Skip to main content

Une explosion continue dans l’espace perturbe la communauté scientifique

Un jet de rayons gamma éclate dans l'espace après la fusion de deux étoiles à neutrons.
(Crédit photo: NASA's Goddard Space Flight Center/CI Lab)

Après avoir observé un objet spatial étrange exploser plus de 1 600 fois en un temps relativement court, la communauté astronomique internationale n’est toujours pas parvenu à identifier la cause de l’événement. Celui-ci a pour source un sursaut radio rapide (FRB), un étrange phénomène spatial découvert pour la première fois en 2007 - et dont nous savons très peu de choses depuis. 

Il existe cependant des précédents. La plupart d'entre eux semblent libérer leur énergie en une seule fois, tandis que quelques-uns ont été observés en train de libérer des salves d'énergie de façon répétée.

L'un de ces FRBs est un objet appelé FRB 121102 situé dans une galaxie naine à environ 3 milliards d'années-lumière de la nôtre. À l'aide du radiotélescope chinois FAST (Five-hundred-meter Aperture Spherical Radio Telescope), les astronomes ont étudié FRB 121102 pendant un certain temps pour tenter de rassembler des données basiques à son sujet.

L'observation de FRB 121102 a duré près de 60 heures, période durant laquelle les chercheurs l'ont vu exploser 1 652 fois. La fréquence la plus rapide étant d'environ une explosion toutes les 30 secondes.

Les FRBs sont difficiles à étudier, en grande partie parce qu'ils ont presque toujours été aperçus en dehors de notre galaxie et généralement à une distance considérable, même en termes universels. En 2020, cependant, un FRB a été découvert dans notre propre galaxie et les scientifiques ont pu l'identifier comme étant un magnétar - un type particulier de cadavre stellaire connu sous le nom d'étoile à neutrons.

Il est encore trop tôt pour savoir si tous les FRBs sont des magnétars ou si les magnétars ne sont qu'une source possible de FRBs. Nous ne savons pas non plus comment les magnétars donnent naissance à un FRB, il est donc difficile de déterminer ce qu'il faut rechercher dans le FRB 121102.

Les gaz et les poussières entourant la source ont été exclus des causes potentielles, car la succession rapide d'explosions n'a pas laissé le temps à ce type de matériaux de se rassembler en quantité suffisante pour alimenter l'explosion suivante.  


Un mystère bientôt résolu ?

La plupart des objets spatiaux sont fascinants en soi, mais les FRB sont particulièrement passionnants car ils constituent une énigme rarissime pour les scientifiques - dans la mesure où nous ne savons presque rien d'eux. Il s'agit également d'une découverte relativement récente, ce qui ouvre de nombreuses possibilités de sujets d’étude.

Et avec l'arrivée de nouveaux instruments plus performants comme FAST, capables de localiser des signaux radio et des ondes lumineuses auparavant inaccessibles, on peut espérer qu'il y aura encore plus de mystères à découvrir... et potentiellement à résoudre durant cette décennie.

John Loeffler

John (He / Him / His) is TechRadar's Computing Staff Writer and is also a programmer, gamer, activist, and Brooklyn College alum currently living in Brooklyn, NY. Named by the CTA as a CES 2020 Media Trailblazer for his science and technology reporting, John specializes in all areas of computer science, including industry news, hardware reviews, PC gaming, as well as general science writing and the social impact of the tech industry.


You can find him online on Twitter at @thisdotjohn


Currently playing: Back 4 Blood, Metroid Dread, EVE Online