Skip to main content

Des chercheurs filment un poisson étrange à tête transparente - il brave les créatures abyssales les plus dangereuses

Le Macropinna microstoma en pleine activité
(Crédit photo: MBARI)

Les biologistes du Monterey Bay Aquarium Research Institute (MBARI) préparaient une exposition sur les fonds marins, lorsqu’ils ont filmé un événement extrêmement rare : le passage d’une créature des profondeurs possédant un crâne et un front transparents, en plus de yeux placés derrière sa tête.

Le Macropinna microstoma, également connu sous le nom de poisson à œil de bœuf, regroupe des caractéristiques vitales les plus... inhabituelles que la nature soit capable de produire. 

See more

"Deux petites fentes, où les yeux devraient normalement apparaître sur un poisson commun, constituent les organes olfactifs du Macropinna microstoma", expliquent les experts du MBARI. "Ses yeux sont deux orbes verts brillants positionnés derrière son visage, et ils regardent vers le haut de sa tête".

Un phénomène qui, selon les chercheurs, résulte du fait que le poisson plane sous les tentacules des siphonophores - cousins des méduses comptant parmi les espèces les plus venimeuses - et vole leur nourriture composée de plancton. Mais les yeux du Macropinna microstoma ne restent pas fixes, on a observé qu'ils se déplacent vers l'avant pour suivre ladite nourriture. 


Les océans terrestres contiennent beaucoup plus d'espèces "extraterrestres" que nous ne pourrons jamais en trouver dans l'espace

La surface de la Terre est en grande partie recouverte d'eau. La fosse la plus profonde dépasse de peu l’altitude du mont Everest (environ 2 150 mètres). Ce, alors que la lumière du soleil disparaît pratiquement à 200 mètres sous la surface.

C'est dans ces zones les plus sombres que l'on trouve certaines des formes de vie les plus étranges de la planète. Le poisson à œil de bœuf vit entre 600 et 800 mètres de profondeur, une zone suffisamment accessible pour être explorée par des drones sous-marins télécommandés (ROV). Pour autant, il demeure presque impossible d'observer un Macropinna microstoma en activité.

See more

Ainsi, les ROV du MBARI ont enregistré plus de 27 600 heures de vidéo au cours de 5 600 plongées en eaux profondes et n'ont rencontré le Macropinna microstoma que neuf fois. 

Si nous rencontrons un jour une forme de vie intelligente vivant à la surface d’une exoplanète à plusieurs années-lumière de nous, il est probable que nous observions plus de points d’ancrage avec elles qu'avec celles évoluant dans l'obscurité… à seulement deux kilomètres de profondeur, au large de la Californie. 

John Loeffler

John (He / Him / His) is TechRadar's Computing Staff Writer and is also a programmer, gamer, activist, and Brooklyn College alum currently living in Brooklyn, NY. Named by the CTA as a CES 2020 Media Trailblazer for his science and technology reporting, John specializes in all areas of computer science, including industry news, hardware reviews, PC gaming, as well as general science writing and the social impact of the tech industry.


You can find him online on Twitter at @thisdotjohn


Currently playing: Back 4 Blood, Metroid Dread, EVE Online