Skip to main content

Steam Deck est très apprécié des éditeurs de jeux - Nintendo doit-il s'inquiéter ?

Steam Deck
(Crédit photo: Valve)

Alors que le Steam Deck de Valve se prépare à être lancé à la fin du mois, des commentaires très positifs ont été émis par des éditeurs de jeux qui ont pu manipuler certaines unités de test avant la sortie publique de la console mobile.

PC Gamer (s'ouvre dans un nouvel onglet) rapporte notamment les premières impressions enthousiastes de Jonathan Smars, programmeur et concepteur chez Iron Gate (Valheim) : "J'ai été surpris de voir à quel point les jeux fonctionnent bien sur [Steam Deck], et à quel point le gameplay se révèle agréable. Valheim a fonctionné dès le premier jour sur Steam Deck, sans aucune modification".

See more

Le programmeur a bien précisé que la qualité des détails visuels a dû quelque peu être revue à la baisse par rapport à ce que proposent les configurations PC haut de gamme - ce qui n'est guère inattendu. Il se revendique cependant "toujours impressionné par ce qu'un si petit ordinateur de poche peut gérer sans aucune optimisation spécifique à la plateforme".

C'est bon à entendre, et M. Smars est loin d'être une voix isolée. PC Gamer observe que de nombreux développeurs avec lesquels ils se sont entretenus sont confiants quant à un lancement en douceur de leurs jeux sur Steam Deck.

Il est vrai qu'il y aura des problèmes - inévitables avec tout nouveau dispositif, surtout s'il repose sur une couche de compatibilité (Proton) pour exécuter des jeux Windows. Certains développeurs ont déjà signalé des bugs potentiels touchant quelques titres qui ont du mal à détecter les commandes du Steam Deck, et d'éventuels problèmes d'interface (comme la navigation dans la bibliothèque Steam, sans fonction de recherche disponible).

D'autres développeurs ont parlé de la nécessité de modifier leurs jeux pour détecter et faire fonctionner la résolution de l'écran du Steam Deck. Beaucoup de ces anomalies ne devraient pas être difficiles à résoudre en théorie (croisons les doigts).


Les dieux gamers sont cléments, mais ne nous emballons pas

Bien entendu, il ne faut pas s'enflammer dans un battage médiatique précoce, mais étant donné que ces informations proviennent de développeurs de jeux et non de Valve, il est possible d'y accorder un peu plus de crédit.

D'autres signes avant-coureurs sont également prometteurs, comme le fait que près de la moitié des jeux testés avec le Steam Deck fonctionnent apparemment "sans défaut". Nous venons également de voir que Bloodborne PSX - le demake PS1 maintenant sur PC - a été confirmé pour fonctionner sur Steam Deck. Tandis que God of War et Horizon Zero Dawn viennent de rejoindre les rangs des jeux vérifiés pour la console portable de Valve.

Tout cela se montre excitant (et certainement rassurant) pour ceux qui ont précommandé le Steam Deck - et surtout, cela ne peut que rendre plus nerveux Nintendo quant aux perspectives de la console Valve à affecter durablement les ventes de la Switch.

Si la plateforme Steam connaît un démarrage fulgurant et que l'accueil réservé par les joueurs s’avère similaire à celui des développeurs, il y a de quoi s'inquiéter quant à la capacité de la console à s'approprier le public de la Switch. La console portable de Valve offre tellement de potentiel en termes de flexibilité, sans oublier que les acheteurs disposent potentiellement d'un grand nombre de jeux Steam acquis depuis un certain nombre d'années. 

Le seul réconfort de Nintendo réside dans les difficultés que rencontreront certainement Valve pour répondre à l’important volume de précommandes dans les temps. Il y a encore de gros points d'interrogation sur la capacité réelle des chaînes de production et d’approvisionnement de la compagnie. De plus, il existera toujours des joueurs passionnés qui intégreront les deux consoles nomades à leur collection. Oui, Valve et Nintendo peuvent coexister.

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).