastes peuvent ajouter un grand écran externe s’ils le désirent). Néanmoins, la qualité de l'écran arrière de l'EOS R3 est certainement un gros avantage pour revoir vos images et naviguer facilement entre les menus. 

5. La griffe multifonctions est un vrai plus

Canon a ajouté un équivalent de la griffe multi-interface de Sony, appelée griffe multifonctions, sur le dessus de l'EOS R3. Ce support next-gen délivre un transfert de données bidirectionnel et à grande vitesse entre l'appareil photo et les accessoires compatibles. 

Les premiers nouveaux compagnons de l'EOS R3 sont un microphone stéréo directionnel (DM-E1D) et un émetteur Speedlite (ST-E10). Tous deux sont alimentés par l'appareil photo et ne doivent pas être rechargés séparément. En outre, le ST-E10 vous permet de contrôler à distance plusieurs flashs Speedlite.

Le Canon EOS R3 vu du dessus

(Image credit: Canon)

Un léger inconvénient de ce nouveau sabot multifonctions est qu'il ne s’avère pas totalement étanche - vous devez donc utiliser un adaptateur AD-E1 si vous souhaitez protéger votre appareil des intempéries.  

Il sera néanmoins possible de monter d'autres accessoires sur cet adaptateur, notamment le Smartphone Link AD-P1 (qui arrivera en 2022) pour insérer un téléphone iOS ou Android au-dessus de l'appareil photo et transférer des images via la nouvelle application MFT.

6. Son mode rafale est à la hauteur du Sony A1

Les vitesses de prise de vue en continu dépendent d'un grand nombre de facteurs, de la lumière ambiante à l'objectif que vous utilisez, il faut donc prendre les vitesses maximales théoriques avec des pincettes. Mais sur le papier, le Canon EOS R3 est certainement à la hauteur du Sony A1 en termes de vitesse et de profondeur de la mémoire tampon.

L'EOS R3 peut atteindre des vitesses de rafale maximales de 30 ips avec un suivi AE/AF complet lors de l’enregistrement de fichiers bruts 14 bits. Une compétence impressionnante qui a sans doute été débloquée par ce nouveau capteur superposé.

Canon EOS R3

(Image credit: Canon)

Canon a aussi révélé que sa mémoire tampon peut maintenir cette vitesse pour 540 JPEG ou 150 fichiers bruts, ce qui correspond respectivement à 18 et 5 secondes de prise de vue. Les performances du Sony A1 se veulent similaires ici, le fleuron étant capable d'absorber environ 400 JPEG ou 238 fichiers bruts.

L’intérêt avec le Canon EOS R3 réside dans son obturateur mécanique qui ne peut atteindre "que" la vitesse maximale de prise de vue en rafale de 12 images par seconde. Au même niveau que le Canon EOS R5, mais en dessous des 20 images par seconde du Canon 1D X Mark III. 

7. Le mode AF Eye Control fait gadget

Canon a expliqué le fonctionnement de son intriguant système Eye Control AF, qui assure le suivi en continu du regard de vos sujets. 

Cette nouvelle version du système autofocus contrôlé par l'œil, que nous avons découvert dans les années 1990 sur le reflex Canon EOS 3, provient de la division médicale de Canon. Elle se veut alimentée par huit LED de faible puissance au sein du viseur. Le suivi du regard est alors immédiat, avec des informations superposées sur le capteur de l'appareil photo.

Canon EOS R3

(Image credit: Canon)

Ce système a été conçu pour vous aider à assurer des mises au point rapides, plutôt que de suivre directement les sujets dans le cadre. Par exemple, sur un circuit automobile, vous pouvez l'activer pour choisir une moto particulière sur laquelle faire la mise au point juste avant d’appuyer sur le déclencheur.

L'Eye Control AF présente cependant certaines restrictions qui peuvent limiter son usage dans la pratique. Il est ainsi nécessaire de recalibrer l’appareil en fonction des différentes scènes et des conditions d'éclairage. D'autre part, il peut être perturbé par le port de lentilles de contact ou de lunettes.

8. Il coûtera moins cher que le Sony A1 et le 1D X Mark III

Enfin, nous disposons désormais d'un prix de lancement conseillé : le boîtier seul sera accessible à 5 999 €, à partir de fin novembre. Ce n'est pas vraiment bon marché, mais il se révèle moins cher que le Sony A1 (lancé à 7 299 €)  et que le Canon EOS 1D X Mark III (à 7 290 €).

La plupart des photographes non professionnels se tourneront plutôt vers le Canon EOS R6 ou le Canon EOS R5. Mais le prix du Canon EOS R3 n'est pas trop excluant, si l'on considère qu'il est doté de la toute dernière technologie hybride de Canon. Y compris des capacités vidéo qui dépassent largement celles de son cousin reflex.

Les emplacements pour cartes mémoire du Canon EOS R3

(Image credit: Canon)

Pour les photographes professionnels ou les amateurs avertis, cet appareil s'annonce certainement comme l'un des meilleurs appareils photo sportifs ou animaliers, sinon le meilleur. Nous avons hâte de le mettre à l'épreuve dans une évaluation complète que nous publierons très bientôt. 

Mark Wilson

Mark is the Cameras Editor at TechRadar. Having worked in tech journalism for a ludicrous 17 years, Mark is now attempting to break the world record for the number of camera bags hoarded by one person. He was previously Cameras Editor at Trusted Reviews, Acting editor on Stuff.tv, as well as Features editor and Reviews editor on Stuff magazine. As a freelancer, he's contributed to titles including The Sunday Times, FourFourTwo and Arena. And in a former life, he also won the Daily Telegraph's Young Sportswriter of the Year. But that was before he discovered the strange joys of getting up at 4am for a photo shoot in London's Square Mile.