Skip to main content

Test du Corsair One a200

Un petit PC qui cache un grand (et sublime) bolide.

Corsair One A200
(Image: © Future)

Notre verdict

Le Corsair One A200 est un superbe ordinateur de taille compacte. Sous son capot, vous bénéficierez d’incroyables performances, grâce à la combinaison d’un processeur Ryzen 9 et d’une carte graphique Nvidia GeForce RTX 3080. Cependant, le prix d'entrée super élevé pourrait rebuter un grand nombre d’acheteurs potentiels, même chez les hardcore gamers.

Pour

  • Performances exceptionnelles
  • Châssis magnifique
  • Bel éclairage RGB

Contre

  • Très (trop) cher
  • Mise à niveau difficile

Le Corsair One a200 en résumé

Caractéristiques techniques

Voici la configuration du Corsair One a200 évaluée par notre rédaction : 
Processeur : AMD Ryzen 9 5900X (12 cœurs, 24 Threads, jusqu'à 4,9 GHz)
Carte graphique : NVIDIA GeForce RTX 3080
RAM : 32 Go DDR4
Alimentation : 750W 80 Plus Platinum
Stockage : M.2 Gen4 1 To
Ports (avant) : 2 x USB-A 3.0, 1 x prise jack, 1 x USB-C
Ports (arrière) : 4 x USB-A 3.0, 1 x USB-A 3.2, 1 x USB-C 3.2, 3 x prise jack, 3 x DisplayPort, 1 x HDMI, Ethernet
Connectivité : Ethernet 2.5G, Wi-Fi 6, Bluetooth 5.1
Système d'exploitation : Windows 10
Poids : 7,38 kg
Dimensions : 200 x 172,5 x 380 mm

Le Corsair One a toujours compté parmi les PC gamers les plus singuliers de l’industrie, offrant une machine haut de gamme ultra-puissante, dans un châssis qui n'est pas beaucoup plus grand que la Xbox Series X ou la PS5. Le nouveau Corsair One a200 n'est pas différent du reste de la gamme : c'est un PC nerveux servi par une Nvidia GeForce RTX 3080, 32 Go de RAM et un CPU AMD Ryzen 9 5900X, imbriqués dans 380 mm de hauteur et 172,50 mm de profondeur. 

Tout cela s'accompagne bien entendu d'un prix assez élevé. Le Corsair One a200 est proposé à partir de 4 039,90 € avec les caractéristiques techniques détaillées dans la colonne de droite. Il peut même grimper jusqu’à 4 899,90 € si vous souhaitez pousser au max votre configuration gaming - avec un CPU Ryzen 9 5950X, 64 Go de RAM et un SSD de 2 To. Les deux configurations sont livrées avec une RTX 3080, donc au moins vous n'aurez pas à faire de compromis sur les performances graphiques. C’est-à-dire ce qui compte vraiment. 

Ces tarifs le rendent beaucoup plus cher que d'autres PC dédiés aux jeux AAA. Par exemple, le MSI Trident X avec un Intel Core i7 de 10e génération, 32 Go de RAM et une Nvidia GeForce RTX 3080 vous coûtera près de 900 € de moins. Ici, l'Intel Core i7-10700K est un peu plus lent que l'AMD Ryzen 9 5900X, mais le ratio qualité-prix explose totalement en défaveur du Corsair One a200.

Corsair One A200

(Image credit: Future)

Ce que vous payez réellement, c'est le facteur de forme. Car si le MSI Trident X s’insère parfaitement dans votre salon ou votre minuscule chambre (comptez 396 mm de hauteur et 410 mm de profondeur), il demeure bien plus grand que le Corsair One a200. En contrepartie, la “mini” machine Corsair peut plair de par son design proche de l'ancien Mac Pro cylindrique. Et, bien sûr, elle dispose d'un éclairage RVB de très bon goût. 

Ne vous laissez pas tromper par sa taille, pour autant. Le Corsair One a200 est un authentique PC gamer qui possède tous les ports dont vous avez besoin. En bas de la façade avant de l'ordinateur, vous disposez de deux ports USB-A, d'un port USB-C et d'une prise jack combo de 3,5 mm. À l'arrière, vous avez affaire à un autre port USB-C, de 5 ports USB-A supplémentaires, d'un port Ethernet et d'une série complète de prises audio dédiées. Vous disposez même d'antennes pour le Wi-Fi intégré. 

La RTX 3080, située au fond du boîtier, juste à côté du bloc d'alimentation, présente également trois ports DisplayPort 1.4 et un port HDMI 2.1. Comme n’importe quelle carte graphique next-gen à vrai dire.  

Certains concurrents du Corsair One a200 embarquent davantage de connectivité, mais la plupart d'entre eux font plus de deux fois sa taille. C’est un sacrifice léger pour tant d’espace gagné. En outre, contrairement aux configurations PC gamer haut de gamme usuelles, l'arrière du a200 se révèle magnifique, et vous échapperez aux protections E/S trop voyantes qui défigurent la majorité de ces machines.

Corsair One A200

(Image credit: Future)

Tout comme les versions précédentes du Corsair One, la manipulation du boîtier s’avère on ne peut plus facile. Juste au-dessus des Entrées/Sorties à l'arrière du PC se trouve un petit bouton sur lequel vous pouvez appuyer pour libérer le sommet du boîtier. Une fois que celui-ci est débloqué, il est possible de le retirer sans incident - afin de mieux visualiser la construction franchement étonnante offerte par Corsair.  

Néanmoins, s’il est assez simple d’accès, il est difficile de booster votre boîtier ou simplement de le mettre à niveau avec de nouveaux composants au fil des ans. C’est même un cauchemar, et honnêtement, nous ne recommandons à personne - sauf aux monteurs de PC les plus expérimentés - de s'y essayer. Heureusement, le niveau des composants fournis avec le Corsair One A200, même dans la configuration la plus basse, vous permettra de le conserver tel quel un bon moment encore.

Grâce à la Nvidia GeForce RTX 3080, le Corsair One est un monstre de puissance, qui vous invitera à enrichir votre bibliothèque des meilleurs jeux AAA. Nous n’avons eu aucun problème à exécuter le portage PC de Days Gone avec des paramètres Ultra et en résolution 4K. Sans constater la moindre baisse de la qualité d’image ou de fluidité.

Corsair One A200

(Image credit: Future)

Même avec des jeux lourds comme Metro Exodus, ce PC est capable du meilleur : en 1080p avec des réglages ultra, nous obtenons 118 images par seconde, ce qui signifie que nous pouvons contempler toute la beauté du désert russe tout en repérant le moindre ennemi sans latence pour nous faire défaut. 

Le Corsair One A200 affiche même des prouesses dans les tests benchmarks les plus exigeants, à l’instar de 3DMark Time Spy sur lequel il obtient 16 074 points. Avec de telles performances, vous ne devriez jamais tomber descendre en dessous des paramètres élevés sur n’importe quel jeu, y compris en résolution 4K.

Le CPU n'est pas en reste. Avec un score de 20 161 points dans Cinebench R23 et 11 762 points dans GeekBench, le Corsair One A200 va également transcender les charges de travail créatives - vous permettant d’exploiter Photoshop et Premiere à plein régime. 

Oui, le Corsair One A200 est un ordinateur coûteux, mais nous pensons qu’il vaut une bonne partie de chaque euro dépensé. Nous ne pouvons évidemment pas le recommander à tout le monde, il s’agit d’un produit de luxe qui touchera une gamme un peu plus restreinte de gamers ou de professionnels de l’édition photo / vidéo. Si vous avez le budget pour vous le procurer et que vous recherchez une machine élégante qui ne prend pas beaucoup de place, tout en exécutant les meilleurs jeux PC du moment, vous tenez le candidat idéal.

Corsair One A200

(Image credit: Future)

Achetez-le si...

Il vous faut un PC gamer vraiment haut de gamme
Le Corsair One A200 est probablement la configuration PC la plus luxueuse du marché à ce jour. Et pour cause, elle compose avec l’une des meilleures cartes graphiques next-gen et un processeur très nerveux. Rien ne vous arrêtera avec un tel combo.

Votre coin gaming est restreint
Le Corsair One A200 est l'un des plus petits PC gamer en circulation. Il se posera facilement sous ou sur votre bureau, voire dans un coin dégagé de votre chambre. Sans jamais vous déranger.

Vous jouez principalement en 4K ou 1440p
La configuration de départ du Corsair One A200 est aussi puissante que les versions les plus haut de gamme d'un grand nombre des meilleurs PC gamers actuels. Vous ne devriez choisir ce PC que si vous prévoyez de jouer à des jeux en haute résolution. 

Corsair One A200

(Image credit: Future)

Ne l'achetez pas si...

Vous avez un budget limité
Avec le Corsair One A200, vous payez surtout le luxe d'avoir une machine à la fois compacte et esthétique. Vous pouvez trouver aisément le même niveau de puissance ailleurs pour beaucoup moins cher.

Vous aimez monter vos PC gamer
Le Corsair One A200 est évolutif, il utilise tous les composants disponibles sur le marché. Cependant, remplacer chacun d’entre eux se révèle une mécanique ardue - et ce n'est pas quelque chose que vous voudrez faire régulièrement.

Bill Thomas

Bill Thomas (Twitter) is TechRadar's computing editor. They are fat, queer and extremely online. Computers are the devil, but they just happen to be a satanist. If you need to know anything about computing components, PC gaming or the best laptop on the market, don't be afraid to drop them a line on Twitter or through email.