Skip to main content

Google est enfin en passe de lancer les Google Glass 2 : le public est-il prêt ?

Les lunettes Google Glass sur une table.
The original Google Glass (Crédit photo: Future)

Sept ans après avoir abandonné le prototype des Google Glass et s'être orienté vers des applications exclusivement professionnelles, il semblerait que le géant californien de la technologie soit enfin prêt à donner une nouvelle chance aux technologies de réalité augmentée destinées aux consommateurs.

Dans un billet de blog officiel, Google a annoncé qu'il commencerait bientôt à tester publiquement les prototypes de ses prochains dispositifs de RA, qui seront axés sur des fonctions de traduction et de navigation en direct. 

Les rumeurs selon lesquelles Google développerait de nouvelles lunettes AR circulent depuis un certain temps et la société vient de confirmer officiellement, en toute discrétion, qu'elles étaient vraies depuis le début. Bien qu'elle ne suscite pas l'enthousiasme que nous aurions pu attendre d'une telle annonce, il s'agit d'une manœuvre tactique intelligente pour Google. 

Comme l'admet l'article, les tests en laboratoire ont leurs limites et pour passer à l'étape suivante, il faut que ces appareils soient utilisés dans le monde réel. Google peut prendre ainsi prendre de l'avance et contrôler les attentes.

Cela étant dit, ne vous attendez pas à voir un grand nombre de ces nouvelles Google Glass dans la nature, du moins pas avant un certain temps.

Les premiers tests en conditions réelles se feront à petite échelle, avec seulement quelques dizaines d'employés et de testeurs de Google qui se promèneront avec les lunettes. Dans un premier temps, ils seront principalement concentrés dans et autour du siège de Google aux États-Unis.

De plus, le fait que les tests commencent à s'intensifier ne garantit pas que les prochaines lunettes AR de Google seront prochainement prêtes pour le grand public. 

Des pièces de lunettes sont éparpillées sur un établi, laissant présager le retour des Google Glass.

(Image credit: Google)

D'après la façon dont le géant technologique décrit ses prochains tests, nous pourrions avoir affaire à des prototypes semblables aux modèles de test des casques VR de Meta

Plutôt que d'être un casque complet, chaque appareil a été conçu pour tester une fonctionnalité à la fois afin de perfectionner son exécution. Dans le cas de Google, nous pourrions voir un prototype qui excelle dans la traduction, tandis qu'un autre est un navigateur expert. À terme, ces conceptions pourraient être combinées en un seul wearable, mais cela prendra du temps.

Le public est-il prêt ? 

Même si Google teste un seul prototype unifié, il pourrait faire face au retour d'un vieil ennemi : la peur du public. Si Google promet que ses derniers dispositifs de réalité augmentée sont limités dans l'utilisation de leurs caméras et de leurs microphones, cela ne suffira probablement pas à apaiser les craintes du public.

Même si Google teste un seul prototype unifié, il pourrait faire face au retour d'un vieil ennemi : la peur du public. Si Google promet que ses derniers dispositifs de réalité augmentée sont soumis à des restrictions quant à l'utilisation de leurs caméras et de leurs microphones, cela ne suffira probablement pas à apaiser les craintes du public.

Cela dit, les technologies AR et VR sont devenues beaucoup plus courantes ces dernières années. Le Meta Quest 2 (anciennement Oculus Quest 2) s'est vendu à plus de 15 millions d'unités depuis son lancement, ce qui n'est pas très loin des 20 millions supposés de la PS5, et a contribué à mettre la technologie de la réalité à la portée des gens. De même, nous avons assisté au lancement de diverses lunettes intelligentes et de réalité augmentée, comme la Nreal Air et les Ray-Ban Stories, qui ouvrent la voie à des dispositifs plus avancés.

Il faudra toutefois attendre la réaction du grand public, non seulement le mois prochain lorsque les testeurs commenceront à se promener avec les prototypes, mais aussi lors de leur lancement officiel. Un autre grand défaut des Google Glass originales était leur prix difficile à avaler de 1 500 dollars. Compte tenu des difficultés économiques actuelles auxquelles de nombreuses personnes sont confrontées, un produit aussi cher pourrait une fois de plus être voué à l'échec.

Hamish Hector
Hamish Hector

Hamish is a Staff Writer for TechRadar (@Hamish_Hector (opens in new tab) on Twitter) and has been writing about tech for almost five years. He now lends his experience to cover news and reviews across everything on TechRadar (from Computing to Audio to Gaming and the rest). In his free time, you’ll likely find Hamish humming show tunes while building Lego or playing D&D with his mates.