Test Canon EOS R3

Un sans miroir monstrueux pour les photographes sportifs et animaliers.

Canon EOS R3
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

Mélange puissant de l'ancien et du nouveau, l'EOS R3 est l'un des meilleurs appareils photo jamais conçus pour les amoureux du sport et de la nature. Son boîtier rétro renferme des technologies de pointe, notamment un nouveau capteur superposé, des capacités autofocus impressionnantes et un enregistrement vidéo 6K. Le capteur à plus faible résolution de l'EOS R3 a un attrait plus limité que celui du Sony A1 et du Nikon Z9… mais aucun autre appareil photo ne combine comme l’EOS R3 les charmes traditionnels des reflex numériques avec la technologie sans miroir next-gen.

Pros

  • +

    Nouveau capteur ultra-réactif

  • +

    Design familier pour les professionnels

  • +

    Fonctions et commandes AF puissantes

  • +

    Des performances vidéo impressionnantes

Cons

  • -

    Plutôt grand pour un appareil photo sans miroir

  • -

    Pas d'amélioration du viseur par rapport à l'EOS R5

  • -

    Résolution trop faible pour certains photographes

Pourquoi pouvez-vous faire confiance à TechRadar ? Nos examinateurs experts passent des heures à tester et à comparer les produits et services afin que vous puissiez choisir le meilleur pour vous. En savoir plus sur la façon dont nous testons.

Le Canon EOS R3 en résumé

Si vous voulez avoir un aperçu du brillant avenir des appareils photo sans miroir Canon, jetez un coup d'œil au Canon EOS R3. Il ressemble peut-être à un reflex numérique des années 2010, mais à l'intérieur, c'est l'un des capteurs de clichés sportifs ou animaliers les plus avancés du marché.

Selon Canon, l'EOS R3 se situe entre le Canon EOS R5 (son petit appareil polyvalent sans miroir) et le Canon 1D X Mark III (le reflex numérique phare de la marque). Pour autant, l’entreprise ne s'est pas contentée de recycler ses technologies existantes avec l'EOS R3. Il est plutôt le porte-drapeau d'une multitude de nouvelles technologies, notamment d'un nouveau capteur CMOS empilé de 24,1 millions de pixels éclairé par l'arrière.

La conception de ce capteur s'inspire de celle des appareils photo Sony, comme le Sony A1, et donne au R3 un moteur photographique ronronnant, capable de produire des prises de vue en rafale à 30 images par seconde et un rolling shutter minimal en mode vidéo.

Vue frontale du Canon EOS R3

(Image credit: Future)

Fait inhabituel pour un appareil photo sportif professionnel, l'EOS R3 offre également des avantages vidéo certains, comme la possibilité d'enregistrer des séquences brutes 6K en interne, mais aussi un écran tactile articulé. Il propose même une incarnation moderne du système "Eye Control AF" que nous avons exploité dans les années 1990 au sein des reflex Canon - ce dernier vous permet de fixer plus efficacement la mise au point depuis le viseur.

Si vous êtes un photographe professionnel, le simple fait de savoir que l'EOS R3 existe va mettre à mal votre solde bancaire. Après tout, il est difficile de passer à côté d'un champion proclamé, que ce soit grâce à son autofocus, à sa cadence de prise de vue continue ou à sa maîtrise des scènes à faible luminosité.

Le prix du Canon EOS R3 est certainement moins attrayant. En tant qu’ambassadeur de la nouvelle génération Canon, vous devrez débourser la somme de 6 000 € pour l’acquérir. La facture s’alourdira sévèrement si vous envisagez d’ajouter des objectifs haut de gamme à monture RF au panier.

Et pourtant. Adoptez-le. Faites-le tourner dans vos mains. C'est le summum actuel de la technologie sans miroir. Et si l'EOS R3 est indubitablement excessif pour la plupart des amateurs, il représente - à l’instar de l'EOS 1D X Mark III avant lui - le nouveau choix par défaut des professionnels qui ne peuvent ou ne veulent pas faire de compromis.

Prix et disponibilité

  • Le Canon EOS R3 coûte 5 999 €
  • C'est plus cher que l'EOS R5, mais moins que l'EOS 1D X Mark III
  • Il devait être livré en novembre, mais il y a actuellement des ruptures de stock 

Le Canon EOS R3 est proposé au prix de 5 999 € pour le boîtier nu seulement. Comme on pouvait s'y attendre, il s'agit d'un prix de niveau professionnel qui ne conviendra pas à la plupart des photographes amateurs, bien qu'il soit inférieur au prix de lancement du Sony A1 et à celui du Canon EOS 1D X Mark III (7 299 € chacun).

Vous avez économisé pendant des mois pour en obtenir un ? Malheureusement, l'EOS R3 est difficile à commander pour le moment. En septembre, Canon a publié une déclaration indiquant qu'elle avait "cumulé plus de réservations que prévu" et que "la livraison prendra un certain temps". Cela signifie que tous les détaillants n'ont actuellement que l'EOS R3 listé comme disponible en précommande ou en commande différée. Nous mettrons cette page à jour lorsque la situation évoluera.

Design

  • Une version plus petite et plus légère du Canon EOS 1D X Mark III
  • Écran tactile de 4,1 millions de points, super net et entièrement articulé
  • Même viseur électronique (EVF) que le Canon EOS R5 

Canon ne le décrit jamais comme tel, mais le Canon EOS R3 se veut clairement l'équivalent sans miroir de son reflex numérique sportif Canon EOS 1D X Mark III. Il apparaît donc plus grand que le Sony A1 (qui ne possède pas de poignée intégrée), mais plus petit que ses cousins reflex. 

En main, l'EOS R3 s’avère considérablement plus léger que le 1D X Mark III, avec un poids de 822 g (ou un peu plus de 1 kg en ajoutant une carte et une batterie). Cela représente un gain de poids considérable de plus de 400 g, qui fera plaisir aux amateurs de photographie sportive. La différence de taille est moins perceptible, l'EOS R3 se montrant plus court d'environ 2,5 cm, plus étroit de près d'un centimètre et plus profond d'environ 4 mm que le 1D X Mark III. Toutefois, il ne perd rien de sa maniabilité par rapport aux autres appareils photo professionnels de Canon.

La poignée - désormais revêtue d'un élégant caoutchouc en fibre de carbone - est profonde et facile à tenir. Il octroie une légèreté spectaculaire pour un appareil photo professionnel de grande taille et sa maniabilité est superbe. Canon a acquis une expérience considérable lorsqu'il s'agit de fabriquer des appareils photo qui sont aussi rapides à utiliser - et tout cela se révèle mis à profit ici. 

Les boutons sont grands (vous pouvez les manipuler avec des gants) et possèdent des courses relativement profondes. Le système de menus se montre audacieux et réactif, et quiconque a déjà profité d’un appareil photo Canon récent n'aura pas de mal à l’adopter. 

Canon EOS R3

(Image credit: Future)

Ce qui distingue vraiment l'EOS R3 en tant qu'appareil photo sportif professionnel, par rapport aux modèles plus petits comme le Canon EOS R5, c'est sa qualité de fabrication et sa poignée de batterie intégrée. Son boîtier en alliage de magnésium en fait l'appareil photo sans miroir le plus robuste que Canon ait développé jusqu'à présent.

L'EOS R3 présente le même niveau de protection contre les intempéries que le 1D X Mark III, mais il n'est pas conçu pour résister aux mêmes températures extrêmes que le reflex numérique Canon ; il s'agit avant tout d'un appareil photo sportif, comme l’illustre la poignée intégrée pour les portraits. Il utilise également la même batterie LP-E19 que l'EOS-1D X Mark III, dont la capacité est supérieure d'environ un tiers à celle de la batterie LP-E6NH du Canon EOS R5.

Canon a clairement tenté de rendre l'EOS R3 aussi familier que possible pour ceux qui viennent de ses reflex numériques professionnels. Il n'y a pas de place pour le mini-écran du 1D X Mark III à l'arrière, mais la majorité de ses boutons ont été regroupés au même endroit pour une meilleure maniabilité. En outre, il intègre le Smart Controller qui a fait ses débuts sur ce reflex numérique en 2020.

Ce bouton tactile AF-On est un peu comme une souris d'ordinateur inversée, vous permettant de déplacer rapidement votre point d'autofocus à même le cadre. Bien qu'il ait divisé l'opinion des photographes, Canon a manifestement reçu suffisamment de commentaires positifs pour le conserver sur l'EOS R3. Mieux encore : il existe un bouton Smart Controller supplémentaire dédié à la réalisation de portraits. Ceux qui ne sont pas fans du bouton AF-On modifié peuvent toujours utiliser les joysticks AF traditionnels.

Les commandes arrière du Canon EOS R3

(Image credit: Future)

L’EOS R3 est parsemé de commandes. Les boutons Fn personnalisables situés à l'avant vous offrent de nombreuses possibilités de configurer l'appareil photo comme vous le souhaitez, tandis que l'arrière - et la plaque supérieure - vous donnent un accès quasi instantané au mode d'entraînement, aux paramètres d'autofocus, et à bien d'autres choses encore. La molette au dos de l'appareil est un bon moyen de naviguer dans les diverses options du menu, et pour ceux qui préfèrent se frayer un chemin dans l’interface, l'écran au dos est, bien sûr, une dalle tactile.

Le côté gauche de l'appareil est rempli de ports. Les plus populaires sont présents : HDMI, USB-C (utilisable à la fois pour le transfert de données et le chargement de la batterie), prises micro et casque, ainsi qu'un port de synchronisation du flash. Vous obtiendrez également d'un port Gigabit Ethernet câblé, qui ne concerne que très peu de personnes, mais qui est absolument indispensable pour les photographes travaillant sur des événements sportifs à large public. Le tout est complété en interne par un système sans fil 2,4 GHz et 5 GHz, au grand dam des propriétaires du 1D X Mark III, pour qui le système sans fil 5 GHz est un ajout coûteux sous la forme du transmetteur de fichiers sans fil WFT-E9.

En tant qu’appareil photo sans miroir, il y a naturellement quelques différences entre le Canon EOS R3 et les reflex numériques sportifs de la société. Les deux plus évidentes sont le viseur et l’écran arrière. Canon a confirmé que l'EOS R3 dispose du même viseur électronique (EVF) que le Canon EOS R5, c'est-à-dire un viseur de 5,67 millions de points avec un taux de rafraîchissement de 120 images par seconde. 

Canon affirme qu’il "rivalise avec les viseurs optiques". Dans la pratique, il s’avère impossible de distinguer les deux. Canon a également ajouté un mode " OVF simulation View Assist ", qui vous permet de voir l'action se déroulant en dehors du cadre.

L'écran tactile de 3,2 pouces à angle variable, d'une résolution de 4,1 millions de points, se veut un élément plus inattendu. Il surpasse l'écran arrière inclinable de 1,44 million de points du Sony A1, et son articulation complète paraît particulièrement pratique pour les vidéastes. Il est également 0,05 pouce plus grand que les écrans du 1D X Mark III ou de l'EOS R5, ce que vous ne remarquerez pas… sauf qu’il concentre près de deux fois plus de pixels - et ça, c’est remarquable !

C'est en fait le premier écran à angle variable que nous ayons manipulé sur un appareil photo qui répond aux normes professionnelles de Canon. Il semble donc résistant, sans compter qu'il vous offre la possibilité de le retourner pour qu'il soit bien calé contre le boîtier du R3 lorsque vous le mettez dans un sac à dos. C'est également une grande évolution par rapport à l'écran arrière complètement rigide du Canon EOS 1D X Mark III.

Le sommet du Canon EOS R3

(Image credit: Future)

Une nouvelle fonctionnalité que nous n'avons vue sur aucun autre appareil photo Canon jusqu'à présent est la nouvelle griffe multifonction située au milieu. Elle est intéressante car, à l'instar de la griffe multi-interface de Sony, elle permet un transfert de données bidirectionnel à grande vitesse entre l'appareil photo et tout accessoire compatible monté dessus. 

Canon a annoncé le lancement d’un microphone stéréo directionnel (DM-E1D) et d’un émetteur Speedlite (ST-E10), tous deux entièrement compatibles avec le sabot de l’EOS R3 (qui peut les alimenter). La griffe affiche la même taille que la griffe standard de Canon, de sorte que vous pouvez coupler tous vos anciens accessoires avec elle.

Autofocus

  • Le nouveau Eye Control AF est plus qu'un simple extra
  • Le suivi AF cible désormais les véhicules, en plus des humains et des animaux
  • Vise n’importe quel sujet à une vitesse impressionnante 

Dans la grande guerre opposant les appareils photo sans miroir de Sony et ceux de Canon, la bataille se gagne souvent sur la qualité de l’autofocus - et celui de l'EOS R3 innove clairement en faveur de Canon.

Avant de parler de notre expérience réelle, présentons les points forts de cet autofocus. Comme le Canon EOS R5, l’EOS R3 est doté du système Dual Pixel CMOS AF II, avec quelques distinctions. Canon affirme que l'EOS R3 est "l'appareil photo de la série EOS R le plus rapide à ce jour" en termes de mise au point, devançant le R5 avec sa capacité à faire la mise au point en 0,03 seconde, contre 0,05 seconde.

L'EOS R3 est également le premier appareil Canon à disposer d'un mode autofocus "suivi de véhicule". Nous avions déjà vu ce mode sur l'Olympus OM-D E-M1X, et celui du R3 fonctionne de manière similaire, avec un système AF à détection intelligente du sujet verrouillant la mise au point sur les voitures de rallye, les motos et les bolides F1 à cockpit ouvert. Ce afin que vous puissiez vous concentrer sur la composition.

L'écran du Canon EOS R3

(Image credit: Future)

En pratique, nous n'avons jamais été déçus - en fait, l'autofocus est presque impossible à tromper. Nous le disons depuis un certain temps déjà à propos des appareils photo de qualité professionnelle, mais que ce soit dans des situations mal éclairées, fortement rétroéclairées, peu contrastées ou dynamiques, l'EOS R3 a suivi nos sujets de manière incroyablement efficace.

Nous l'avons testé avec le 24-105 mm f/4L et le 70-200 mm f/2.8L à monture RF de Canon, et ces deux objectifs de la génération actuelle ont produit des clichés d'une grande netteté. Si vous photographiez des scènes sportives ou animalières, l'EOS R3 vous concède des images extrêmement nettes. Si le suivi des personnes est une inclusion évidente, tout comme le suivi des animaux et des véhicules, l’aspect le plus unique est représenté par l'AF Eye Control de la marque.

L'Eye Control en action

(Image credit: Canon)

Bien qu'il ait l'air futuriste, il s'agit en fait d'une nouvelle version du système d'"autofocus contrôlé par l'œil" déjà porté par le reflex Canon EOS 3 à la fin des années 90. Il permet à l'appareil de détecter la zone ciblée dans le viseur et de déplacer l'autofocus vers ce point du cadre. L'objectif est de capturer les scènes les plus rapides sans perdre de temps en manipulant les commandes manuelles. L’option vous permettra de rentabiliser ce temps en vous concentrant sur le réglage de l'exposition ou de la composition. Selon Canon, le système a été adapté à partir d'une technologie utilisée dans la division médicale de la société. Il exploite huit LED de faible puissance pour que le viseur suivre fidèlement votre œil et superpose ces informations sur le capteur.

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la sélection Eye Control AF est bien plus qu'un gadget. Vous pouvez le configurer de différentes manières, mais le résultat final apparaît tout simplement comme bluffant.

Lorsque l'appareil photo choisit ses propres points AF, il peut les sélectionner n'importe où dans le cadre ; si vous optez pour la sélection manuelle des points AF, le choix s’offre à vous entre 100% de la largeur du cadre ou 90% de la verticalité. Au total, 4 779 points AF différents sont disponibles en mode photo (ce chiffre tombe légèrement à 3 969 en mode vidéo).

Le Smart Controller du Canon EOS R3

(Image credit: Future)

Par rapport au Canon EOS R5, les performances AF se veulent légèrement meilleures en basse lumière. Canon affirme que l'EOS R3 peut faire la mise au point dans des conditions d'éclairage aussi faibles que -7,5 EV (pensez à une scène de nuit avec un minimum de réflection lunaire) - ce qui constitue une amélioration certaine par rapport à la faible valeur de -6EV indiquée par l'EOS R5. Il faut toutefois garder à l'esprit que ces deux chiffres sont basés sur des prises de vue avec un objectif f/1,2 à 100 ISO, nous obtenons donc un plafond théorique davantage qu'une réalité pratique.

Dans l'ensemble, donc, aucun appareil photo ne vous offre plus d'options pour contrôler votre autofocus que l'EOS R3. Entre le Smart Controller, l'écran tactile, les joysticks de mise au point automatique et l'Eye Control AF, il s’avère impossible de rater vos mises au point.

Caractéristiques principales et performances

  • Nouveau capteur CMOS empilé de 24,1 Mpx
  • Prise de vue en rafale à 30 ips (brut ou JPEG), avec obturateur électronique
  • Prise de vue en continu à 12 ips, avec obturateur mécanique 

Notre critique succincte des performances du Canon EOS R3 est "époustouflante". La version longue nécessite un peu de contexte. La caractéristique la plus importante du Canon EOS R3 est son nouveau capteur de 24,1 Mpx. Le premier modèle "empilé" de la société.

Sony est le pionnier des capteurs plein format "empilés", dont la structure en couches permet d'intégrer des circuits plus complexes derrière les photosites. Le résultat ? Des vitesses de lecture des données plus élevées, ce qui concède des avantages tels que des vitesses de prise de vue en rafale plus rapides et une réduction du phénomène de "rolling shutter" en vidéo. Cela s’applique aussi à l'EOS R3.

Dans un monde où le Sony A1 est capable de prendre des photos de 50 Mpx à 30 images par seconde, la résolution de 24,1 Mpx de l'EOS R3 peut sembler décevante. Mais à moins que vous ne recadriez régulièrement vos photos, cette résolution est plus que suffisante pour la plupart des photographes.

Le Canon EOS R3 vu du dessus

(Image credit: Future)

Autrement dit, le Canon EOS R3 s’apparente plus à un rival du Sony A9 II, qui possède un capteur plein format de 24,2 Mpx, que du A1. Et dans un face à face technique, l'EOS R3 arrive en tête ici.

Dans des conditions très spécifiques, il peut atteindre une vitesse de prise de vue continue de 30 images par seconde avec suivi AE/AF en utilisant l'obturateur électronique - et la maintenir pendant 540 fichiers JPEG ou 150 fichiers raws (soit respectivement 18 secondes ou cinq secondes de prise de vue).

Dans ce mode de prise de vue à 30 images par seconde, il est en fait impossible de ne prendre qu'une seule image - vous ne pouvez pas relâcher le bouton de l'obturateur assez rapidement. Cela signifie que vous ne voudrez pas exploiter l'EOS R3 à plein régime dans plus d'une poignée de situations. Lorsque les choses se corsent et que vous ne pouvez tout simplement pas vous permettre de manquer la photo - nous pensons au lancer de bouquet lors d'un mariage, au moment où le léopard sort de sa cachette, à l'instant précis où le sprinter franchit la ligne d'arrivée - le mode continu du R3 vous laisse dangereusement à court d'excuses.

Il y a des limites cependant - vous ne pouvez atteindre 30 images par seconde que si vous employez le R3 avec son obturateur réglé sur électronique. Si vous êtes attaché au retour haptique et au "craquement" authentique d'un obturateur mécanique, vous devrez vous contenter des 12 images par seconde. Il existe d'autres appareils photo dotés d'obturateurs mécaniques plus rapides, notamment le 1D X Mark III (16 images/s) et même l'EOS-1D X Mark II (14 images/s).

Outre sa capacité à atteindre des vitesses d'obturation stupéfiantes de 1/64 000e de seconde, l'obturateur électronique peut également se synchroniser avec des flashs externes (jusqu'à 1/250e de seconde) - ce qui n'était auparavant possible qu'avec des obturateurs mécaniques. Comme Sony, Canon a de même ajouté des modes de prise de vue anti-scintillement et à haute fréquence pour aider à détecter et à corriger le scintillement des sources lumineuses.

Un autre avantage important par rapport au Canon 1D X Mark III est l'inclusion de la stabilisation d'image intégrée au boîtier. Lorsque vous utilisez l'EOS R3 avec des objectifs RF compatibles, vous bénéficiez d'une réduction des vibrations allant jusqu'à huit arrêts. Cela vous permet de préserver la qualité des images fixes et, si cela fonctionne aussi bien qu’avec le Canon EOS R5, d'obtenir des vidéos raisonnablement fluides sans cardan.

Nous devons aussi mentionner l'autonomie de l’appareil, car toutes ces performances restent énergivores. La fiche technique indique que le R3 ne peut prendre que 620 images en utilisant le viseur, soit précisément 20,6 secondes de prise de vue du à sa vitesse maximale. 

Ce point ne se vérifie pas. Nous avons plafonné à un compteur plus élevé en une seule charge. Mais il est tout à fait juste de dire qu'au cours d'une journée de tournage exigeante, vous pouvez vous attendre à voir l'indicateur de la batterie dériver dangereusement vers le bas, au point que prévoir une batterie LP-E19 de rechange à portée de main paraît raisonnable.

La batterie du Canon EOS R3

(Image credit: Future)

Il demeure soulageant de constater que, comme pour les EOS R6 et R5, Canon n'a pas introduit de nouveau système de batterie. Par conséquent, si vous possédez déjà un EOS-1D X Mark II ou Mark III, vous disposez déjà d’une batterie compatible. C’est tout aussi factuel pour tout boîtier Canon remontant jusqu'à l'EOS-1 Mark III (2007). Aussi, il existe un choix assez large en termes de batteries neuves, d'unités d'occasion et d'unités tierces non onéreuses pour étendre vos sessions photo. 

Comme le Canon EOS R3 est conçu pour les photographes sportifs professionnels, il mise aussi sur la connectivité. Outre le Bluetooth 5.0 et le Wi-Fi 5Ghz, vous disposez également d'un port Gigabit Ethernet pour le transfert d'images via des serveurs FTP. Les propriétaires d’un EOS R3 pourront par ailleurs utiliser l'application Mobile File Transfer (MFT) de Canon pour transférer des images vers des serveurs distants via leur smartphone ou leur tablette. 

Cette application se combinera parfaitement avec un nouvel accessoire, le Smartphone Link AD-P1, qui vous invitera à monter votre smartphone iOS ou Android sur le sabot multifonction optionnel. Si la plupart de ces fonctionnalités seront excessives pour le photographe amateur, les photographes d'agence apprécieront certainement de baigner dans la connectivité généreuse de l'EOS R3.

Qualité photo et vidéo

  • Des images incroyables à ISO élevés
  • Gamme dynamique fantastique avec des couleurs magnifiquement équilibrées
  • Enregistre des vidéos 4K/60p suréchantillonnées et des vidéos brutes 6K/60p en interne 

Il est juste de dire que si vous possédez un EOS R5 ou R6 et que vous souhaitez améliorer la qualité d'image, l'EOS R3 n’expose pas un bon rapport qualité-prix. Son capteur CMOS empilé plein format de 24 Mpx est, à tous points de vue, un excellent capteur. Mais si une révolution dans la gamme dynamique et les performances en basse lumière est possible, il a encore tout à prouver.

Cela ne veut pas dire que les images ne sont pas de bonne qualité ; elles se révèlent fantastiques. La maîtrise légendaire de Canon en matière de traitement des couleurs est évidente, et le R3 renvoie un ensemble d'images bien équilibrées et de bonne qualité. Il se montre en outre étonnant lorsqu’il s’agit de photographier en basse lumière - par rapport à l'EOS R5, il ajoute un palier ISO à l'extrémité supérieure, grimpant jusqu'à ISO 102 400.

Une série d'images de test (ci-dessus) a confirmé ce que notre évaluation sur le terrain suggérait : les ISO jusqu'à 1600 sont indiscernables ; poussez-le d'un cran jusqu'à ISO 3200 et vous verrez la moindre trace de bruit se glisser dans les zones sans détail. Continuez et l'ISO 12 800 produit un grain fin, d'aspect cinématographique, mais ce n'est vraiment qu'aux alentours de l'ISO 51 200 que vous verrez du bruit d'aspect plus embrumé dans vos images. 

Nous dirions cependant que les images à ce réglage sont tout à fait utilisables, ce qui fait du R3 un champion potentiel pour la photographie de presse, l'astrophotographie, le sport par mauvais temps, le sport par beau temps ou les mariages. C'est un appareil que vous pouvez utiliser jusqu’à épuisement et être sûr de produire des images fiables et utilisables à des ISO qui auraient été impensables, voire irréalisables, il y a cinq ans.

Canon est resté relativement discret sur les capacités vidéo de l'EOS R3, et pourtant elles ont tout pour briller. Il s'agit d'un appareil hybride puissant qui peut, de manière inhabituelle, enregistrer des vidéos brutes en interne (à 6K/60p, en utilisant toute la largeur du capteur) et des vidéos suréchantillonnées 4K/60p.

L'avantage de la vidéo suréchantillonnée est sa tendance au détail et à l’affaiblissement du bruit. Notre vidéo d’exhibition présente un rolling shutter très bien contrôlé, grâce à ce nouveau capteur empilé, bien qu'il ne soit pas impossible d'en voir l'effet si vous déplacez la caméra très rapidement.

Lorsque vous filmez en format brut 6K, vous pouvez opter pour le mode CRM (Cinema Raw Light), qui permet de produire des fichiers de taille relativement gérable sans que cela se fasse au détriment de la plage dynamique. Les étalonneurs seront également heureux de constater la prise en charge du format C-Log 3 pour les fichiers 10 bits malléables, tandis que les problèmes de surchauffe qui ont affecté le Canon EOS R5 avant la mise à jour du firmware se révèlent plus rares avec l'EOS R3.

Cela s'explique en partie par le fait qu'il y a plus d'espace disponible pour l’ensemble des composants dans le boîtier du R3, et aussi par son capteur à plus faible résolution. Canon affirme que vous pourrez filmer pendant six heures d'affilée (en supposant que vous ayez assez de jus) à des fréquences d'images standard, et jusqu'à une heure et demie en mode 120p.

Vous avez la possibilité d’enregistrer des vidéos simultanément sur les emplacements CFexpress et UHS-II pour créer une sauvegarde. Les références vidéo de l'EOS R3 sont encore renforcées par la nouvelle griffe multifonction, qui peut alimenter des accessoires comme le nouveau microphone stéréo directionnel DM-E1D.

Faut-il acheter le Canon EOS R3 ?

Canon EOS R3

(Image credit: Canon)

Achetez-le si...

Vous vous adonnez à la photographie sportive ou animalière
L'EOS R3 est conçu pour la vitesse - si cette priorité est plus importante pour vous que la résolution, c'est le meilleur appareil photo sans miroir du marché. Il peut enregistrer des fichiers bruts de haute qualité à 30 images par seconde, et son système autofocus s’avère incroyable. Sa mémoire tampon et ses fichiers à plus faible résolution sont également des avantages certains par rapport à ses rivaux.

Vous recherchez la meilleure caméra Canon
L'EOS R3 ne peut pas égaler le mode vidéo 8K de l'EOS R5, mais dans la plupart des autres domaines, il est le support vidéo ultime. Vous bénéficiez de la nouvelle " griffe porte-accessoires " qui prend en charge les microphones externes, il filme des vidéos 4K/60p suréchantillonnées et présente beaucoup moins de problèmes de surchauffe que les petits appareils photo sans miroir de la marque.

Vous souhaitez remplacer votre ancien reflex numérique professionnel
Les appareils photo sans miroir haut de gamme comme l'EOS R3 offrent désormais des performances supérieures à celles des reflex numériques, en termes de prise de vue en rafale, d'autofocus, de stabilisation et d’enregistrement vidéo. Si vous possédez un ancien appareil photo de la série 1DX, l'EOS R3 possède le viseur et la puissance nécessaires pour qu’une mise à niveau en vaille la peine.

Ne l'achetez pas si...

Vous prenez prioritairement des photos fixes haute résolution et des vidéos 8K
L'EOS R3 est peut-être le roi de la vitesse, mais des concurrents comme le Nikon Z9 (45,7 Mpx) et le Sony A1 (50,1 Mpx) combinent des prises de vue en rafale rapides avec des capteurs de plus haute résolution. Si vous aimez la souplesse de recadrage, vous trouverez peut-être l'EOS R3 de 24 Mpx un peu restrictif.

Vous avez un budget limité
S'il est peut-être moins cher que le Sony A1, l'EOS R3 est un appareil photo onéreux compte tenu de sa cible professionnelle. Le Nikon Z9 est presque 10% moins cher, et il ne fait aucun doute que les non-professionnels trouveront un bien meilleur rapport qualité-prix avec les Canon EOS R5 ou EOS R6. 

Vous avez besoin d’un appareil photo sans miroir petit et discret
Cela peut sembler évident, mais il est facile de se laisser séduire par la vitesse et la puissance du Canon EOS R3 et de négliger d'autres considérations pratiques. L'EOS R3 est conçu pour les professionnels qui travaillent dans des environnements vastes. Si vous souhaitez un appareil facile à transporter ou qui vous permette de photographier sans vous faire remarquer, vous ferez mieux de choisir un Canon EOS R5 ou un Sony A7 IV.