Skip to main content

Test Samsung QN85B (55QN85B)

Parce que les Mini-LED peuvent faire une grande différence.

Samsung QN85B
(Image: © Samsung)

TechRadar Verdict

Le Samsung QN85B est un téléviseur excellent à bien des égards, sublimant les films et les jeux, mais il n'a pas l'excellence générale de ses meilleurs rivaux au même prix. Comme le LG C2.

Pros

  • +

    Design fin et élégant

  • +

    Images lumineuses et richement colorées

  • +

    Excellente diffusion des jeux vidéo

Cons

  • -

    Difficulté à fournir des détails dans les tons noirs

  • -

    Pas de Dolby Vision HDR

  • -

    Les changements apportés à l'interface Smart TV ne sont pas positifs

Le Samsung QN85B en résumé

Le Samsung QN85B ressemble à un téléviseur incroyablement compétitif sur le papier, et bien que la bataille ne soit jamais gagnée sur le papier, il faut bien commencer quelque part. Sa technologie Mini-LED (que Samsung appelle Neo QLED) est apparente à la fois dans la finesse du profil de l'écran et dans ses niveaux élevés de pic de luminosité. 

Pour les joueurs, le Samsung QN85B dispose de fonctions HDMI 2.1 sur toutes ses prises HDMI et peut exploiter toutes les fonctionnalités de votre console next-gen. Il est également équipé d'un processeur d'image ultramoderne, d'une version repensée de l'interface de télévision intelligente Tizen qui est l'un des points forts des téléviseurs Samsung depuis un certain temps déjà, et il est doté de six haut-parleurs qui veulent vous donner un avant-goût du son spatialisé.  

Et tout cela à un prix qui semble compétitif par rapport aux téléviseurs haut de gamme dans les grandes tailles - nous avons testé le modèle de 55 pouces, mais nous tenons également à souligner que la version de 75 pouces fait partie des meilleurs téléviseurs de 75 pouces et que son prix est inférieur à celui de la concurrence OLED. 

Sur le papier, tout cela suffit à faire oublier le refus habituel de Samsung d'inclure le HDR Dolby Vision.

En pratique, cependant, les choses ne sont pas si simples. Oui, il s'agit d'un écran lumineux - et oui, ses contrastes sont importants en conséquence. Mais malgré le nombre important de ses zones de rétroéclairage, il ne parvient pas à apporter des niveaux de détail convaincants aux tons noirs qu'il génère - et il n'est pas non plus à l'abri de l'efflorescence du rétroéclairage ou des taches. Il n'est tout simplement pas à la hauteur des meilleurs téléviseurs OLED en termes de précision.

La nouvelle interface Smart TV n'est absolument pas améliorée par rapport à la proposition de l'année dernière, bien au contraire. Et le son, bien qu'assez expansif, s'avère peu dynamique, manquant aussi d'extension dans les basses fréquences.

Le Samsung QN85B est loin d'être mauvais et, à certains égards, il constitue une bonne affaire. Mais il ne fait aucun doute que Samsung a laissé la porte ouverte à des appareils comme le LG C2 pour vous tenter à un prix extrêmement similaire, avec une image globalement meilleure... même si le QN85B a quelques avantages qui lui sont propres.

Prix et disponibilité

  • Sortie au printemps 2022
  • Disponible en 55, 65, 75 et 85 pouces
  • A partir de 1699€

Le Samsung QN85B est en vente dès maintenant, et il est disponible en quatre tailles d'écran différentes. Le 55QN85B de 55 pouces que nous avons testé coûte 1699€ tandis que la version de 65 pouces est proposée à 2199€ et la version de 75 pouces vous coûtera 2999€. Ceux qui disposent d'un espace particulièrement grand peuvent se procurer le modèle 85 pouces pour 4999€. 

Il est clair que plus le QN85B que vous souhaitez est grand, plus il est judicieux d'être américain. Mais quel que soit l'endroit où vous effectuez votre achat, vous savez qu'il existe des écrans de taille similaire parmi les grands noms du marché - le LG C2 et le Sony A80K en particulier - disponibles à un prix similaire. Le marché des téléviseurs fait l'objet d'une concurrence acharnée, ce qui n'est qu'une bonne nouvelle pour les consommateurs.

TV Samsung QN85B

Le Samsung QN85B est doté d'un nombre impressionnant de fonctionnalités, avec une ou deux exclusions notables. (Image credit: Future)

Caractéristiques principales

La gamme QN85B est basée sur la technologie Mini-LED (ou Neo QLED, comme insiste le département marketing de Samsung). Nous avons expliqué la technologie Mini-LED ici, mais pour l'instant, il suffit de savoir que le QN85B utilise plusieurs milliers de petites LED pour rétroéclairer son panneau LCD à points quantiques.

Les avantages de cette technologie sont évidents, du moins en théorie. Le fait de disposer d'un nombre aussi important de petites LED à l'arrière du panneau de pixels permet de diviser le réseau de rétroéclairage en centaines de "zones" de gradation, toutes contrôlables individuellement. Le rétroéclairage peut donc être ciblé très précisément pour être lumineux dans certaines zones et sombre dans d'autres, ce qui devrait se traduire par de meilleurs niveaux de noir, des contrastes plus convaincants et un meilleur contrôle des scènes d'obscurité à la bougie et autres. Cette disposition permet également au QN85B d'être d'une minceur impressionnante.

La qualité d'image globale est régie par le processeur Neo Quantum 4K de Samsung. Ce processeur utilise l'apprentissage automatique pour faire en sorte que le contenu de tous les types et de toutes les résolutions soit le meilleur possible sur l'écran 4K de 55 pouces. Naturellement, beaucoup d'efforts sont déployés pour adapter le contenu HD ou SD à la taille de l'écran, mais le Neo Quantum 4K est également conçu pour exploiter l'élément HDR de tout contenu 4K natif avec lequel il est en contact. 

En ce qui concerne le HDR, Samsung fait comme d'habitude - ce qui, bien que prévisible, est dommage. Le QN85B prend en charge HLG, HDR10 et Adaptive HDR10+, mais comme d'habitude, il n'y a aucune compatibilité avec Dolby Vision. Il n'y a que le format HDR le plus populaire de tous. 

Les quatre entrées HDMI du QN85B sont au standard 2.1 avec eARC, et prennent en charge la 4K 120Hz, le VRR et ALLM - ce qui est une excellente nouvelle pour les joueurs de la prochaine génération, et fait de ce téléviseur l'un des meilleurs téléviseurs de jeu. En outre, il y a deux prises USB, une sortie optique numérique, une prise Ethernet et des tuners TV. La connectivité sans fil est assurée par le Bluetooth 5.2 et le Wi-Fi bi-bande.  

En ce qui concerne l'audio, le QN85B est équipé de six petits haut-parleurs, alimentés par un total de 60 watts. Deux d'entre eux sont orientés vers l'avant, deux autres sont inclinés vers les côtés afin d'obtenir une plus grande largeur sonore, et les deux derniers sont orientés vers le haut depuis l'arrière du châssis. Ainsi, le QN85B est non seulement capable de gérer les bandes sonores Dolby Atmos, mais il souhaite également offrir une petite suggestion de son spatial. 

Samsung a également déployé sa technologie "Object Tracking Sound" afin que le son suive encore plus fidèlement l'action à l'écran. Et si vous utilisez une barre de son Samsung appropriée, non seulement une connexion eARC s'occupera du transfert de données, mais la technologie "Q Symphony" de Samsung permet au système audio du téléviseur de s'associer aux efforts de la barre de son, plutôt que de s'y substituer, pour un son plus étendu.

  • Note : 4,5/5

La luminosité du Samsung QN85B fait honte aux téléviseurs OLED

La luminosité du Samsung QN85B fait honte aux téléviseurs OLED (Image credit: Future)

Qualité d'image

  • Magnifiquement brillant et coloré
  • Capable d'offrir des tons noirs uniformément profonds
  • Le détail des nuances dans l'obscurité fait défaut

Si c'est la luminosité que vous recherchez, vous êtes au bon endroit. Lorsqu'il est tout juste sorti de la boîte, le terme "brûlant" n'est pas trop fort pour décrire la qualité d'image du QN85B.

Il est toujours possible d'avoir trop d'une bonne chose, bien sûr, car la colorimétrie des images du Samsung est facilement réglable dans les menus de configuration. En fait, il est judicieux de passer un peu de temps à étudier les options de configuration, car le QN85B produit des images plus subtiles et plus nuancées que ne le laisse supposer son aspect extérieur.

Les niveaux de luminosité impressionnants ne se font pas au détriment des détails des tons blancs, cependant. La gradation et la variation sont toujours apparentes, et le Samsung est capable de distinguer les plus petites différences de nuances et de tons.

Malgré l'absence (toujours irritante) de compatibilité Dolby Vision HDR, le contenu 4K natif est vibrant et convaincant sur toute la palette de couleurs. Il y a une profondeur tangible aux primaires, et une nuance apparemment illimitée de l'ombre et du ton - même lorsqu'il s'agit de quelque chose comme un terrain de sport, qui pourrait raisonnablement être considéré comme étant assez uniforme en termes de couleur. La récupération des détails fins est impressionnante, et la certitude avec laquelle le QN85B décrit la saturation des couleurs est également remarquable.

Le Samsung conserve tous ces attributs positifs même lorsqu'il est regardé de manière radicalement désaxée. Il n'a pas les angles de vision ridiculement larges du téléviseur QD-OLED Samsung S95B, bien sûr, mais il n'y a pas besoin de se disputer pour savoir qui va s'asseoir dans le coin le plus agréable. La constance de la performance des couleurs du QN85B est remarquable.

La performance des tons noirs n'est pas aussi réussie. La multitude de zones de gradation (il y en a 720 au dire de tous, dans une matrice de 40 x 18) signifie que les zones qui ne sont pas éclairées sont bonnes et noires, mais la volonté d'obtenir des tons noirs plus profonds que prévu entraîne également un certain écrasement des détails dans l'obscurité. Il y a une uniformité malvenue dans les vêtements militaires noirs pendant les scènes d'ouverture de Tenet de Christopher Nolan, par exemple, et ce manque général d'éclairage dans les zones les plus sombres de l'écran ne disparaît jamais vraiment. 

Le bon côté, c'est la façon dont le Samsung contrôle son rétroéclairage. À moins que vous ne regardiez un écran noir avec du texte blanc, il n'y a que très peu d'efflorescences dans les tons blancs - le contrôle est généralement assez impressionnant. Les transitions entre les zones de gradation sont également rapides, bien que de très petites zones de luminosité sur des fonds noirs puissent être entièrement perdues, ce qui n'est pas le cas avec un téléviseur OLED. 

La définition des contours est assez impressionnante, le QN85B parvenant à maintenir stables et lisses même les contours les plus complexes, et les motifs serrés et/ou compliqués donnent également de bons résultats. Le contrôle de mouvement est un succès un peu plus mitigé - ou, plus précisément, le contrôle de mouvement est un peu aléatoire, à moins que vous n'activiez le paramètre " LED Clear Motion " dans les menus de configuration. Pour une raison quelconque, l'activation de ce paramètre a un impact sur la luminosité globale des images du Samsung (ce qui est dommage), mais le compromis en vaut vraiment la peine.

Le processeur Neo Quantum 4K de Samsung est capable de convertir du contenu 1080p pour l'adapter à l'écran 4K du QN85B, avec quelques réserves mineures et assez évidentes. Il y a des pertes légères mais appréciables en ce qui concerne la conservation des détails, la définition des bords et l'équilibre des couleurs, mais elles ne sont en aucun cas problématiques. Il va presque sans dire que la nature plutôt inconnue des tons noirs du Samsung ne s'améliore pas non plus. Mais le mouvement reste calme, et le QN85B n'est jamais moins qu'éminemment regardable.   

Peu importe ce que vous regardez, le QN85B est résolument réfléchissant. Samsung a déployé un revêtement semi-brillant pour tenter d'atténuer les reflets, mais bien qu'ils soient assez diffus, il est impossible de ne pas les voir, surtout dans les moments les plus sombres. Si votre téléviseur fait face à une peinture blanche ou quelque chose du genre, ne vous imaginez pas que vous ne verrez pas son reflet sur votre écran de télévision.

L'un des grands avantages de la luminosité d'un téléviseur Mini-LED est de le rendre plus visible que les téléviseurs OLED moins lumineux dans les pièces claires où les reflets peuvent poser problème. Et dans l'ensemble, c'est probablement le cas ici, mais la réflectivité est tout de même plus forte que nous l'aurions espéré.

  • Note : 4/5

Samsung QN85B

Les haut-parleurs situés sur le pourtour donnent au Samsung QN85B la possibilité de fournir un son positionnel (Image credit: Samsung)

Qualité audio

On ne peut pas reprocher à Samsung de "faire des efforts". Les six haut-parleurs du QN85B, la technologie Object Tracking Sound et la compatibilité Q Symphony sont autant d'éléments qui indiquent que les performances audio de ce téléviseur ont fait l'objet d'un soin particulier.

Plus important encore, le milieu de gamme - où les voix existent - est clair, crédible et suffisamment détaillé pour laisser transparaître le caractère et la diction. Il n'y a pas beaucoup de puissance ou de dynamisme dans le son du Samsung, cependant, ce qui le met en désaccord avec la vivacité de ses images. Le son du QN85B manque également de puissance, ce qui le met encore plus à l'écart de la qualité des images qu'il accompagne. 

L'arrangement du son de suivi d'objet est cependant une réussite discrète, avec une petite suggestion de son émanant de zones particulières de l'écran qui ajoute à l'unité de la présentation audio/vidéo. C'est un peu plus réussi que la suggestion d'un son " spatial " que le réseau de haut-parleurs du téléviseur est censé fournir, qui est extrêmement faible. 

Comme on pouvait s'y attendre, le QN85B n'a pas une grande présence dans les basses, et le peu d'activité dans les basses qu'il peut rassembler commence à sonner de façon déséquilibrée, même à des volumes modestes. 

Le son est suffisamment clair pour que vous n'ayez jamais de mal à comprendre ce qui se passe, et le système OTS ajoute un certain dynamisme positionnel. Toutefois, ce que nous avons ici ne remplacera pas l'une des meilleures barres de son pour un home cinema. 

  • Note : 3/5

Samsung QN85B

Le support du QN85B est solide et semble meilleur que la plupart des options similaires (Image credit: Samsung)

Design

Aucune personne sensée ne souhaite que son nouveau téléviseur ait un aspect autre que moderne, mince et tout écran, n'est-ce pas ? Et c'est à ces "personnes sensées" que Samsung s'adresse avec le QN85B. 

Avec une profondeur de 27 mm seulement, ce modèle de 55 pouces est plus qu'assez fin pour être accroché facilement au mur et, avec ses 17,2 kg, il n'est pas non plus trop lourd pour être fixé au mur. Les bords entourant l'écran sont minimes lorsqu'ils sont vus de face, et sont joliment finis dans ce que Samsung appelle un " argent brillant " lorsqu'ils sont vus de profil.

Si vous décidez de ne pas l'accrocher au mur, le téléviseur peut être posé en toute sécurité sur un pied robuste, vaguement hexagonal, également recouvert d'une finition " argent brillant ". Ce pied intègre un système rudimentaire de gestion des câbles, il surélève suffisamment le bas de l'écran pour qu'une barre de son puisse s'y loger sans problème, et il ajoute trois kilos supplémentaires au poids total du téléviseur. En revanche, il n'y a pas de gestion des câbles à l'arrière de l'écran lui-même, ni de panneau en plastique à cliquer pour cacher les nombreux raccordements que vous aurez forcément effectués.

Comme cela devient courant de nos jours, le QN85B est livré avec deux télécommandes. L'une d'entre elles est un objet mince, élégant et fonctionnant à l'énergie solaire, qui couvre les fonctions les plus courantes, tandis que l'autre est en plastique et comporte un grand nombre de très petits boutons. Vous en aurez forcément besoin à un moment ou à un autre, alors essayez de vous souvenir de l'endroit où vous l'avez abandonnée au profit de son partenaire à énergie solaire.

Parce que Samsung continue de promouvoir son application de contrôle " SmartThings " et souhaite que vous incorporiez votre téléviseur dans votre réseau plus large de produits connectés (idéalement Samsung), le QN85B est compatible avec la commande vocale Alexa et Google Assistant.

  • Note : 4,5/5

Télécommandes Samsung QN85B

Vous obtenez deux télécommandes avec le QN85B - minimaliste ou détaillée, vous avez le choix (Image credit: Future)

Smart TV et menus

 

L'interface Smart TV de Samsung, basée sur Tizen, est l'une des meilleures depuis quelques années maintenant - mais bien qu'elle ne soit manifestement pas désagréable à l’usage, Samsung a tout de même essayé de l’améliorer. 

Ainsi, l'interface intelligente couvre désormais la totalité de l'écran au lieu d’une partie de la dalle (qui était de quelques barres en bas de l'écran). Et elle utilise tout l'espace supplémentaire pour faire des recommandations de contenu sélectionné qui prend un temps terriblement long pour rattraper le genre de choses que vous pourriez avoir regardé réellement. 

Il n'est pas non plus aussi réactif qu'avant, ce qui rend la navigation dans toute cette zone moins agréable et plus frustrante qu'auparavant pour les téléviseurs Samsung. Au moins, cette "mise à niveau" apporte avec elle Samsung TV Plus, une sélection gratuite de services de télévision en continu difficiles à trouver, ce qui est indéniablement une bonne chose.

Les menus de configuration sont relativement complets, mais pas intimidants. Il est facile d'obtenir une qualité d'image et de son tout à fait satisfaisante sans consacrer beaucoup de temps ou d'efforts, tandis que ceux qui préfèrent se plonger dans les moindres détails ont de nombreuses options. 

La fonction de "calibrage intelligent" dans les menus de configuration de l'image permet d'effectuer des réglages de niveau quasi-professionnel à l'aide de votre smartphone.

  • Note : 3/5

Connexions Samsung QN85B

Avec quatre ports HDMI 2.1, le Samsung QN85B nous gâte (Image credit: Future)

Fonctions gaming

Avec la prise en charge de la norme HDMI 2.1 sur les quatre entrées HDMI, la compatibilité avec la norme 4K 120Hz et la prise en charge de ALLM, VRR et FreeSync Premium Pro, le QN85B semble équipé pour tirer le meilleur parti d'une console nouvelle génération. Et si l'on ajoute à cela la luminosité éclatante, le suivi de mouvement assuré et la palette de couleurs de plusieurs kilomètres dont nous avons déjà parlé, il prouve que le téléviseur permet d’exploiter pleinement les PS5 et Xbox Series. En grande partie, en tout cas.

L'écran passe par défaut en mode "jeu" lorsqu'il détecte le signal correspondant. Cela permet à l'écran de donner le meilleur de lui-même en termes de couleurs, de réduire les temps de réponse et de saisie à des niveaux impressionnants et de permettre au téléviseur d'utiliser sa remarquable luminosité pour tirer le meilleur parti des somptueux effets de lumière de Gran Turismo 7, par exemple. 

Cependant, le rétroéclairage semble moins précis et moins réactif que lorsqu'on regarde d'autres sources d'entrée. Le processeur est manifestement en train d'équilibrer sa magie sans ajouter de délai à l'image, ce qui a pour effet d'augmenter l'efflorescence des tons blancs et de réduire le contrôle zone par zone. 

Il est dommage de ne pas bénéficier de la prise en charge des jeux Nvidia G-Sync ou Dolby Atmos (bien que le premier ne concerne que les joueurs de PC et le second les joueurs Xbox Series X).

  • Note : 4/5

Samsung QN85B

Le QN85B est un appareil aux performances impressionnantes... mais à son prix de lancement, il est battu sur quelques points essentiels par ses concurrents (Image credit: Samsung)

Rapport qualité-prix

Il va sans dire que le choix est loin d'être limité lorsqu'il s'agit de choisir un téléviseur haut de gamme à ce prix. Notre favori reste le téléviseur LG C2 OLED, qui est déjà tombé à des prix similaires à ceux du QN85A, parfois avec des remises. Mais il y a aussi le Sony A80K (légèrement plus cher), tandis que les acheteurs britanniques peuvent trouver le Philips OLED806 disponible à des prix très agressifs maintenant.

Le rapport prix/spécification/taille d'écran est assez agressif pour le QN85B, cependant, et des spécificités telles que la nature " full-fat " des quatre entrées HDMI vont certainement faire réfléchir certains consommateurs. La nature mince et relativement élégante du téléviseur lui-même ne fait pas de mal non plus - et qui n'approuve pas une télécommande à énergie solaire.  

Samsung a fait un pas en arrière en retravaillant l'interface de son téléviseur intelligent Tizen, et si les amateurs d'OLED seront époustouflés par la luminosité brute de la dalle Mini-LED du QN85B, ils seront beaucoup moins séduits par la nature plutôt plate et réservée de sa réponse aux tons noirs. Et ce n'est pas parce que nous sommes tous habitués à ce que Samsung ignore le HDR Dolby Vision que nous l'approuvons.

  • Note : 4/5

Faut-il acheter le Samsung QN85B ?

Achetez-le si...

Vous recherchez un téléviseur plus lumineux
En ce qui concerne la luminosité directe, l'OLED ne peut pas rivaliser contre les modèles Mini-LED.

Vous possédez une console next-gen
La norme HDMI 2.1 des quatre ports HDMI, les temps de réponse réduits et l'excellente luminosité sont autant d'atouts pour une expérience gaming exceptionnelle.

Ne l'achetez pas si...

Vous voulez profiter de toutes les nuances HDR
Sans support Dolby Vision pour Netflix/Disney+ et avec des détails limités dans les zones noires, ses capacités cinématographiques sont un peu en retrait par rapport aux téléviseurs OLED de prix similaire.

Vous n'aimez pas naviguer trop longtemps
Les changements apportés par Samsung à l'interface Smart TV ne sont pas très intuitifs. Et il vous faudra jouer de la télécommande assez souvent.