Skip to main content

Fitbit veut vous sauver du burn out, en vous alertant avant qu’il ne soit trop tard

Fitbit
(Crédit photo: Fitbit)

Fitbit travaille sur une nouvelle façon de vous aider à gérer le stress tout au long de la journée, avec des alertes prédictives envoyées par votre montre ou votre bracelet connectés. Le 24 février, la société a déposé un brevet décrivant comment le capteur EDA (activité électrodermale) présent dans les Fitbit Charge 5 et Fitbit Sense pourrait être utilisé pour identifier les montées de stress alarmantes et vous aider à prendre des mesures efficaces pour y remédier.

La plupart des fitness trackers suivent le stress tout au long de la journée, en surveillant la variabilité de la fréquence cardiaque. Une fréquence cardiaque irrégulière suggère en effet des niveaux de stress plus élevés. Le Charge 5 et la Fitbit Sense fonctionnent différemment, en utilisant un capteur dédié qui vous permet d'effectuer des contrôles ponctuels si vous remarquez que vous vous sentez plus tendu qu’habituellement.

Lorsque vous ouvrez l'application et placez votre main sur le cadran de la montre, un très petit courant électrique passe à travers votre peau. La montre suit les changements de la résistance dermique provoqués par la sueur (appelés réponses EDA). Ces changements indiquent l'activité de votre système nerveux sympathique. En clair, plus des réponses EDA sont détectées, plus vous êtes stressé - physiquement ou mentalement.

Le temps de respirer

Le nouveau brevet décrit comment le même capteur pourrait être exploité pour identifier les moments de stress particulièrement élevés, qu'il appelle "événements d'éveil". Si un événement d'éveil est détecté, il est enregistré dans un "bac" correspondant à une période de temps. Si le nombre d'événements dans un bac dépasse un seuil particulier, votre montre affiche une notification à l'écran, qui peut définir un simple avertissement ou proposer des conseils pour se calmer.

Le brevet suggère que la surveillance de l'EDA pourrait être effectuée en continu, ce qui signifie que vous n'auriez plus besoin de prendre deux minutes de votre journée pour vérifier votre niveau de stress. Il s’avérerait également plus facile pour vous de savoir si les moments de stress se veulent corrélés à une activité particulière.

EDA Scan

L'application EDA Scan de Fitbit vous oblige à rester assis tranquillement, la main sur le cadran de la montre, mais un balayage continu de l'EDA permettrait à la montre d'identifier les moments de stress à tout moment de la journée. (Image credit: Fitbit)

"Par exemple, la réponse du porteur à une séance d'entraînement peut être différente si l'entraînement paraît plus difficile ou si le porteur 'utilisateur a dépensé une quantité d'énergie particulièrement importante", explique Fitbit.

"Déterminer comment le porteur répond au stimulus peut être utile pour développer des routines d'entraînement et/ou de récupération. Dans un autre exemple, au cours d'une séance de méditation, les réponses d'éveil peuvent indiquer que le porteur perd sa concentration ou voit son esprit dériver, ce qui peut permettre d'alerter l'utilisateur pour optimiser sa séance de méditation".

Il n'y a aucune garantie que ce type de surveillance continue du stress fasse un jour son chemin sur votre poignet, mais cela aurait du sens compte tenu de l'accent mis récemment par Fitbit sur le bien-être mental. Si c'est le cas, il est possible qu'il soit déployé pour les propriétaires de Fitbit Sense et Fitbit Charge 5 dans une future mise à jour du firmware.

Cat is the editor of TechRadar's sister site Advnture. She’s a UK Athletics qualified run leader, and in her spare time enjoys nothing more than lacing up her shoes and hitting the roads and trails (the muddier, the better)