Skip to main content

Test Microsoft Surface Pro 8

La renaissance de la Surface Pro.

Microsoft Surface Pro 8
Best in Class
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

La Surface Pro 8 est la meilleure machine Surface révélée par Microsoft. Elle bénéficie d’un design novateur et des composants internes plus rapides que jamais. Cependant, son prix élevé va en gêner plus d'un.

Pros

  • +

    Processeurs plus rapides

  • +

    Un nouveau design magnifique

  • +

    Écran plus grand

  • +

    Support de Thunderbolt 4

Cons

  • -

    La fin de l’USB Type-A

  • -

    L’accessoire Type Cover est toujours vendu séparément

Avec la Surface Pro 8, Microsoft a finalement mis à terre le design vieillissant de la gamme Surface Pro et l'a complètement modernisé. C'est le plus grand changement que nous ayons vu sur cet appareil phare depuis des années, déployant des améliorations conceptuelles attendues depuis longtemps - à l’instar de bords plus fins et arrondis, mais aussi l'inclusion du Thunderbolt 4.

La Surface Pro 8 devient l’ultime tablette phare de Microsoft. Dans le même temps, elle donne vraiment l'impression d'effectuer un bond générationnel autant qu’un changement de catégorie matérielle - en proposant les processeurs les plus rapides jamais insérés dans une tablette Windows. Et, bien que nous déplorions la perte de certains ports hérités, sa livraison avec Windows 11 préinstallé en fait la championne incontestable de la gamme en 2021. Et au-delà.

Malheureusement, toutes ces optimisations indispensables s'accompagnent d'une hausse de prix qui pourrait être mal accueillie. Pour autant, les utilisateurs les plus fidèles de la Surface Pro, attendant depuis des années une mise à jour digne de ce nom, en ont enfin pour leur argent.

Surface Pro 8

(Image credit: Future)

Prix et disponibilité

Spec sheet

Voici la configuration détaillée de la Surface Pro 8 évaluée par notre rédaction : 

CPU: Intel Core i7-1185G7 (quadricoeur, jusqu'à 4,8GHz avec Turbo Boost)
GPU : Intel Iris Xe
RAM : 16 Go LPDDR4x
Ecran : 13 pouces QHD (2880 x 1920) tactile
Stockage : 256 Go (SSD PCIe, NVMe, M.2)
Ports : 2 x Thunderbolt 4, combi audio jack, port Surface Connect
Connectivité : Wi-Fi 6 ; Bluetooth 5.1
Caméra : webcam IR 1080p
Poids : 891 g
Dimensions : 287 x 208 x 9,3 mm

La Surface Pro 8 est disponible à la vente depuis le 28 octobre 2021, à partir de 1 179 €. La configuration de base comprend un processeur Intel Core i5-1135G7, 8 Go de RAM et un SSD de 128 Go. 

Il s'agit d'une augmentation considérable par rapport à la Surface Pro 7, qui a été lancée à 919 €. Toutefois, elle intégrait un CPU inférieur (Core i3 de 10e génération) et 4 Go de RAM. Alors que la version Core i5 / 8 Go de RAM / 128 Go de stockage grimpait alors à 1 369 €. La Surface Pro 8 apparaît donc plus économique dans les faits, d’autant plus aujourd’hui où elle est proposée à 1 000 € tout rond sur le Microsoft Store (opens in new tab).

Bien sûr, si vous préférez manipuler une Surface Pro 8 plus puissante, vous pouvez obtenir des éditions Intel Evo incluant en configuration maximale un Core i7 de 11e génération, 32 Go de RAM et un SSD de 1 To. Au prix fort de 2 679 €. 

Sur sa version standard, la Surface Pro 8 se veut légèrement moins chère que celle du dernier iPad Pro 12,9 pouces. Nous ne sommes pas certains que la firme de Redmond apprécie la comparaison, au moins en ce qui concerne les performances. Dans nos différents tests, le M1 d'Apple, qui équipe à la fois l'iPad Pro et certains Macs, a complètement écrasé les processeurs Intel série U de 11e génération. Aussi, Microsoft doit faire face à une concurrence assez rude avec sa rivale historique. 

Surface Pro 8

(Image credit: Future)

Design

La gamme Surface Pro a en quelque sorte commencé à stagner au cours des deux dernières itérations. Les Surface Pro 6 et Surface Pro 7 ne représentaient que des mises à jour de la Surface Pro 2017. En 2021, Microsoft se devait donc d’imposer une refonte substantielle, pour contrer le nouvel iPad Pro. 

La Surface Pro 8, heureusement, apporte ces améliorations bien nécessaires. La plus facile à souligner est la couleur graphite inédite, qui semble tout simplement incroyable. Alors qu'il semble que Microsoft se soit concentré jusqu’ici sur des teintes plus claires, les coloris plus sombres de 2021 se révèlent tout juste incroyables. 

Le châssis se montre aussi plus raffiné, avec des bords arrondis davantage, et surtout plus fins que jamais. Et c'est ce dernier élément qui différencie clairement la Surface Pro 8 des modèles précédents. L'écran, quant à lui, paraît beaucoup plus grand, donnant à l’appareil une valeur haut de gamme rarement atteinte. 

Car la réduction des bords ne se limite pas à livrer une optimisation esthétique : elle permet surtout d'augmenter l'écran de 11%. La Surface Pro 8 dispose désormais d'un écran PixelSense de 13 pouces avec une résolution de 2 880 x 1 920 pixels. Vous évoluez de ce fait entre les définitions 1440p et 4K, mais sur un écran de 13 pouces, ce qui s’avère absolument magnifique. Mieux encore : en plus de sa grande taille, la dalle délivre un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Il ne s'agit absolument pas d'un ordinateur dédié aux jeux vidéo, reste que - même pour des tâches bureautiques usuelles - une fois que vous l’aurez goûté, vous ne voudrez plus revenir en arrière. 

L'écran est toutefois configuré à 60 Hz dès la sortie de l'emballage, principalement dans le but de préserver le niveau d’autonomie. A vous d’activer le mode 120 Hz, quand vous le souhaiterez, en passant par les paramètres d'affichage. 

Sur la Surface Pro 8, l'écran atteint 103% du spectre sRGB et concède une luminosité maximale de 467 nits, ce qui en fait un support relativement beau. Tout ce que nous avons visionné sur cet appareil nous a donné une sensation de qualité supérieure.

C'est doublement important pour un appareil comme le Surface Pro 8, car cette série se révèle particulièrement populaire auprès des créatifs, qui auront besoin d’une colorimétrie précise pour réaliser des compositions fidèles. Le fait que le streaming vidéo trouve ici un support étonnant n’est que bonus.

La qualité audio n’égale pas la qualité visuelle, néanmoins. Ne dramatisons pas non plus : nous ne tombons jamais dans l’entrée de gamme ici. En écoutant Comfort In The Grave de Vision Video, les aigus sont parfaitement clairs, alors que la ligne de basse se perd dans le fond. 

Les haut-parleurs disposent de peu de surface, de ce fait nous ne pouvions pas en attendre grand chose. Nous vous recommandons d’ailleurs d’écouter de la musique ou de visionner vos films et séries par le biais d’un bon casque audio ou d’écouteurs décents.

Habituellement, Microsoft associe le lancement d'une nouvelle Surface Pro avec une gamme complète d'accessoires Surface, comme un stylet et un clavier Type Cover next-gen. Cette fois-ci, cependant, Microsoft recycle le Type Cover lancé avec la Surface Pro X, et qui demeure incroyablement populaire. 

Microsoft a par ailleurs changé les ports chers à la famille Surface Pro. Pendant des années, l’entreprise a refusé d'intégrer la technologie Thunderbolt, invoquant des problèmes de sécurité. Elle doit cependant avoir trouvé un moyen de les contourner, puisque la Surface Pro 8 prend entièrement en charge Thunderbolt 4. Dès lors, un tout nouveau monde d'accessoires et de périphériques s’ouvre aux utilisateurs d’une Surface Pro 8, y compris les GPU externes - énorme aubaine pour les créateurs de contenus, sa cible numéro un. 

La Surface Pro 8 possède deux ports Thunderbolt 4, une prise casque de 3,5 mm et le port Surface Connect. Elle perd le port USB 3.0 Type-A dont disposait la Surface Pro 7, mais cela ne nous dérange pas - il s'agit d'une tablette, après tout. 

Toutefois, tout n'est pas rose ici. Microsoft insiste toujours pour vendre le Type Cover et le Surface Pen séparément, ce qui est absurde étant donné le prix plus élevé cette fois-ci. Nous comprenons que le Surface Pen reste optionnel, mais nous ne pouvons pas imaginer acheter cette tablette sans le clavier Type Cover. 

Ce dernier présente une petite zone de chargement sans fil pratique pour le Surface Pen, ainsi qu’une course des touches étonnamment profonde (compte tenu de sa finesse). L'espacement important des touches signifie que vous êtes toujours à l'aise pour taper. Le seul point faible du Type Cover demeurant son pavé tactile, au mieux passable.

Surface Pro 8

(Image credit: Future)

Performances

Avec un appareil destiné à être ultra-portable, les performances de la Surface Pro 8 constituent toujours un équilibre difficile à trouver. Vous désirez qu’elle soit rapide, mais vous ne voulez pas la pousser trop fort au risque que l'autonomie s'effondre et que le châssis chauffe trop rapidement. 

Microsoft a apparemment consacré beaucoup d'efforts à la réingénierie des composants internes de la Surface Pro 8, ce qui lui a permis de configurer le processeur avec un TDP plus élevé que les versions précédentes de la tablette. Il atteint 23 W au lieu des 15 W du processeur de la Surface Pro 7. 

Si l'on ajoute à cela la rapidité des processeurs Tiger Lake, par rapport aux prédécesseurs Ice Lake à faible puissance de la Pro 7, Microsoft affirme que les performances sont multipliées par deux. C'est une hypothèse assez audacieuse, et malheureusement la Surface Pro 8 ne la prouve pas dans la pratique - reste que sa vélocité est indéniable.

Dans Cinebench R15 - un test que nous avons retiré et remplacé par Cinebench R23 - la Surface Pro 8 se montre presque 50% plus rapide que la Surface Pro 7, ce qui est un bond générationnel marquant. 

Ce qui est plus impressionnant, cependant, c'est la façon dont la Surface Pro 8 se comporte par rapport à son grand frère, le Surface Laptop Studio. La tablette est à peine 12% plus lente que la soi-disant station de travail créative de Microsoft (d’après Cinebench), et seulement 5% plus lente (dans GeekBench). Tout cela en dépit du fait que la Surface Pro 8 se veut deux fois moins épaisse que le Laptop Studio et presque deux fois moins lourde. 

La Surface Pro 8 ne peut pas rivaliser en matière de graphismes, car elle utilise la puce graphique intégrée Xe au lieu de la carte dédiée Nvidia RTX A2000. Tout de même, si vous avez seulement besoin des performances du processeur, il n'y a pratiquement aucune raison d'opter pour le Surface Laptop Studio plutôt que pour le Surface Pro 8. 

Surface Pro 8

(Image credit: Future)

Autonomie

L'un des principaux inconvénients de la Surface Pro 7 était la durée de vie de sa batterie, qui ne durait que 3 heures et 12 minutes via le test PCMark 8. Depuis, nous sommes passés au test PCMark 10, et la Surface Pro 8 a battu ce niveau à plate couture - endurant 8 heures et 15 minutes entre deux charges. Ce qui en fait un support professionnel idéal, capable de tenir toute une journée de travail sans avoir besoin d'un chargeur. 

Cela est probablement dû en grande partie à la décision de Microsoft d'adhérer au programme Intel Evo et de limiter le taux de rafraîchissement de l'écran à 60 Hz par défaut. Avec la façon dont la Surface Pro 8 joue de sa portabilité, il est agréable de savoir qu'elle ne va pas vider sa batterie en seulement quelques heures, le chargeur pouvant ajouter un encombrement supplémentaire. 

Les données sont légèrement moins impressionnantes après notre test de lecture vidéo en boucle, où la Surface Pro 8 ne tient que 6 heures et 32 minutes au compteur. De quoi assurer malgré tout une séance binge-watching appréciable sur Netflix.

Webcam et microphone

Les visioconférences sont devenues incontournables aujourd'hui, et disposer d’un ordinateur portable (ou d’une tablette) avec une webcam décente apparaît comme une véritable aubaine. Heureusement, la Surface Pro 8 est équipée de l'une des meilleures webcams que nous ayons jamais utilisée sur un appareil informatique mobile. 

Dans tous les appels vidéo que nous avons passés avec l'appareil, que ce soit pour le travail ou pour converser avec des proches, les images sont restées parfaitement claires, sans aucune distorsion ni mise au point douteuse. De plus, la caméra frontale est également compatible avec Windows Hello, ce qui vous permet de l'exploiter pour vous identifier. 

Bien sûr, comme il s'agit d'une tablette, elle possède également une caméra arrière. Celle-ci ne s’avère pas aussi performante que la proposition de votre smartphone, mais elle demeure parfaitement adaptée pour prendre une photo rapide de votre animal de compagnie. Si vous n'avez pas votre téléphone à portée de main. 

Le microphone est également fantastique, surtout si l'on considère le format de l'appareil. Notre voix paraît claire et nette, sans distorsion, et la tablette fait un travail remarquable pour filtrer les bruits de fond, de sorte que nous n'avons même pas besoin d'utiliser des écouteurs ou un casque pour assurer la qualité d’un appel. 

Surface Pro 8

(Image credit: Future)

Windows 11

Le meilleur pour la fin. L'un des ajouts les plus agréables sur tout appareil Surface, y compris la Surface Pro 8, est l’installation pure de Windows 11 - sans aucune sorte de bloatware. Microsoft installe une version totalement saine du système d'exploitation et, par conséquent, vous ne recevrez ni pop-up ennuyeuses ni programmes inutiles s'ouvrant sans raison - à moins que vous ne les installiez vous-même. 

Faut-il acheter la Surface Pro 8 ?

Vous êtes un créatif
La Surface Pro 8 est toujours aussi performante pour les illustrateurs, les graphistes et autres créateurs de contenus, surtout si vous la couplez avec le Surface Pen. C'est un appareil essentiel pour tout artiste en déplacement. 

Vous souhaitez profiter pleinement de Windows 11
Avec la sortie de Windows 11, pléthore de nouveaux appareils intègrent le nouveau système d'exploitation, mais aucun d'entre eux ne délivre une expérience utilisateur aussi pure que la Surface Pro 8. C'est vraiment la façon dont le système d'exploitation de Microsoft doit être livré à ses clients. 

Vous avez besoin du 2-en-1 ultime
Bien qu'il existe de nombreux ordinateurs portables 2-en-1 (opens in new tab), la Surface Pro 8 représente la meilleure version d'une tablette Windows qui peut se transformer en ordinateur portable. Surtout si vous l'associez au clavier Type Cover. 

Ne l'achetez pas si...

Vous ne voulez pas vous ruiner en achat d’accessoires
Le Type Cover et le Surface Pen sont essentiels à l'expérience Surface Pro 8, mais vous devez débourser quelques centaines d’euros supplémentaires pour les acquérir. Ce qui alourdit la facture présentée, déjà considérable. 

Vous l'utiliserez principalement comme un ordinateur portable
Bien que le Type Cover soit extrêmement confortable pour taper, la Surface Pro 8 n'est pas le meilleur appareil à utiliser sur vos genoux.

Jackie Thomas (@jackiecobra on Twitter) is TechRadar's US computing editor. She is fat, queer and extremely online. Computers are the devil, but she just happens to be a satanist. If you need to know anything about computing components, PC gaming or the best laptop on the market, don't be afraid to drop her a line on Twitter or through email.