Skip to main content

Attention, ce lien Steam peut vous coûter cher, très cher

joueur pc
(Crédit photo: Unsplash)

La communauté gaming est désormais avertie : elle doit redoubler de prudence lorsqu’elle souhaite accéder aux plateformes de jeux à la demande, suite à une augmentation considérable du nombre de sites de phishing les utilisant comme appât.

Une étude récente menée par le service de cybersécurité Webroot a révélé que le nombre de mentions de Steam sur les sites de phishing avait augmenté de 250% entre novembre et décembre 2020. Pire encore : suite aux nouvelles mesures de confinement pendant la période des fêtes de fin d’année, mais aussi à une augmentation de cartes cadeaux Steam offertes à Noël, la hausse de ces mentions a dépassé le taux record de +400% entre novembre 2020 et janvier 2021.

Une année record

« N'oubliez pas que vos comptes de jeu en ligne sont une cible de choix pour les pirates et ce pour plusieurs raisons », avertit Matt Aldridge, architecte principal des solutions Webroot.

« Les cybercriminels sont capables de détourner des crédits que vous avez peut-être ajoutés via des cartes cadeaux ou de vendre des objets collectés au fil des années. Ils peuvent aussi subtiliser votre compte et les moyens de paiement associés à celui-ci - en transférant notamment des monnaies de jeu sur un autre compte compromis, pour essayer de couvrir leurs traces auprès des autorités. Pour ces raisons, il est important de protéger vos identifiants, de choisir des mots de passe sûrs et d'être conscient des attaques de phishing qui tentent de vous tromper en vous demandant de fournir vos coordonnées ».

Les campagnes de phishing sont de plus en plus menaçantes, car de nombreuses personnes sont contraintes de travailler à domicile, en raison des fermetures d’entreprises liées à la pandémie mondiale. Ce qui les coupe de l'environnement professionnel et d’une sécurité interne renforcée.

Des données récentes fournies par Google suggèrent que 2020 a été une année record pour le phishing. L'entreprise a détecté 2,11 millions de sites de phishing en 2020, soit une augmentation de 25% par rapport à 2019, qui comptait 1,69 millions de domaines malveillants.