Skip to main content

Test Samsung QN95B Neo QLED 4K

Découvrez le premier téléviseur Samsung Neo QLED de 2022.

Samsung QN95B Neo QLED
Editor's Choice
(Image: © John Archer)

TechRadar Verdict

Samsung s'est tourné vers l'éclairage mini-LED pour la première fois en 2021, avec des résultats spectaculaires. Le téléviseur Samsung QN95B Neo QLED apporte de grandes améliorations en matière de contraste, de contrôle du rétroéclairage, d'upscaling, de couleur et de luminosité compatible HDR. Si vous voulez un téléviseur capable de fournir le summum du HDR justement, il s’impose comme le meilleur écran 4K en circulation actuellement. A installer idéalement dans une pièce lumineuse.

Pros

  • +

    Une qualité d'image spectaculaire

  • +

    Magnifique design minimaliste

  • +

    Prise en charge complète des applications de streaming

Cons

  • -

    La mise à jour de Tizen laisse à désirer

  • -

    Gradation parfois agressive

  • -

    Un peu cher

Le Samsung QN95B Neo QLED en résumé

Le design du Samsung QN95B Neo QLED reprend le thème sans bord de son prédécesseur, le Samsung QN95A, avec un cadre à peine visible autour de l'écran et un dos aussi plat que la dalle - créant un effet monolithique saisissant. Dans l’ensemble, nous obtenons un ton très premium et avant-gardiste. 

La qualité d'image se révèle fantastique, parfois même époustouflante. L'amélioration du traitement et des contrôles du rétroéclairage apporte des améliorations notables dans la plupart des modes, par rapport aux efforts déjà impressionnants du QN95A. Avec moins de blooming (ou effet halo), plus de luminosité et un meilleur détail des ombres qui attirent particulièrement l'attention. 

La qualité de l'image se maintient bien mieux sur l’exécution des jeux et la diffusion des programmes TV classiques. Si le son n'excelle pas autant que les images, sa technologie Object Tracking Sound en fait un partenaire apprécié par les amateurs d’immersion audio.

La mauvaise nouvelle ? La refonte par Samsung de son interface Tizen est un faux pas, ajoutant des complications inutiles et des décisions conceptuelles peu utiles à son prédécesseur propre et engageant. Cependant, les optimisations de l'image sont si irrésistibles que cet unique compromis (disons deux avec le prix élevé) ne peut pas nuire à sa brillance.

Prix et disponibilité

  • Disponible en quatre tailles d'écran : 55, 65, 75 et 85 pouces
  • Les prix varient de 2 499 € à 5 999 € 

Le Samsung QN95B est le téléviseur 4K phare de la gamme 2022. Il n'est donc pas surprenant de le voir apparaître sous sa forme hautement spécifiée un peu partout dans le monde.

Le statut de produit phare du 65QN95B s'accompagne toutefois d'un prix assez élevé. À 3 299 €, il est 800 € plus cher que le LG OLED65C2 et 300 € plus onéreux que le nouvel LG OLED65G2, doté d'un dissipateur thermique.

Samsung vous propose également le modèle 55 pouces à 2 499 €, le 75 pouces à 4 499 € et le 85 pouces à 5 999 €.

Samsung QN95B Neo QLED

(Image credit: John Archer)

Design

  • Ecran Mini-LED aux bords ultrafins
  • Sculpture monolithique et minimaliste
  • Le boîtier One Connect se fixe à l'arrière du support 

Le concept Infinity de Samsung se poursuit avec les nouveaux modèles QN95B. En fait, son approche minimaliste a été affinée en rendant l'arrière plus fin qu'il ne l'était sur le QN95A de l'année dernière. La bordure autour de l'écran est toujours si mince qu'elle s’avère à peine visible lorsque vous regardez le téléviseur de face. Sa forme monolithique, où l'arrière est presque aussi plat que l'avant, est à la fois frappante à regarder et augmente le potentiel d'accroche murale de l'écran.

Si vous préférez laisser le téléviseur sur un meuble, il est livré avec un socle en métal très résistant, monté au centre. Notez cependant que le montage de ce support est une opération délicate qui nécessite beaucoup de vis et encore plus de précautions.

L'approche minimaliste du QN95B est exacerbée par l'absence sur sa carrosserie principale de toute connexion, à l'exception d'un port unique permettant de relier un boîtier One Connect externe. Le fait de pouvoir transmettre l'alimentation ainsi que l'image et le son au téléviseur par le biais d'un seul câble argenté est évidemment très utile lorsqu'il s'agit d'éviter que les câbles ne s'éparpillent sur un écran aussi dépouillé.

La connectivité comprend quatre ports HDMI qui, heureusement, peuvent tous prendre en charge les dernières fonctions de jeu 4K à des taux de rafraîchissement de 120 Hz et variables. Le support VRR s'étend à Freesync Premium Pro (les écrans OLED sont actuellement limités à Freesync Premium) et, bien que ce ne soit pas officiellement indiqué, à Nvidia G-Sync. Il convient également d'ajouter que le support de la fréquence d'images du QN95B s'étend désormais à 144 Hz. Ce qui correspond à la plupart des moniteurs PC haut de gamme. 

Le QN95B est livré avec deux télécommandes : une standard, plutôt plastique et lourde en boutons, et une intelligente, beaucoup plus élégante et moins lourde. Cette dernière est dotée d'un panneau solaire à l'arrière, ce qui vous évite de devoir changer les piles.

Samsung QN95B Neo QLED

(Image credit: John Archer)

Smart TV (Tizen)

  • Le système Tizen de Samsung fait peau neuve (malheureusement)
  • Support étendu d'applications 

Samsung a complètement remanié son interface pour ses téléviseurs 2022... mais nous aurions préféré qu'il ne le fasse pas. Nous ne couvrirons pas ici tout ce qui nous a troublé dans le nouveau Tizen TV, de peur que vous ne perdiez l'intérêt de lire la suite de ce test. 

Pour vous donner une idée de ce qui se passe, nous déplorons notamment le passage d'un menu d'accueil compact où une ou deux rangées d'icônes se superposaient au bas de l'image à une page d'accueil plein écran qui réduit ce que vous regardiez à une petite fenêtre… qui vous bombarde d'une quantité ahurissante d'options.

La façon dont le tiers supérieur de l'écran est essentiellement consacré à la publicité, la façon dont la priorité est donnée aux contenus de seconde zone auxquels personne ne s'intéressera sont à déplorer ici. Tout comme le manque actuel d'étagères consacrées à des plateformes de streaming spécifiques, l'impossibilité de personnaliser l'ordre de passage des étagères, ou encore certaines connexions horriblement maladroites et illogiques entre les menus configuration et contenus.

Sur une note plus positive, Samsung continue de prendre en charge la quasi-totalité des applications de streaming. Et ses systèmes de reconnaissance vocale sont performants, offrant un raccourci vocal très apprécié vers les applications intelligentes du téléviseur, les liens directs vers le contenu et les commandes de configuration.

Qualité d'image

  • Lecture HDR révolutionnaire
  • Contrôle fantastique du contraste et du rétroéclairage
  • Couleurs ultra vives 

Commençons par un bref aperçu de la technologie qui fait fonctionner le QN95B, en commençant par l'affichage mini-LED. Cette technologie remplace les vieilles LED encombrantes, que la plupart des téléviseurs LCD utilisent depuis des années, par des LED beaucoup plus petites. Un nombre beaucoup plus important de ces dernières peut être intégré à l'écran afin d'augmenter considérablement - du moins potentiellement - le degré de contrôle de la lumière qu'un téléviseur LCD peut offrir.

Le QN95B n'a cependant pas modifié le nombre de mini-LED ni le nombre de zones de gradation (720) par rapport à son prédécesseur de 2021. Cela peut sembler un peu décevant à première vue. Cependant, il est bon de rappeler que 720 zones de gradation contrôlées séparément est en fait un grand volume par rapport aux normes d'un monde de LED à gradation locale qui fournit souvent des zones de gradation dans les 10 plutôt que dans les 100.

Cette discussion sur les zones de gradation nous amène également à ce que nous considérons comme la principale nouveauté du QN95B : le système Shape Adaptive Light Control. Ce système permet à la gradation locale de réduire ou d'augmenter l'intensité de la lumière transmise à l'image par chaque zone de gradation - ce qui permet d'apporter beaucoup plus de nuances dans la façon dont la lumière joue entre chaque zone. Ainsi, par exemple, si la zone d'une image présente un centre lumineux et des bords sombres, le nouveau système d'éclairage devrait être capable de maintenir une forte luminosité en son centre tout en atténuant la lumière sur les bords plus sombres. 

Cette nouvelle astuce fonctionne étonnamment bien. D'une part, l'efflorescence du rétroéclairage autour des objets lumineux saillants disparaît pratiquement. Les premiers téléviseurs mini-LED Samsung de 2021 étaient déjà bons à cet égard, mais le QN95B se révèle d'un autre niveau. C'est particulièrement vrai pour les jeux vidéo. Avec le QN95B, le blooming est aussi inexistant (ou quasi) en mode jeu qu'en mode vidéo, ce qui donne aux mondes vidéoludiques un aspect beaucoup plus cohérent et immersif.

Samsung QN95B Neo QLED

Le nouveau boîtier One Connect réduit à sa plus simple expression (Image credit: John Archer)

Le contrôle de la lumière fait également des merveilles dans la présentation des détails des ombres du QN95B. Avec le QN95A de l'année dernière, les zones sombres avaient tendance à paraître assez creuses et vides lorsqu'on utilisait tous les modes d'image sauf le mode Réalisateur. Mais ici, même le préréglage Standard permet de restituer les scènes sombres avec une combinaison remarquable (selon les normes des téléviseurs LCD) de couleurs et de tons noirs riches et profonds et de nombreux détails d'ombrage subtils qui donnent vie aux scènes sombres.

Il peut y avoir un peu d'écrasement des détails des ombres dans les scènes les plus sombres en mode Standard. Par exemple, le plan du chapitre 1 de Ca, où la caméra passe brusquement d'un plan de Patrick Hockstetter avec un briquet dans les égouts à un plan extrêmement sombre d'un groupe de zombies dont les silhouettes se détachent sur un contre-jour très faible, apparaît si sombre que les silhouettes disparaissent presque dans le noir total. De telles variations extrêmes de la luminosité peuvent également entraîner des "corrections" retardées des niveaux de luminosité de base, assez perceptibles. 

Dans l'ensemble, néanmoins, ce type d'incidents en mode Standard ne se produit plus que dans des conditions de contenu très rares - et donc beaucoup moins fréquemment qu'avec les modèles QN95A de 2021.

Le système d'apprentissage automatique de l'IA Samsung a encore été amélioré de sorte que le QN95B s'appuie désormais sur le savoir-faire de 20 réseaux neuronaux d'analyse d'images. Son propre processeur choisissant les meilleurs résultats de traitement de l'image pour tout scénario d'image donné à partir de la vaste base de données de connaissances que ces nombreux réseaux neuronaux peuvent fournir.

La puissance de traitement supplémentaire du 65QN95B permet de faire passer le traitement de l'image de 12 à 14 bits (bien que l'écran reste en 10 bits natif). Ce qui, selon nous, explique au moins en partie l'amélioration des détails des ombres que nous avons constatée. 

Cela joue également sur les superbes performances colorimétriques de l'écran, car les tons riches et vibrants semblent à présent plus naturels et plus équilibrés que sur le QN95A, même en utilisant le préréglage d'image Standard. Ils contiennent également des niveaux d'ombres et de nuances de lumière que l'on aurait difficilement cru possibles avec une technologie d'écran non auto-émissive. 

La subtilité supplémentaire des couleurs et du contraste se répercute également sur la netteté phénoménale des images du 65QN95B. Les téléviseurs Samsung ont toujours été réputés pour leur capacité à pousser les détails et la texture des images 4K natives, mais cette agressivité a parfois entraîné des problèmes tels que l'exagération du grain, du bruit et des doubles bords. Avec le 65QN95B, pour autant, la clarté et les détails extrêmes demeurent. Ils semblent plus organiques et naturels qu'avec le QN95A.

Samsung QN95B Neo QLED

(Image credit: John Archer)

Le fait que nous n'ayons pas mentionné la luminosité du 65QN95B témoigne de la qualité de ses images, alors que c'est à la fois le plus évident de ses nombreux talents et l'élément qui le distingue le plus de ses nombreux rivaux que nous verrons probablement en 2022. 

Nous avons mesuré une énorme luminosité de pointe de 2882 nits sur une fenêtre HDR blanche couvrant 10% de la surface de l'écran en mode dynamique. Ce chiffre tombe à 2200 nits avec le mode Standard, beaucoup plus regardable et engageant - et à 2015 nits en mode Réalisateur. Mais ces chiffres restent astronomiques par rapport aux normes des téléviseurs d'aujourd'hui. Les téléviseurs OLED les plus lumineux, par exemple, plafonnent à 1000 nits.

Comme vous pouvez l'espérer, la grande quantité de luminosité dont dispose le QN95B fait des merveilles avec la vaste gamme de lumière du contenu HDR, en mappant nativement une plus grande partie des masters HDR, même les plus agressifs, aux capacités de la dalle. Ce, sans avoir à couper les détails des pics les plus lumineux ou à "remapper" les niveaux de luminance HDR comme les écrans moins lumineux doivent le faire avec certains contenus HDR.

N'oubliez pas, dans cette discussion sur la luminosité extrême, que le QN95B est également capable, grâce à sa technologie mini-LED améliorée et à son moteur de gradation locale, de produire des niveaux de noir parmi les plus profonds et les plus purs que nous ayons jamais vus sur un téléviseur LCD.

Performances gaming

Les performances du QN95B en tant que moniteur gaming sont bien supérieures à celles du QN95A. La réduction du blooming mentionnée plus haut est obtenue tout en offrant un contraste nettement meilleur dans les zones sombres, ainsi que des couleurs plus éclatantes. Samsung semble avoir persuadé AMD d'être un peu plus souple avec ses exigences Freesync Premium Pro. Ce qui donne des résultats beaucoup plus percutants et satisfaisants qui semblent bien mieux adaptés aux forces de la dernière dalle Samsung qu'ils ne l'étaient sur le QN95A.

Le mode Jeu permet également de réduire le délai d'entrée à seulement 10,4 ms, ce qui constitue un excellent résultat. Bien que Samsung ait fourni des options - accessibles à partir d'un nouveau menu raccourci Game Dashboard - pour ajouter un input lag plus pertinent, sur des jeux moins dépendants du temps de réponse.

Enfin, il y a quelques autres problèmes visuels à couvrir, en plus des petits problèmes déjà mentionnés. L'un d'entre eux est que malgré la technologie grand angle de Samsung, regarder l'écran depuis les côtés peut révéler beaucoup plus d'efflorescence du rétroéclairage… pourtant remarquablement bien contrôlée lorsque l'on regarde l'écran de face.

Le mode Standard peut provoquer de petites étincelles dans certains détails, comme les sables tourbillonnants de Dune, et parfois, une scène sombre peut sembler un peu plus lumineuse qu'elle ne le devrait.

Si le QN95B prend en charge les formats HDR10, HLG et HDR10+, Samsung refuse malheureusement d'adopter le format Dolby Vision. Bien que celui-ci soit désormais disponible sur les dernières consoles Xbox ainsi que sur les PC, les Blu-ray 4K et de nombreux contenus diffusés en streaming.

Enfin, l'écran semble prendre un peu plus de temps que d'autres pour vraiment se réchauffer, ce qui signifie que les joueurs peuvent ressentir un léger maculage (même avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz), pendant un certain temps après avoir allumé l'appareil pour la première fois.

Samsung QN95B Neo QLED

(Image credit: John Archer)

Qualité audio

Comme on peut s'y attendre de la part du téléviseur 4K phare de Samsung pour 2022, le QN95B embarque une version premium du système maison Object Tracking Sound. Celui-ci place des haut-parleurs tout autour du cadre du téléviseur, pour créer une scène sonore plus grande et placer les effets plus précisément dans et autour les zones de mixage de film. 

En fait, comme nous l'espérions depuis que le système OTS a été révélé pour la première fois, Samsung a associé ce dernier au décodage Dolby Atmos intégré. Cette combinaison donne les meilleurs résultats audio du QN95B. La scène sonore semble s'étendre légèrement, et les effets sonores sont placés de manière assez précise. Il y a même un peu de verticalité ici - sans vous attendre cependant à entendre la "voix de Dieu" en Dolby Atmos venir du dessus.

Le son semble pousser légèrement vers l'avant de l'écran, inversant le son plutôt avalé et orienté vers l'arrière du QN95A. Et les haut-parleurs sont suffisamment sensibles pour relever les détails les plus subtils d'un mixage. Les voix sont présentées avec autorité et dans leur contexte, elles s’avèrent généralement placées avec suffisamment de précision pour correspondre à la position de la bouche de l'orateur.

Les basses semblent un peu comprimées et limitées, malgré la présence d'un ensemble de grands haut-parleurs sortant de l'arrière du téléviseur. Hélas donc, il n'y a pas assez d'impact ou de présence du son pour en faire un véritable champion de l'audio. 

Il convient toutefois d'ajouter que le QN95B peut être associé aux dernières barres de son Samsung, de sorte que les haut-parleurs des deux appareils puissent unir leurs forces pour offrir une scène sonore plus large et plus détaillée.

Faut-il acheter le Samsung QN95B Neo QLED ?

Samsung QN95B Neo QLED

(Image credit: John Archer)

Achetez-le si… 

Vous voulez les images HDR les plus lumineuses et les plus percutantes
Avec sa luminosité extrême et son système de couleurs Quantum Dot vif, le QN95B offre une démonstration éblouissante de la différence que le HDR peut apporter à la qualité d'image de vos séries et films préférés.

Vous êtes un joueur passionné
Avec ses quatre entrées HDMI v2.1 complètes prenant en charge une résolution 4K/120Hz et les taux de rafraîchissement variables, son nouveau tableau de bord gaming et son temps de réponse rapide, le QN95B délivre une expérience de jeu phénoménale.

Vous ne voulez pas que votre téléviseur gâche votre déco
Avec son cadre étonnamment étroit, son arrière fin, sa forme monolithique et son mode Ambient qui permet de diffuser des œuvres d'art ou des photos en statut veille, le QN95B peut réellement mettre en valeur une pièce élégante au lieu de la ruiner.

Ne l'achetez pas si… 

Vous ne jurez que par la technologie Dolby Vision
Aucun téléviseur Samsung ne prend en charge les performances supplémentaires en matière de couleurs et de contraste que Dolby Vision peut ajouter sur un contenu HDR.

Vous souhaitez zapper sur une interface flexible et pratique
La nouvelle interface Tizen de Samsung est actuellement un grand pas dans la mauvaise direction, vous bombardant de contenus et d'options dont vous ne voulez pas. En supprimant les options de personnalisation que vous auriez pu utiliser pour l'améliorer.

Votre budget est serré
Bien qu'il se situe dans la même fourchette de prix que les téléviseurs OLED haut de gamme concurrents, le prix de 3 299 € du QN95B reste une sacrée somme pour un téléviseur de 65 pouces, aussi bon soit-il.

AV Technology Contributor

John has been writing about home entertainment technology for more than two decades - an especially impressive feat considering he still claims to only be 35 years old (yeah, right). In that time he’s reviewed hundreds if not thousands of TVs, projectors and speakers, and spent frankly far too long sitting by himself in a dark room.