Skip to main content

Les utilisateurs de WhatsApp fuient massivement vers d'autres plateformes

WhatsApp
(Crédit photo: Shutterstock / Alex Ruhl)

WhatsApp subit une désertion constante depuis l'introduction de nouvelles conditions générales controversées sur le service de messagerie.

WhatsApp, qui compte plus de deux milliards d'utilisateurs dans le monde, a commencé à informer ses membres des changements à venir, en début de semaine dernière. Beaucoup n’ont pas accepté le fait que l’application suggère de partager des données confidentielles avec sa maison mère Facebook - alors que son équipe s'était précédemment engagée à ne jamais le faire.

Cela a conduit les utilisateurs à migrer vers des plateformes comme Signal et Telegram, qui prétendent offrir un cryptage complet de bout en bout pour protéger les informations personnelles des utilisateurs.

WhatsApp vs Telegram vs Signal

Les nouvelles conditions générales de WhatsApp, que les utilisateurs devront prochainement consulter et accepter pour exploiter l'application, incluent une association forte avec Facebook. Bien que les données partagées ne concernent nullement pas les messages envoyés ou les appels passés depuis WhatsApp, ni la localisation de l'utilisateur, elles comprennent des détails privés liés à la création du compte. Tels que le nom et le numéro de téléphone, ainsi que des informations propres à l'appareil mobile utilisé, ainsi qu’à l'adresse IP.

« Nous voulons être clairs sur le fait que la mise à jour de notre politique de confidentialité n'affecte en rien celle de vos messages et interactions avec vos amis ou votre famille », tient à rassurer la direction marketing de WhatsApp sur son blog. « Au contraire, nous tenons à apporter une plus grande transparence sur la manière dont nous collectons et utilisons ces données ».

Les membres de WhatsApp ont été initialement informés qu'ils devaient accepter les nouvelles conditions avant le 8 février, auquel cas ils ne pourraient plus accéder du tout à l’application. Cependant, suite à l'agitation de la communauté WhatsApp sur Twitter, l’éditeur a décidé de prolonger cette date limite au 15 mai - afin que les utilisateurs aient le temps de « digérer » cette mise à jour de manière plus optimale :

See more

WhatsApp a ajouté que cette pratique de partage de données avec Facebook n'était pas nouvelle.

Ce qui n’a pas empêché les utilisateurs du service d’affluer vers des plateformes alternatives telles que Telegram, qui a vu sa base d'abonnés presque doubler en l'espace de quelques semaines. L'application promet d'offrir un cryptage complet de bout en bout pour ses membres, en gardant leurs conversations privées.

Ailleurs, Signal, qui a reçu le soutien de l'homme le plus riche du monde, Elon Musk, a récemment tweeté que sa base d'utilisateurs était passée d'environ 10 millions à plus de 50 millions en quelques jours. La plateforme a renforcé sa capacité à faire face à cette augmentation, et a introduit des conversations de groupe plus larges et un meilleur partage d'images pour supporter ses nouveaux abonnés.

Via BBC