Le travail hybride plébiscité par les salariés, les patrons résistent encore

L'avenir du travail hybride selon Microsoft
(Crédit photo: Microsoft)

Selon un nouveau rapport de Slack, de nombreux responsables d'entreprises ressentent la pression de la "nouvelle normalité" et se rabattent sur les "vieilles habitudes" pour compenser.

Le fournisseur d'outils de collaboration a interrogé plus de 10 000 employés de bureau aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et au Japon pour l'édition d'octobre 2022 de son rapport trimestriel Future Forum Pulse (s'ouvre dans un nouvel onglet).

Il révèle que les employés sont de moins en moins satisfaits au travail, 40 % d'entre eux faisant état d'épuisement professionnel, les femmes, les personnes âgées de 18 à 29 ans et les cadres moyens étant les plus exposés. Le rapport indique également que 57 % des employés ayant une expertise dans leur domaine sont susceptibles de chercher un nouvel emploi au cours de l'année prochaine.

Culture d'entreprise et pandémie

Comme toujours, la solution à l'insatisfaction au travail consiste à permettre une certaine flexibilité dans la manière dont les employés peuvent choisir de travailler. 

Les travailleurs hybrides et à distance ont déclaré qu'ils étaient 52 % plus susceptibles de dire que la culture de leur entreprise s'était améliorée au cours des deux dernières années, les politiques de travail flexible étant la principale raison. En conséquence, 11 % d'entre eux ont signalé un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, 25 % moins de stress et 6 % une productivité accrue.

Cependant, 60 % des cadres prennent encore des décisions stratégiques sans consulter les employés, et les cadres dirigeants sont globalement trois fois moins enclins à vouloir travailler entièrement à distance. Et ce, malgré le fait que 40 % d'entre eux signalent plus de stress et d'anxiété au travail, 20 % un moins bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, et 15 % moins de satisfaction professionnelle.

À long terme, le rapport suggère que la meilleure façon de favoriser la flexibilité est d'investir dans des outils de collaboration, de stockage cloud et de vidéoconférence. Une conclusion peu étonnante pour une étude menée par une société qui édite un outil de collaboration comme Slack.

"Si vous pensez en termes de retour : retour à l'ancienne façon, retour à la façon dont le bureau était autrefois, retour à ce qui fonctionnait pour vous - alors, il est temps de changer votre façon de penser", a déclaré Ryan Anderson, vice-président de Global Research and Insights chez MillerKnoll, un partenaire fondateur de Future Forum.

"Nous devons avancer vers une nouvelle voie, et cela nécessite d'engager vos employés pour établir de nouvelles façons de travailler ensemble."

Luke Hughes
Graduate Writer

 

Luke Hughes holds the role of Graduate Writer at TechRadar Pro, producing news, features and deals content across topics ranging from computing to cloud services, cybersecurity, data privacy and business software.