Skip to main content

PS5 : nous avons reçu la console next-gen - voici nos premières impressions avant le test complet

PS5
(Crédit photo: Future)

Après l'avoir vu en photos et en vidéos pendant des mois, nous avons enfin eu l'occasion d'essayer la PS5. Nous avons ainsi passé beaucoup de temps à manipuler la nouvelle manette DualSense sur Astro's Playroom, le titre offert avec notre modèle d’évaluation.

A quoi s’attendre lorsque vous ouvrez la boîte de la PS5 ? Quelles sont nos premières sensations au contact de la DualSense et face aux performances graphiques ainsi qu’au gameplay d’un jeu next-gen ? Voici quelques-unes des premières questions auxquelles nous pouvons désormais répondre.

Bien sûr, il est encore trop tôt pour évoquer en profondeur les capacités globales de la console Sony (qui plus est au travers d’Astro’s Playroom) et de la navigation au sein de l’interface PS5. Mais nous pouvons enfin parler de la console elle-même, de sa conception et, surtout, de notre première prise en main matérielle du produit gaming le plus attendu de cette fin d’année.

Unboxing de la PS5 : ce n'est pas ce qu'il y a à l'extérieur qui compte

La boîte de la PS5 est assez discrète. Il n'y a aucune capture d'écran des jeux de la prochaine génération ou de visuels avant-gardistes, mais le packaging fait son travail en fournissant des informations clés : par exemple, il réaffirme que nous obtenons 825 Go d'espace de stockage sur la console elle-même au lieu de 1 To, et parle de technologie audio 3D sans rentrer dans les détails.

Alors que l'emballage de la Xbox Series X vante la prise en charge du Dolby Vision et du Dolby Atmos, la PS5 ne vous donne que trois chiffres clés sur la face avant : 4K/120p et 8K, suivis de l'acronyme HDR. Ces éléments confirment qu'il s'agit d'une console puissante, certes, mais les informations relatives aux caractéristiques techniques sont pour la plupart minimales - le dos de la boîte mentionne le SSD de la console et le processeur personnalisé.

A l'intérieur de la boîte, vous trouverez la console, une manette sans fil, la « machine de guerre », un socle, un câble HDMI qui est presque certainement compatible avec HDMI 2.1 (c'est en fait le même que celui livré avec la PS4 Pro), plus le cordon d'alimentation, un câble USB-C vers USB-A pour charger la manette DualSense, le manuel d'utilisation ainsi que la garantie constructeur.

Techniquement, vous composez aussi avec un jeu inclus - Astro's Playroom, qui, comme mentionné, est pré-installé sur chaque console PlayStation 5.

Design de la PS5 : un poids lourd dans tous les sens du terme

Si les consoles de jeu étaient catégorisées comme des boxeurs, la PS5 serait assurément dans la famille poids lourds. Nous avons tenté de la mesurer - difficile d’obtenir des dimensions précises, de par ses surfaces incurvées - pour composer finalement avec les mensurations suivantes : 38,8 x 8 x 26 cm (H x L x P). En complément, sachez qu’elle pèse 4,5 kg.

En raison de sa taille et de son poids, vous devrez la poser sur un socle solide (fourni avec la console) qui peut supporter son gabarit sans problème. Le lecteur de disque rend la PS5 un peu plus épaisse au niveau de la base - bien que si vous optez pour la PS5 Digital Edition - qui fait sans -, vous n’aurez pas ce genre de souci, les deux côtés étant égaux.

Bien qu'elle soit plus grande que la PS4, la PS5 a toujours l'air assez élégante avec ses bords incurvés, son design bicolore et ses LED accrocheuses qui courent le long du rebord intérieur de la console. La coque entièrement blanche compose avec un centre noir réfléchissant. L’analogie de la rédaction TechRadar est unanime : on dirait un biscuit Oreo inversé.

En termes de ports, la face avant dispose de ports USB-A et USB-C, tandis que la face arrière est équipée de deux ports USB-A, d'un port HDMI 2.1, d'un port Ethernet et d'un connecteur d'alimentation. Il n'y a pas du tout de ports propriétaires sur la console, mais cela semble être une bonne chose cette fois-ci. C'est presque identique à ce que l'on trouve sur les Xbox Series X, bien que cette dernière intègre également un support de stockage extensible - que la PS5 n’a pas. En contrepartie, Sony affirme qu'il est possible d'améliorer le stockage interne avec l’ajout d’un SSD NVME, mais nous espérons que la PS5 proposera aussi des options de SSD externes.

Ce que nous avons le moins apprécié dans la conception de la PS5 jusqu'à présent, c'est que l’orientation de la console peut être assez déstabilisante à comprendre, au moment du déballage. Oui, elle peut reposer sur sa base ou posée sur un flanc. Toutefois, il n'est pas évident de savoir exactement comment la console est censée se placer sur le socle livré.

Nous ne sommes pas non plus très enthousiasmés par la présence de nombreuses grilles de ventilation qui dénaturent la surface de l’appareil. Reste que cette ergonomie permet de profiter d’une console de jeu assez silencieuse et qui garde étonnamment « la tête froide ». Nous n'avons pas encore pu soumettre la PS5 à une évaluation rigoureuse - nous aurons probablement besoin de Spider-Man: Miles Morales ou du remake de Demon's Souls pour ce faire - mais jusqu'à présent, le système a fonctionné sans bruit parasite et sans générer de chaleur affolante.

PS5

(Image credit: Future)

DualSense : la manette PlayStation la plus conviviale qui soit ?

Pour naviguer dans le nouveau monde vidéoludique qui s’offre à vous, vous aurez besoin d'une nouvelle manette. A savoir la DualSense de Sony qui a été introduite au début de l'année. Cette manette ressemble à la DualShock 4 livrée avec la PS4 et a pour elle d’être incroyablement confortable à manipuler pendant de longues heures.

En la saisissant, on se rend tout de suite compte que la DualSense est assez légère et équilibrée, la plupart du poids reposant dans les poignées. Bien que la plupart des manettes soient composées en plastique blanc mat, la partie inférieure des poignées a une texture légèrement plus rugueuse qui rend la manette plus facile à tenir et moins susceptible de glisser des mains.

Sur la face avant de la manette, vous verrez le D-Pad et les boutons traditionnels, désormais dotés d'un revêtement en plastique transparent qui correspond à l'esthétique futuriste de la console. Ainsi que les commandes Options, Partage/Share, PlayStation et Microphone (pour désactiver celui-ci). Cette même façade comporte les deux nouveaux sticks directionnels concaves avec une finition en caoutchouc sur les bords extérieurs - là encore, cela rend les contrôles plus fluides. Enfin, le pave tactile est entouré de quatre couleurs LED que nous explorerons dans un test plus complet.

A l’arrière, vous trouverez les boutons bumpers et gâchettes, ainsi que le port USB-C que vous utiliserez pour recharger la manette. Après un certain temps de jeu, les bumpers semblent se ramollir, mais les gâchettes sont absolument fantastiques grâce à un feedback adaptatif. Ce dernier permet aux éditeurs de programmer la résistance des gâchettes pour simuler des actions avec plus de précision, reproduisant des sensations comme le fait d'appuyer sur la pédale d'une voiture ou de tirer sur la corde d'un arc. C'est un grand pas en avant pour le retour haptique tant valorisé par Sony.

Dernier élément mais pas des moindres : la prise jack de 3,5 mm qui vous permettra de brancher votre propre casque gamer, si vous décidez de ne pas utiliser le microphone intégré de la manette.

PS5

(Image credit: Future)

Quels apports sur le gameplay ? Astro's Playroom, un jeu stupide, amusant... et assez facile à oublier 

Alors que tout le monde a hâte de jouer à Demon's Souls et Marvel's Spider-Man: Miles Morales, votre premier jeu officiel PS5 sera celui préinstallé sur la console : Astro's Playroom.

On ne va pas mâcher nos mots : Astro's Playroom est stupide, amusant... et ne va probablement pas gagner le titre de « Jeu de l'année 2020 ». C'est la suite complète d'Astro Bot: Rescue Mission qui sert ici de clin d’œil à l’univers marketing Sony. En effet, Astro's Playroom est un jeu de plates-formes qui dissimule dans des lieux exotiques des artefacts du catalogue PlayStation. Vous trouverez par exemple une manette PlayStation VR cachée dans un banc de neige quelque part dans le premier niveau. Le seul dont nous pouvons parler actuellement.

Ce premier niveau complet comprend environ 25% du jeu, et une grande partie sert d'introduction / tutoriel aux nouvelles capacités de la DualSense. Les temps de chargement rapides de la console sont également valorisés ici, tout comme le framerate plus fluide.

Intitulé Cooling Springs, l’environnement de ce niveau a des faux airs de ceux de Super Mario Galaxy ou de Mario Odyssey - avec des petits objets collectors éparpillés partout et des caches secrètes juste en dehors des sentiers battus. Il y a différents types d'ennemis, dont beaucoup proviennent du jeu Astro originalprécédent, et des moyens de transports assez drôles - comme un ressort géant - et qui contribuent à brouiller le gameplay occasionnellement.

Ce qui nous a le plus frappé pendant notre séjour sur Astro’s Playroom est la fluidité avec laquelle le jeu s’affiche sur notre téléviseur 4K/60Hz (HDMI 2.1) et la rapidité avec laquelle tout le niveau est chargé. Non, nous n'avons pas pu obtenir la qualité de jeu 4K/120Hz promise par Sony ces derniers mois, mais même en 4K/60p, la fréquence d'images de la PS5 demeure régulière et sans aucune latence.

PS5

(Image credit: Future)

Pour conclure…

Sans même l'allumer, la PS5 apparaît futuriste. Sa structure est un peu lourde, mais elle adopte l'apparence d'un matériel de grande facture. De même, la nouvelle manette DualSense se révèle très confortable à l’usage même pendant de très longues périodes de jeu. Les fonctionnalités ajoutées à la manette, comme le bouton « Mute » du microphone et les gâchettes adaptatives, apportent un attrait remarquable au design du contrôleur next-gen de Sony. Nous sommes plus qu’impatients de voir comment d'autres jeux les mettront à profit dans un avenir récent.

Quant à notre première démo vidéoludique, elle s’est dévoilée incroyablement fluide sur un téléviseur 4K avec HDMI 2.1. Astro's Playroom n'est certainement pas God of War, mais c'est un moyen amusant d'apprendre les capacités de la nouvelle console de Sony. Qui devrait nous réserver encore quelques surprises.