Skip to main content

Disney Plus : le lancement peut-il être reporté au-delà du 7 avril ?

Disney Plus
(Crédit photo: Disney)

Coup de tonnerre samedi soir, à 72 heures du lancement de Disney Plus en France. Le compte Twitter de la plateforme SVOD annonce un report de la sortie de deux semaines. Cette dernière rendra son catalogue - de 500 films et 350 séries / émissions - disponible à partir du 7 avril 2020.

Des milliers de réclamations ont alors émergé sur le réseau social, principalement dirigées contre le gouvernement français. Disney ayant cité Matignon comme responsable de cette décision de report. « L’Etat français. Cette gêne supplémentaire, pour tout, tout le temps » soupire @lordmahammer. Tandis qu’@eyeondisney se demande : « Qu’on regarde Disney+ ou Netflix ou Prime Video ou 6play ou YouTube - ça change quoi concrètement ? La bande passante reste la même, non ? ».

En réalité, l’Etat français - sur recommandation de l’Union Européenne - a bien conseillé à l’ensemble des acteurs du streaming vidéo de limiter temporairement la résolution de leurs contenus, pour optimiser la bande passante en période de confinement. Mais il ne semble pas être le seul responsable de ce retard.

  • Disney Plus : nous avons testé la nouvelle offre SVOD qui veut écraser Netflix
  • En manque de streaming ? Découvrez les meilleurs programmes Netflix et Canal Plus !
  • Quels sont les services VPN les plus fiables ?

Pour Orange, Disney Plus va saturer le réseau français

Selon Jean-Luc Vuillemin, patron du réseau Orange, il existe des différences notoires entre Netflix et Disney Plus, différences qui jouent aujourd’hui en défaveur du second. Netflix dispose en effet d’un data center local, avec des embranchements régionaux qui fluidifient le trafic. Disney Plus, en revanche, a hébergé la totalité de ses contenus sur les serveurs d’Amazon (AWS) et transportent les données en France, via les serveurs internationaux d’Orange. Une stratégie qui permet à la firme de Mickey de réduire ses coûts de diffusion… mais qui pourrait perturber massivement bon nombre de services et de sites internet qui passent par ces interconnexions.

Le lancement repoussé de Disney Plus permettrait ainsi à Orange - dont le gouvernement est actionnaire - de fournir la qualité de service optimale indispensable à l’ensemble de ses clients, plus particulièrement encore en cette période de réseaux saturés.

Reste à savoir si ce report pourra être répété tant que le confinement perdure, afin de préserver la bande passante des services Orange. Comme de l’Internet français. Dans le reste de l’Europe, Disney Plus sort toujours le 24 mars. Mais avec un débit réduit de 25% dans tous les pays hôtes.