Skip to main content

Baisse du prix de la RAM : est-ce le bon moment pour acheter des nouvelles barrettes ?

RAM
(Crédit photo: Gorodenkoff / Shutterstock)

D’après les analystes du cabinet de conseil Gartner, il pourrait bientôt être beaucoup moins coûteux de se procurer des barrettes neuves de mémoire vive pour mettre à niveau son PC. 

Les prix de la DRAM et de la mémoire flash NAND devraient connaître une chute spectaculaire au cours des prochains mois, ce qui offrirait un soulagement bienvenu aux joueurs PC, et aux monteurs chevronnés de nouvelles configurations, ou aux entreprises cherchant à renouveler leur parc informatique. Quelle que soit leur localisation dans le monde.

Le rapport du cabinet envisage, en effet, un effondrement des prix de la RAM au cours du second semestre de l’année 2022 - après que la pénurie globale de semiconducteurs sévissant actuellement se soit résorbée. 

Vers le bout du tunnel ?

Le mémo indique qu'à cette date, une "offre excédentaire" de puces mémoire submergera le marché, car les fabricants chercheront à rebondir après la longue rupture des chaînes de production et d’approvisionnement de semiconducteurs paralysant pratiquement tous les équipementiers high-tech en 2021. Les analystes font état d'une "réduction significative des prix" en réaction immédiate, ce qui signifie que les prix des puces devraient chuter de manière spectaculaire.

La nouvelle pourrait avoir un effet d'entraînement sur les fabricants d’ordinateurs portables et de bureau eux-mêmes, le rapport de Gartner semblant les inciter à profiter de l’afflux de ces puces bon marché pour augmenter leur production. 

Gartner a toutefois noté que les conditions générales du marché pour 2022 seraient "inhabituelles", ce qui sous-entend que d'autres fluctuations et changements de prix pourraient devenir la norme à l'avenir.

La pénurie mondiale de semiconducteurs a été relevée par l’intégralité du marché technologique comme l'un des principaux impacts de la pandémie. Elle est le résultat d'une multitude de facteurs, à commencer par la fermeture des usines de production en raison des protocoles sanitaires, associée à la hausse soudaine de la demande de matériel, notamment d'ordinateurs portables et de tablettes suite à la généralisation du télétravail et de la formation à distance.  

En outre, une grave sécheresse à Taïwan a contraint le pays à détourner l'approvisionnement en eau de plusieurs zones industrielles, dont un centre de fabrication de semiconducteurs. Ce qui a davantage aggravé la crise mondiale en cours. 

Il n'y a guère de consensus lorsqu'il s'agit d'évaluer l'ampleur du problème et de définir un calendrier de reprise. Certains spécialistes estiment que la pénurie s'atténuera l'année prochaine, d'autres que la pénurie persistera jusqu'en 2023 et au-delà.

Même les poids lourds de l'industrie ne se prononcent pas sur les réapprovisionnements futurs, le PDG d'Intel, Pat Gelsinger, ayant récemment fait remarquer qu'il faudra "encore un à deux ans avant que l'industrie ne soit en mesure de satisfaire complètement la demande actuelle". 

Via The Register

Mike Moore

Mike Moore is News & Features Editor across both TechRadar Pro and ITProPortal. He has worked as a B2B and B2C tech journalist for nearly a decade, including at one of the UK's leading national newspapers, and when he's not keeping track of all the latest enterprise and workplace trends, can most likely be found watching, following or taking part in some kind of sport.