Skip to main content

Activision Blizzard retire tous ses jeux de GeForce Now

GeForce Now
(Crédit photo: Nvidia)

L’éditeur Activision Blizzard vient d’exclure l’intégralité de ses jeux vidéo présents sur la plateforme de cloud gaming GeForce Now. Une décision qui a contrarié de nombreux abonnés sur le service de récemment lancé par Nvidia.

La pilule est d’autant plus dure à avaler que c’est Nvidia, et non Activision directement, qui en a informé les utilisateurs sur le forum GeForce : « A leur demande, nous vous signalons que les jeux Activision Blizzard seront retirés du service. Bien que cela soit regrettable, nous espérons travailler de nouveau avec Activision Blizzard pour réactiver leur catalogue et de nouveaux jeux dans un avenir proche ».

Les titres concernés par le retrait d’Activision Blizzard sont les suivants :

  • Call of Duty: Black Ops III
  • Call of Duty: Black Ops 4
  • Call of Duty: Infinite Warfare
  • Call of Duty: Modern Warfare 2019
  • Call of Duty: Modern Warfare 2 Single player
  • Call of Duty: Modern Warfare 2 Multiplayer
  • Call of Duty: Modern Warfare 3 Multiplayer
  • Call of Duty: Modern Warfare 3 Single player
  • Call of Duty 4: Modern Warfare
  • Call of Duty: World at War
  • Call of Duty: WWII
  • Construction Simulator 2 US - Pocket Edition
  • Crash Bandicoot N. Sane Trilogy
  • Diablo III
  • Hearthstone: Heroes of Warcraft
  • Heroes of the Storm
  • Overwatch
  • Sekiro: Shadows Die Twice
  • Spyro Reignited Trilogy
  • StarCraft Remastered
  • StarCraft II: Legacy of the Void
  • World of Warcraft: Battle for Azeroth
  • World of Warcraft Classic

Nvidia a officiellement lancé GeForce Now il y a un peu plus d'une semaine. Cette démission de l’éditeur représente un sacré coup dur pour le service, avec la perte de nombreux jeux extrêmement attractifs comme Overwatch, World of Warcraft et - évidemment - la franchise Call of Duty.

De nombreux abonnés se plaignent ainsi d’avoir loué le dernier opus Call of Duty via la plateforme avec l’intention d’y jouer en streaming sur GeForce Now. En effet, il est nécessaire de payer la location d’un jeu en plus de l’abonnement à GeForce Now. Ce pour bénéficier d’un PC Gamer virtuel, suffisamment rapide pour exécuter à distance les titres du catalogue.

Quelle est l’origine du conflit entre Activision et Nvidia ?

Pourquoi Activision Blizzard a-t-il décidé de faire tapis ? C'est une très bonne question… qui n'a pas de réponse officielle pour l'instant. Nous savons que l’éditeur n’était pas satisfait des garanties de partenariat proposées par Nvidia. D’autres rumeurs font état d’un nouvel accord de collaboration exclusive qui serait sur le point d’être signé entre Activision et un service de streaming concurrent. Il se murmure qu’il s’agirait de Google Stadia.

Quel qu’en soit la cause, l'incident pourrait porter gravement préjudice à l’existence même de GeForce Now. Les joueurs, auparavant enthousiastes à l’idée d’une configuration virtuelle offerte par la référence Nvidia, commencent à douter sur la capacité de la société à pérenniser sa plateforme de cloud gaming.

Cela donne l'impression que GeForce Now repose sur des associations fragiles entre Nvidia et les éditeurs, là où les alternatives Shadow et Google Stadia mettent à disposition un catalogue plus onéreux mais surtout plus solide.

GeForce Now supporte encore des centaines de jeux. Plus de 1 500 titres devraient rejoindre la plateforme prochainement, Nvidia cherchant à intégrer de nouveaux jeux chaque semaine.