Skip to main content

N’achetez pas votre prochain iPhone dans la précipitation, même si les stocks diminuent

iPhone SE 2022
(Crédit photo: Future)

Il est dans la nature humaine d'acheter sous l'emprise de la panique, et cela s’avère encore plus vérifiable aujourd'hui - alors que les rayons high-tech ont du mal à rester remplis depuis le premier semestre 2020. Pour l'instant, il n'y a aucune raison de s'inquiéter d'une pénurie d'iPhones et d'iPads, malgré les nouvelles restrictions sanitaires affectant les usines de production installées en Chine.

Des inquiétudes ont été soulevées après que l'un des principaux fournisseurs d’Apple ait dû temporairement stopper la production de deux usines de Shanghai, à la suite d’une réglementation plus stricte mise en place après la reprise de la pandémie (source : BBC (s'ouvre dans un nouvel onglet)).

Les usines produisant des MacBooks et des iPads ont également été affectées par le nouveau confinement de la ville, avec de nouvelles mesures gouvernementales affectant la productivité des industries locales.

Un contexte qui peut perturber le calendrier des sorties Apple à terme, mais qui ne devrait pas vous inciter à acheter urgemment un nouvel iPhone ou iPad pour le moment - voici pourquoi.

Production n'est pas synonyme de disponibilité

Dans le monde complexe et chaotique qui est aujourd’hui le nôtre, il existe rarement une corrélation directe entre la cause et l'effet. Et ce n'est pas parce que moins d'iPhones sont fabriqués que moins d'iPhones seront mis en vente.

Une évidence soulignée par l’analyste Ming-Chi Kuo, sans doute le mieux renseigné sur l’écosystème Apple, Ce dernier affirme que la production d'iPhone ne reprendra pas vraiment avant fin avril ou début mai - un contretemps embêtant, mais pas dramatique.

See more

Dans le tweet ci-dessus, Kuo souligne que le volume de commandes du nouvel iPhone SE (2022) reste très inférieur aux attentes - l'analyste lui-même a réduit ses prévisions de ventes de 10 millions, soit un tiers de ce qui était envisagé par la firme de Cupertino. Autrement dit, Apple se retrouve avec des stocks importants d’un produit impopulaire. A l’heure actuelle.

Un approvisionnement maîtrisé

See more

En tant que géant du marché high-tech global, Apple dispose d'une chaîne d'approvisionnement massive. Et donc une chaîne plus susceptible d'être affectée par divers incidents mondiaux, avec heureusement des solutions de secours en cas d’effondrement programmé ou même soudain.

Comme Kuo le vante dans un autre tweet, "Apple possède les meilleures capacités de gestion en termes d'approvisionnement". L'analyste signale que "Foxconn, le plus grand EMS [fabricant de composants électroniques] d'iPhones n'a pas été affecté par les confinements actuels et peut partiellement combler le déficit d'approvisionnement d’Apple à court terme". Dans ce cas, selon Kuo, l'approvisionnement des détaillants en iPhones se fera "sur du court terme et de façon limitée".

Bien sûr, il est impossible de se projeter dans un avenir lointain pour savoir comment évolueront les expéditions d’iPhones dans quelques mois, et Kuo suggère que la seconde moitié de l'année pourrait connaître davantage de problèmes d'approvisionnement… si la production ne reprend pas assez vite. 

Si vous envisagez d'acheter un iPhone ou un iPad sous peu, vous devez garder à l'esprit que les difficultés d’approvisionnement récentes ne sont pas gravées dans la roche. Vous n'avez pas envie de vous précipiter dans votre Apple Store local, investir lourdement dans un iPhone, pour finalement constater qu'il ne sera livré que bien plus tard dans l'année. La patience est plutôt recommandée ici.

Tom Bedford
Deputy Editor - Phones

Tom's role in the TechRadar team is to specialize in phones and tablets, but he also takes on other tech like electric scooters, smartwatches, fitness, mobile gaming and more. He is based in London, UK.


He graduated in American Literature and Creative Writing from the University of East Anglia. Prior to working in TechRadar freelanced in tech, gaming and entertainment, and also spent many years working as a mixologist. Outside of TechRadar he works in film as a screenwriter, director and producer.