Skip to main content

Les téléviseurs Samsung pourraient bientôt surpasser l’OLED - un nouveau prototype en chemin

Téléviseur QLED Samsung Q800T (2020)
Téléviseur QLED Samsung Q800T (2020) (Crédit photo: Samsung)

La prochaine grande avancée en matière de technologie audiovisuelle pourrait bien être en cours. Alors que des prototypes d’un nouveau genre d’écran développé par Samsung Display semblent être actuellement en circulation (selon une information partagée par OLED-info).

Ce sont les analystes de chez Omdia qui nous signalent que des téléviseurs QD-OLED seraient actuellement au stade de prototype et devraient être présentés en ce moment même à des constructeurs potentiels, notamment Sony, Panasonic et Samsung Electronics.

La production de masse s'exécuterait, selon les prévisions, fin 2021. Nous pourrions découvrir, dès lors, des modèles commerciaux annoncés par ces marques de téléviseurs, entre cette échéance et le premier trimestre 2022. Le rapport d’Omdia spécule également sur la taille des futurs écrans proposés : 55, 65, 78 et 82 pouces exactement.

La rumeur autour de ces hybrides QD-OLED s'est intensifiée fin 2019, après que Samsung Display ait investi une somme d'argent étonnante en R&D pour cette technologie. Avec notamment la conversion d'une usine LCD en ligne de production pour dalles QD-OLED.

Une stratégie qui amènerait à créer une nouvelle catégorie de téléviseurs Samsung. La firme se concentrant actuellement sur des écrans QLED 8K (comme le Q950TS), ainsi que sur des écrans Mini-LED pour ce qui est du segment haut de gamme.

Sony et Panasonic sont de grands partisans de la technologie OLED développée par LG, technologie qu'ils utilisent presque exclusivement dans leurs téléviseurs haut de gamme. Nous verrions bien Samsung Display finir par vendre la sienne à d'autres marques mais cela dépendra essentiellement de la première impression qu'elle fera.

QD-quoi ?

L'intérêt majeur du QD-OLED réside dans le fait que cette nouvelle technologie représente un écran LCD profitant des avantages visuels de l’OLED, mais avec des coûts de production bien plus bas. Ce qui permettrait ainsi d’offrir une alternative moins chère aux dalles OLED et de pouvoir proposer aux clients un prix de départ moins cher et avec des performances équivalentes. La principale contrainte concernant l'OLED étant sa faible luminosité, ce qui ne devrait plus être un problème ici si la technologie se couronne de succès.

Attention toutefois : il s'agit aujourd'hui en grande partie de spéculations. Et comme pour toute technologie en cours de développement, on ne sait pas quels obstacles techniques pourraient se dresser sur le chemin du QD-OLED, et surtout si tout sera prêt pour une production de masse en 2021.