Skip to main content

Test Fujifilm X-T30 II

Une mise à niveau modeste, mais qui nous convient parfaitement.

Fujifilm X-T30 II
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

Il y a beaucoup de choses à apprécier dans le Fujifilm X-T30 II. Bien qu'il s'agisse d'une amélioration relativement mineure par rapport à son prédécesseur, il s'agit dans l'ensemble d'un excellent appareil photo de milieu de gamme, adapté à la photographie de voyage comme à vos prises de vue quotidiennes. Il est doté d'un excellent capteur, d'un système de mise au point automatique très performant et de caractéristiques vidéo décentes. Cela dit, si vous possédez déjà le X-T30 original, ou si vous avez un peu plus de budget à dépenser, il vaut la peine que vous misiez sur ce boîtier polyvalent.

Pros

  • +

    Style superbe

  • +

    Manipulation agréable

  • +

    Nombreux modes de simulation de film

  • +

    4K non recadrée

Cons

  • -

    Flexibilité de l’écran limitée

  • -

    Pas de stabilisation IBIS

  • -

    Emplacement des boutons peu pratique

  • -

    Amélioration modeste par rapport à son prédécesseur

Le Fujifilm X-T30 II en résumé

Lancé en 2019, le Fujifilm X-T30 original se voulait une version " allégée " du Fujifilm X-T3, offrant plusieurs des mêmes spécifications dans un boîtier plus convivial pour le photographe amateur ou voyageur. 

En 2022, le X-T30 II ne représente qu'une mise à niveau modeste, mais comme l'appareil original se révèle si bon, ce n'est pas surprenant. Si vous comptez déjà le X-T30 dans votre équipement photo, il n'y a probablement pas beaucoup d'intérêt à le mettre à niveau, mais, si vous recherchez un bon appareil polyvalent, qui ne vous ruinera pas et qui se glisse parfaitement dans votre sac pour une utilisation quotidienne, alors il vaut la peine d'être considéré. 

Fujifilm a procédé à un léger changement dans sa gamme, en supprimant certains de ses modèles les plus basiques, et le X-T30 II est actuellement son option la plus adaptée aux débutants. Mais cela ne veut pas dire que vous n'obtiendrez pas d'excellentes spécifications ici - à bien des égards, c'est un appareil photo très similaire au superbe Fujifilm X-S10.

Fujifilm X-T30 II

(Image credit: Future)

Le X-T30 II est doté d'un capteur APS-C de 26,1 mégapixels, et vous bénéficiez également de fonctions haut de gamme telles que l’enregistrement vidéo 4K non recadré et la prise de vue à 20 images par seconde (qui peut être portée à 30 images par seconde si vous êtes prêt à accepter le recadrage). Vous disposez par ailleurs d'un grand nombre de modes de simulation de film, d'un excellent système autofocus et de commandes personnalisables.

Tout cela se trouvait déjà sur le X-T30 original, alors qu'est-ce qui vaut la peine de considérer cette nouvelle génération ? Eh bien, très peu de choses en fait, il y a juste assez d'améliorations progressives pour rendre la proposition globale très bonne. Nous allons entrer dans les détails ci-dessous, mais dans les grandes lignes retenez un écran à plus haute résolution, l'ajout de modes vidéo avancés et la possibilité d'enregistrer des vidéos à haute vitesse en Full HD, ainsi qu'une plus grande sensibilité en basse lumière.

Spécifications techniques

Capteur : CMOS APS-C X-Trans 26,1 Mpx
AF : 425 points
Vidéo : 4K 30p, Full HD 60p, Haute vitesse 240p Full HD
Viseur : 0,39 pouces, OLED, 2,36 millions de points 
Carte mémoire : SD/SDHC/SDXC UHS-I
LCD: 3 pouces, tactile, 1,62 millions de points 
Mode rafale : 8 fps (obturateur mécanique), 20 fps (obturateur électronique), electronic shutter, 30 fps avec recadrage
Connectivité : Wi-Fi, Bluetooth 
Dimensions : 118,4 x 82,8 x 46,8 mm
Poids : 378 g (avec batterie et carte SD)

Étant donné qu'il s'agit de la même configuration de base que le X-T30 original, nous étions déjà convaincus par la qualité d'image promise, et nous n'avons pas été déçus. Les couleurs sont magnifiquement vibrantes et les images très détaillées - de même, ces modes de simulation de film sont toujours amusants à expérimenter.

Les mauvaises nouvelles principales sont l'absence de stabilisation IBIS, des boutons parfois maladroitement placées, l'écran qui ne peut s'incliner (ce qui n'est pas idéal pour les selfies et le vlogging), et bien sûr le fait qu'il s'agit d'une optimisation tellement marginale par rapport à son prédécesseur que vous feriez peut-être mieux de vous en tenir à celui-ci.

Tout cela mis à part, si vous êtes à la recherche d'un appareil photo de milieu de gamme d'un bon rapport qualité-prix, notamment pour l'emporter en voyage, le Fujifilm X-T30 II reste une proposition très alléchante. Vous obtiendrez des images fabuleuses, un boîtier au style attrayant, l'accès à une bonne gamme d'objectifs et une foule de caractéristiques utiles. Si vous disposez d'un budget plus conséquent, et que vous n'avez pas peur d'aller un peu plus loin, vous pouvez opter pour le X-S10. Sinon, il y a beaucoup d’éléments à apprécier au sein du X-T30 II.

Prix et disponibilité

  • Vendu à partir de 889 €
  • Moins cher que le X-T30 au lancement
  • Moins cher que le Fujifilm X-S10 

Annoncé en octobre 2021, le Fujifilm X-T30 II a été mis en vente au prix de 889 €, si vous achetez uniquement le boîtier nu. La plupart des utilisateurs sont susceptibles de l'acheter avec le kit d’objectifs 15-45 mm ou 18-55 mm, auquel cas le prix augmente. 

Le 15-45 mm, moins cher, est de moins bonne qualité, mais étant plus petit, il peut plaire à ceux qui recherchent un appareil ultra-compact pour voyager. Vous pouvez vous procurer le X-T30 II et son kit 15-45 mm pour 999 €.

Si vous avez le budget et l'espace nécessaire dans votre sac, il vaut la peine de préférer l'objectif 18-55 mm de meilleure qualité. À 1299 €, il représente toujours un bon rapport qualité-prix et vous offre plus de flexibilité.

La bonne nouvelle - et peut-être surprenante dans le climat électronique actuel - est que le Fujifilm X-T30 II était en fait moins cher au lancement que son prédécesseur. Il est difficile de trouver le X-T30 original, surtout neuf, mais vous pouvez faire de bonnes affaires si vous l’achetez d'occasion. 

La moins bonne nouvelle, c'est que les niveaux de stock dans certaines régions, y compris en France, ne sont pas toujours généreux. Ce qui signifie que vous devrez peut-être patienter un certain temps si vous souhaitez mettre la main dessus.

Design

  • Style rétro classique
  • Écran tactile mais peu flexible
  • Un seul emplacement pour carte SD  

Fujifilm a utilisé exactement le même châssis pour le X-T30 II que pour son prédécesseur - il n'y a donc aucune surprise ici, pour le meilleur ou pour le pire. Vous obtenez un boîtier au style rétro, que nous trouvons particulièrement attrayant dans la finition noire et argentée ; un modèle entièrement noir est également disponible.

Comme c'est souvent le cas avec les appareils photo Fujifilm, on trouve une multitude de cadrans et de boutons sur le dessus et le dos de l'appareil, ainsi qu'un grand nombre d'options de personnalisation. Les débutants ne doivent cependant pas se montrer découragés, car il existe aussi un mode Auto décent que vous pouvez exploiter. Et qui vous permet d'ignorer joyeusement autant de cadrans et de boutons que vous le désirez.

Image 1 sur 3

Fujifilm X-T30 II

(Image credit: Future)
Image 2 sur 3

Fujifilm X-T30 II

(Image credit: Future)
Image 3 sur 3

Fujifilm X-T30 II

(Image credit: Future)

Sur la plaque supérieure de l'appareil, on trouve une molette de vitesse d'obturation, une molette de compensation d'exposition et une molette correspondant au mode entraînement. Plusieurs des objectifs Fujifilm sont dotés de bagues d'ouverture, mais si vous utilisez un objectif qui n'en a pas (comme celui du kit 15-45 mm), vous pouvez utiliser l'une des molettes à double contrôle situées à l'avant et à l'arrière de l'appareil pour effectuer ces modifications. Le mode de mise au point est réglé à l'aide d'un commutateur situé à l'avant de l'appareil. 

Un bouton Fn situé sur le dessus de l'appareil peut être modifié pour contrôler une variété de paramètres différents. Au dos de l'appareil, une manette permet de déplacer les points de mise au point sur l'écran ou de se déplacer dans les différents menus disponibles, et un bouton "Q" peut être utilisé pour accéder aux réglages courants. L'une des frustrations du X-T30 original résidait dans l'emplacement de ce bouton - maladroitement situé sur la poignée de pouce. Malheureusement, Fujifilm n'a pas jugé bon de le déplacer pour la version Mark II, ce qui reste un peu un mystère compte tenu du nombre d’utilisateurs qui s'en plaignent.

La prise en main à l'avant de l'appareil est assez légère. Il ne s’agit pas d’un appareil massif, mais il reste relativement sûr et confortable à manipuler ; les personnes ayant de grandes paumes le trouveront peut-être un peu trop petit, auquel cas nous leur recommanderions probablement le X-S10.

Fujifilm X-T30 II

(Image credit: Future)

Sous le viseur électronique (un EVF OLED de 2,36 m de pixels, le même que sur le X-T30) se trouve un écran tactile inclinable. Contrairement à d'autres modèles de la gamme Fujifilm, comme le X-S10, il ne peut s'incliner que vers le haut et le bas, et ne dispose pas d'un mécanisme supplémentaire pour se rabattre vers l'avant. Pour beaucoup, ce n'est pas un problème, mais si vous aimez le vlogging ou prendre des selfies, c'est un peu dommage de ne pas profiter d’une telle flexibilité. En revanche, c'est ici que l'on trouve l'une des améliorations du XT-30 II par rapport à son prédécesseur, puisque l'écran offre une résolution plus élevée de 1,62 million de points que celle de 1,04 million de points du X-T30.

Il n'y a qu'un seul emplacement pour carte mémoire, ce qui est normal pour un appareil photo de milieu de gamme comme le Fujifilm X-T30 II. Il s'agit d'un emplacement compatible SD/HC/XC, mais il est dommage qu'il ne propose pas la norme UHS-II, surtout si l'on considère la vitesse de prise de vue de cet appareil. Il est par ailleurs un peu mal placé si vous utilisez un trépied - vous le trouverez derrière la même porte que la batterie, à côté du filetage du trépied - plutôt que derrière un cache séparé sur le côté de l'appareil.

Caractéristiques principales et performances

  • Même capteur et même processeur que le X-T30
  • Même système AF hybride intelligent que le X-T30, avec des algorithmes améliorés
  • Meilleure capacité autofocus en basse lumière 

On peut dire sans se tromper que Fujifilm n'a fait que peaufiner le X-T30 original pour l'itération Mark II, même si ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose lorsque l'on travaille avec des caractéristiques assez impressionnantes. Nous disposons ainsi du même capteur APS-C X-Trans CMOS de 26,2 Mpx. Il s'agit du capteur haut de gamme actuel de Fujifilm, que l'on retrouve également dans ses appareils photo haut de gamme… donc on ne peut pas attendre mieux. 

En mode rafale, le X-T30 II peut atteindre une cadence de 8 images par seconde grâce à son obturateur mécanique. Toutefois, si vous préférez utiliser l'obturateur électronique, vous avez la possibilité d'enregistrer à 20 images par seconde - ou à 30 images par seconde avec un recadrage de 1,25x. Cela fait du X-T30 II une bonne option pour ceux qui aiment photographier des sujets en mouvement rapide. Bien que la mémoire tampon soit relativement compacte, avec 26 JPEG / 17 fichiers bruts à 30 images par seconde, ou 32 JPEG / 17 fichiers bruts en mode 20 images par seconde, avant que vous ne deviez faire une courte pause. Dès lors, il reste préférable de prévoir au moins approximativement le moment où l'action aura lieu.

Fujifilm X-T30 II

(Image credit: Future)

Il est intéressant de noter que si vous utilisez l'obturateur électronique, il existe également un mode rafale " Pre-shot " enregistrant les images tant que vous maintenez le bouton de l'obturateur à moitié enfoncé… et sauvegardant celles qui ont été prises jusqu'à une seconde avant que vous n'appuyiez complètement sur l'obturateur. Le X-T30 II vous garantit ainsi de capturer le moment désiré.

Fujifilm reprend le même système de mise au point automatique à 425 points du X-T30 original. Là encore, ce système a fait preuve de solides performances la dernière fois, et il s'agit du système que vous trouverez aussi dans le X-S10, le X-T4 et le X-Pro3. En plus de pouvoir sélectionner l'un des 425 points, vous pouvez également choisir l'AF de zone et l'AF large/tracking pour suivre les sujets en mouvement. C'est là que nous voyons une petite différence avec le X-T30, car la version Mark II utilise un algorithme plus récent, conçu pour suivre plus précisément les sujets qui se rapprochent ou s'éloignent de l'appareil photo.

Fujifilm X-T30 II

(Image credit: Future)

Une autre amélioration concerne la sensibilité de la mise au point, qui atteint désormais un niveau impressionnant de -7EV, contre -3EV pour le X-T30. En théorie, cela devrait signifier que le X-T30 II s’avère un peu plus apte à faire la mise au point dans des conditions d'éclairage très faibles. Cela semble se confirmer dans la pratique - lors de nos tests, il a fait un bon travail de détection des détails les plus fins même lorsque la lumière demeurait assez limitée. 

Le suivi de la mise au point s’avère généralement assez bon, même s'il n'est pas toujours parfait. Il fonctionne mieux lorsqu'il s'agit de suivre un sujet qui se déplace de manière relativement prévisible, mais c'est une performance solide pour un appareil photo de milieu de gamme. Si vous aimez prendre des photos d'animaux sauvages, domestiques ou d'enfants, cet appareil est probablement plus performant que ce dont vous avez besoin.

Fujifilm X-T30 II

(Image credit: Future)

Qualité photo et vidéo

Étant donné que nous avons repéré le capteur du X-T30 II dans plusieurs appareils photo, nous ne nous attendions pas à des surprises en matière de qualité photo et vidéo. En fait, ce capteur représente probablement le meilleur capteur APS-C du marché à l'heure actuelle, ce qui vous garantit une bonne qualité d'image. 

Fujifilm a gagné de nombreux fans grâce à la façon dont ses appareils photo gèrent les couleurs, et comme on pouvait s'y attendre, vous obtenez des tons magnifiquement riches et vifs. Les images JPEG directement issues de l'appareil sont fantastiques, tandis que les fichiers bruts vous offrent une grande marge de manœuvre pour effectuer les ajustements que vous jugez nécessaires. 

La prise de vue en mode standard donne des couleurs agréablement précises, avec des tons de peau bien rendus. Les nombreux modes de simulation de film sont également très amusants à expérimenter ; les deux nouvelles options pour le X-T30 II sont Classic Neg et ETERNA Bleach Bypass, ce qui porte le nombre total de simulations disponibles à 18. Cela vaut la peine de jouer avec tous les modes lorsque vous déballez l'appareil photo pour vous faire une idée de ceux que vous adopterez le plus régulièrement.

Image 1 sur 9

Fujifilm X-T30 II

L'un des nouveaux modes de simulation de film pour le X-T30 II est l'Eterna Bleach Bypass, un traitement vidéo classique qui donne un aspect stylisé (Image credit: Future)
Image 2 sur 9

Fujifilm X-T30 II

Les couleurs sont brillantes et vives, lors de la prise de vue en mode de simulation de film "standard". (Image credit: Future)
Image 3 sur 9

Fujifilm X-T30 II

Les photos prises à des ISO élevés, comme celle-ci prise à ISO 10 000, révèlent un bruit peu gênant. (Image credit: Future)
Image 4 sur 9

Fujifilm X-T30 II

Il y a beaucoup de détails à observer dans la plupart des photos, même lorsque vous photographiez à des ISO assez élevés. Cette image a été prise à ISO 4000. (Image credit: Future)
Image 5 sur 9

Fujifilm X-T30 II

Dans l'ensemble, les expositions sont bien équilibrées, et l'appareil photo produit des résultats agréables dans une belle variété de situations. (Image credit: Future)
Image 6 sur 9

Fujifilm X-T30 II

Les tons de la peau sont bien rendus, et les autres couleurs restent joliment saturées, sans être trop éclatantes au point de paraître irréalistes. (Image credit: Future)
Image 7 sur 9

Fujifilm X-T30 II

Il est intéressant de passer au paramètre de simulation de film Velvia lorsque vous voulez vraiment que les couleurs soient vives et éclatantes. (Image credit: Future)
Image 8 sur 9

Fujifilm X-T30 II

Le X-T30 II n'a peut-être qu'un capteur de taille APS-C, mais vous pouvez quand même créer de bons effets de faible profondeur de champ. (Image credit: Future)
Image 9 sur 9

Fujifilm X-T30 II

La possibilité de prendre des photos à 20 images par seconde, ou 30 images par seconde si vous appliquez un recadrage, fait du X-T30 II un appareil bien adapté à la photographie de sujets en mouvement, en particulier ceux qui se déplacent de manière relativement prévisible. (Image credit: Future)

La qualité vidéo apparaît décente, avec des séquences contenant beaucoup de détails. Cependant, l'absence de stabilisation IBIS limite l'utilisation de l'appareil à main levée. Vous devrez compter sur la stabilisation de l'objectif ou sur la prise de vue depuis une surface stable, la plupart du temps. Elle convient pour les clips vidéo occasionnels, mais si vous recherchez une caméra vidéo vraiment performante, vous serez mieux servi ailleurs.

L'un des inconvénients d'un capteur plus petit que le plein format est que les prises de vue en basse lumière peuvent donner lieu à des images plus bruyantes. Il convient de se demander si vous aimez vraiment photographier dans des conditions de très faible éclairage, mais ici, nous avons droit à des images assez propres jusqu'à environ ISO 6400, avec un peu de bruit perceptible (mais pas trop gênant) qui commence à se glisser par la suite.

Faut-il acheter le Fujifilm X-T30 II ?

Fujifilm X-T30 II

(Image credit: Future)

Achetez-le si…

Vous recherchez un bon appareil photo polyvalent de milieu de gamme
Fujifilm fabrique certains des meilleurs appareils photo de milieu de gamme du marché, et avec son capteur génial, sa prise de vue rapide, son autofocus appréciable et ses options vidéo décentes, le Fujifilm X-T30 II se présente comme un appareil polyvalent qui convient à une grande variété de photographes et cinéastes.

Vous avez un faible pour les appareils photo Fujifilm, mais votre budget est limité
Les appareils photo Fujifilm ont la réputation de ne pas être les plus abordables, mais le X-T30 II, même s'il n'est pas vraiment bon marché, concède un bon rapport qualité-prix compte tenu des caractéristiques qu'il offre. Il est également moins cher que d'autres appareils photo Fujifilm, tels que le X-S10 ou le X-T4, tout en partageant certaines des principales caractéristiques de ces modèles.

Il vous faut un appareil petit et léger pour voyager
Les appareils photo APS-C offrent un bon équilibre entre performances et compacité. Si vous n'avez pas besoin de certains des extras offerts par le X-S10 ou le X-T4, alors le X-T30 II est un bien meilleur appareil photo pour tous les jours et pour les vacances - et vous pouvez réduire encore plus la taille et le poids en l'associant à l'un des petits objectifs de Fujifilm. 

Ne l'achetez pas si…

Vous possédez déjà le X-T30
Étant donné que le Mark II est une mise à niveau relativement modeste par rapport au X-T30 original, si vous possédez déjà cet appareil, il n'y a pas vraiment d'intérêt à investir dans la nouvelle version. Vous feriez mieux de passer au X-T4, voire au X-S10. 

Vous êtes un vidéaste confirmé
Bien que le X-T30 II dispose de spécifications vidéo décentes, il est davantage conçu pour les photographes susceptibles de tourner un clip de temps en temps, plutôt que pour les vidéastes sérieux. Les vlogueurs regretteront également l'absence d'un écran frontal ; il existe de bien meilleures options pour la vidéo.

Amy has been writing about cameras, photography and associated tech since 2009. Amy was once part of the photography testing team for Future Publishing working across TechRadar, Digital Camera, PhotoPlus, N Photo and Photography Week. For her photography, she has won awards and has been exhibited. She often partakes in unusual projects - including one intense year where she used a different camera every single day. Amy is currently the Features Editor at Amateur Photographer magazine, and in her increasingly little spare time works across a number of high-profile publications including Wired, Stuff, Digital Camera World, Expert Reviews, and just a little off-tangent, PetsRadar.