Skip to main content

Test Autel Evo Lite+

Autel a créé l'anti-DJI.

Le drone Autel Evo Lite+ volant à l'extérieur
Best in Class
(Image: © Mark Pickavance)

TechRadar Verdict

L'Autel Evo Lite+ présente une sérieuse opposition avec les DJI Air 2S et Mavic 2 Pro. Avec une durée de vol nettement supérieure à celle de ses rivaux DJI et une caméra à ouverture réglable, c'est une option séduisante pour ceux qui trouvent le Mavic 3 trop cher pour l'envisager. Nous aurions aimé voir des capteurs d'évitement latéral et un label "C", mais à tous les autres égards, le Lite+ est une caméra volante étonnamment polyvalente.

Pros

  • +

    Capteur 20 Mpx de 1 pouce

  • +

    Temps de vol de 40 minutes

  • +

    Ouverture f/2,8 à f/11 remarquable

Cons

  • -

    Plus coûteux que le DJI Air 2S

  • -

    Pas encore de marquage "C"

  • -

    Pas de profil D-Log

L'Autel Evo Lite+ en résumé

En août 2021, Autel a lancé un défi à DJI en annonçant quatre nouveaux drones dans deux nouvelles séries : la série Evo Nano contenant le Nano et le Nano+, plus la série Evo Lite et ses modèles Lite et Lite+.

Ce qui n'était pas apparent à l'époque, c'est que DJI s'apprêtait à mettre sur le marché le DJI Mavic 3, un drone qu'aucun de ces modèles ne concurrence directement. Mais ces nouveaux drones ciblaient trois des produits les plus populaires de DJI : le DJI Mini 2, le DJI Air 2S et le DJI Mavic 2 Pro.

Le modèle phare de cette nouvelle génération d'Autel est l'Evo Lite+, un drone dont les spécifications sont remarquablement similaires à celles de l'Air 2S. Il est capable de capturer des vidéos 5.4K à 30fps et 4K jusqu'à 60fps en utilisant un capteur de 1 pouce capable de fonctionner en basse luminosité. Offrant une caméra à ouverture variable et une autonomie de 40 minutes, le nouveau Autel Evo Lite+ dépasse les capacités du DJI Air 2S et du Mavic Pro 2.

Pour les fans actuels d'Autel, il offre presque tout ce qu'ils aiment de la série Evo II, mais dans un emballage plus transportable et avec des temps de vol nettement meilleurs. Le seul bémol évident est que l'Evo Lite+ coûte plus cher que le DJI Air 2S, la version standard ayant un prix similaire à celui du Air 2S Fly More Combo. DJI ne vend plus officiellement le Mavic 2 Pro depuis le lancement du Mavic 3, mais l'Evo Lite+ est moins cher que ce drone lorsqu'il était disponible.

L'Evo Lite se décline en deux versions qui offrent la même dynamique de vol, mais des options de caméra différentes. Le modèle Lite, moins cher, est doté du même capteur de 1/1,28 pouce et du même système optique autofocus f/1,9 qu'Autel a également utilisé sur l'Evo Nano+. Ces derniers peuvent enregistrer des vidéos 4K HDR à 30 images par seconde et l'équivalent de photos de 50 Mpx. Il dispose également d'un cardan à quatre axes permettant d'enregistrer des vidéos et des photos en mode portrait, pour ceux qui cherchent à publier sur les réseaux sociaux.

À l'inverse, l'Evo Lite+ examiné ici possède un capteur de 1 pouce et une ouverture variable : f/2,8 à f/11, et peut enregistrer en 5,4K à 30 ips, 4K à 60 ips et 1080p à 120 ips. Il n'a pas la stabilisation sur le quatrième axe de l'Evo Lite, mais les pixels plus grands du capteur lui donnent un meilleur potentiel de collecte de lumière dans des conditions de faible luminosité. Les deux modèles de la série Lite sont disponibles en orange Autel, blanc arctique et gris espace.

Prix et disponibilité

  • Annoncé le 28 août 2021
  • Le kit standard coûte 1349€
  • L'offre groupée Fly More coûte 1649€. 

Après avoir rendu anxieux certains clients ayant précommandé ces drones, l'Evo Lite+ a commencé à être expédié depuis la Chine, et la disponibilité s'est amélioré au cours du premier trimestre 2022.

Comme la plupart des drones, l'Evo Lite+ est disponible en kit standard ou dans un pack premium qui comprend de nombreux extras, notamment des batteries supplémentaires. Le kit standard comprend le drone, le contrôleur, une batterie, des hélices, un chargeur avec tous les câbles, et coûte 1349€. 

L'Autel EVO Lite+ en plein vol

(Image credit: Mark Pickavance)

Le pack premium ajoute deux batteries supplémentaires, un sac de transport souple, trois hélices de rechange, un chargeur multi-batteries et quatre filtres ND. Même avec une durée de vol annoncée de 40 minutes ou plus, une seule batterie n'est pas suffisante pour la plupart des clients, donc obtenir jusqu'à deux heures de vol opérationnel avec le pack premium est sans doute la meilleure des solutions.

Design et radiocommande

  • Capteur d'appareil photo de 1 pouce
  • Design compact et pliable
  • Une batterie conséquente pour des temps de vol plus longs

Depuis que le DJI Mavic original a connu un tel succès, de nombreux fabricants de drones (mais pas tous) ont suivi sa forme structurelle. 

Le Lite+ suit le même modèle que la plupart des petits drones qui peuvent se plier pour le transport. Quatre bras pivotants permettent un déploiement rapide, les pales pouvant rester attachées.

Physiquement, le Lite+ est proche de la taille du drone concurrent, mais avec ses 820 g, il est 20% plus lourd que le DJI Air 2S (595 g). Une grande partie de cette masse supplémentaire provient de la batterie, qui constitue une partie importante de la superstructure arrière du drone. Au lieu de se loger à l'intérieur, la batterie glisse de l'arrière pour s'engager dans le corps et inclut le bouton de mise en marche.

La capacité de cette batterie est de 6 174mAh (68,7 Wh), une augmentation significative par rapport aux 3 500mAh (40,42 Wh) du DJI Air 2S, et cette capacité se traduit par une durée de vol maximale de 40 minutes - supérieure aux 30 minutes du DJI.

Alors que les 30 minutes citées par DJI pour le Air 2S sont considérées comme un peu exagérées par la plupart des pilotes, le Lite+ peut planer pendant plus longtemps que cela si vous laissez les niveaux de batterie devenir faibles.

Nous ne recommandons pas de faire cela, mais notre expérience a révélé que le Lite+ pouvait voler pendant au moins 30 minutes ou plus avant d'atteindre 20% de sa capacité. Un temps qui permet d'avoir de grandes opportunités pour prendre les photos nécessaires sans se sentir pressé par le temps.

Le nez du Lite+ est dominé par le grand cardan nécessaire pour contrôler le capteur de 1 pouce et son optique associée, dont nous parlerons plus en détail plus tard.

Tous ceux qui pilotent des drones sont parfaitement conscients que la moindre erreur peut s'avérer coûteuse lorsqu'ils volent à proximité de structures et d'arbres. Pour réduire la possibilité d'accidents, Autel a inclus une série de capteurs de détection de collision visuelle à l'avant, à l'arrière et en dessous.

Il n'y en a pas sur le côté, ce qui rend les manœuvres orbitales aussi risquées qu'elles le sont sur un drone sans dispositif d'évitement. Ces capteurs ont besoin de lumière pour fonctionner et sont désactivés si le drone dépasse les vitesses standard.

Autres choix de conception notables sur ce drone, le logement pour carte microSD se trouve sur le côté gauche sous un petit couvercle, et un port USB-C est en position miroir à droite. Le drone contient 6 Go de mémoire interne pour éviter l'embarras de ceux qui oublient leur carte SD, et il peut prendre une carte de 256 Go pour ceux qui visent à enregistrer beaucoup de vidéos 5,4K.  

De courtes chevilles sont moulées sous chaque position de moteur et soulèvent le drone hors du sol. Néanmoins, nous serions prudents si nous utilisions ce modèle dans l'herbe, car le cardan de la caméra est remarquablement proche de la surface du sol, même le plus plat.

Des lumières LED brillantes sont incluses sous le corps et à l'extrémité de chaque bras, rendant le drone relativement facile à voir dans des conditions de faible luminosité ou dans l'obscurité. Les hélices sont à deux pales, orientées par les forces centrifuges (ou centripètes) lorsqu'elles tournent, et sont facilement démontables sans outil.

Nous avons été impressionnés par la qualité de la construction et l'apparente robustesse des pièces. Le Lite+ est bien construit, et les tolérances des pièces de connexion sont élevées. Nous sommes sûrs qu'il serait possible d'endommager sérieusement le Lite+, surtout en volant en mode sport. Cependant, le corps et les bras semblent suffisamment solides pour supporter des accidents mineurs sans démontage rapide inattendu.

La manette est tout aussi bien faite, avec un design qui, au départ, ressemblait un peu trop à une manette de Xbox à notre goût. Cela dit, elle respire la qualité, dispose d'une batterie suffisante pour au moins trois ou quatre vols, et les sticks sont suffisamment précis pour permettre un contrôle subtil sans avoir à recourir au mode "smooth", la version Autel du mode de vol "tripod" ou "cine" de DJI.

Une petite déception avec le contrôleur est qu'il n'y a pas d'endroit pour stocker les sticks. Autel n'inclut pas de pièces de rechange, même dans le pack premium, donc les perdre pourrait être très problématique. Bien que la manette DJI utilisée sur les Mini 2, Air 2S et Mavic 3 ne soit pas aussi ergonomique que celle d'Autel, elle permet de ranger les baguettes et le câble du téléphone.

Un bras à ressort s'étend pour maintenir en toute sécurité un téléphone au-dessus de la manette, bien que du matériel supplémentaire soit nécessaire pour monter une tablette. Un adaptateur d'alimentation est inclus et permet de charger les piles et la télécommande. La télécommande peut également être chargée à l'aide d'un câble USB-C en cas de besoin.

Dans le pack premium, une station de charge à trois batteries est incluse. Elle n’atteint pas les 90 minutes de charge, mais la possibilité de toutes les connecter se révèle bien pratique. 

Les acheteurs du pack premium bénéficient également de deux batteries supplémentaires par rapport à celle fournie avec le drone, de plusieurs pales de rechange par rapport au jeu fourni en standard, et d'une élégante mallette de transport souple pour le drone, le chargeur, les câbles et toutes les autres pièces de rechange et accessoires.

Un jeu de quatre filtres ND était également inclus dans le sac, mais l'élément manquant pour nous était une sangle pour maintenir les pales en position lorsqu'elles sont pliées.

Fonctionnalités et vol

  • Nouvelle application Fly
  • Transmission vidéo 2,7K en live
  • Temps de vol réel supérieur à 30 minutes

L'expérience de vol de ce drone est agréable, et la transition entre un drone DJI ou d'autres marques devrait être un jeu d'enfant, même pour les pilotes novices.

Ce qui est devenu plus évident au fur et à mesure que nous volions avec l'Evo Lite+, c'est que la quantité significative de puissance disponible dans le Lite+ permet à la fois un contrôle subtil et des performances spectaculaires lorsque cela est nécessaire.

Par exemple, la Lite+ peut monter à 29 km/h, ce qui lui permet d'atteindre son altitude légale de fonctionnement de 120 m en seulement 15 secondes. Sans restriction, un plafond de vol de 5 km est techniquement possible, bien que déconseillé. Une vitesse maximale de 67,6 km/h peut être atteinte en mode sport, soit à peu près le même maximum que le DJI Air 2S.

Cependant, là où ce modèle dépasse le Air 2S, c'est dans la résistance au vent maximale indiquée, le Lite+ pouvant supporter une brise de 61,2 km/h, soit près du double de celle du Air 2S.

Bien que nous soyons fermement convaincus que la résistance au vent de l'Air 2S est probablement sous-estimée, la masse supplémentaire du Lite+ peut lui donner un avantage significatif pendant les jours de tempête.

Jusqu'à un kilomètre de distance, le système de transmission retransmet des vidéos 2,7K sur le téléphone ou la tablette, ce qui permet d'avoir une vision claire de ce que le drone observe. Au-delà de cette portée, la qualité tombe à 720p. Et pour ceux qui volent dans une région où il est légal d'opérer en dehors de la portée visuelle, la transmission Lite+ peut fonctionner jusqu'à 7 km.

À plus courte portée, le fait de se trouver derrière des bâtiments ou d'autres obstructions n'a eu qu'un impact minime sur la qualité de la vidéo ou les réponses aux commandes.

Pour les nouvelles séries de drones Evo Lite et Nano, Autel propose un nouveau logiciel qui remplace l'Autel Explorer par l'application Autel Sky. À l'usage, cette application est similaire à l'application DJI Fly et offre des fonctionnalités similaires que toute personne pilotant le DJI Mini 2 ou Air 2S reconnaîtrait.

Elle comprend une sélection de quatre " plans rapides " qui sont nommés différemment mais automatisent divers mouvements classiques du drone sans nécessiter d'intervention manuelle. Autel promet une mise à jour du firmware sous peu qui ajoutera le suivi dynamique et quelques autres ajustements qui ne sont pas dans le Lite+ que nous avons testé.

Nous parlerons plus tard de la vidéo et de la capture d'images, mais il existe de nombreuses options pour toutes sortes d'exercices photographiques. Dans les paramètres, on retrouve les suspects habituels pour contrôler ce qui se passe lorsque le drone se déconnecte, son altitude de retour à la maison, et les différents modes de vol du contrôleur. 

Par défaut, lorsque le drone est activé pour la première fois, il passe en mode Novice, où la hauteur et la portée du contrôleur sont limitées. Une fois le mode Novice désactivé, vous pouvez régler ces paramètres sur les limites légales de votre zone.

En modes de vol standard, le système de détection des collisions est actif et fournit un retour visuel et sonore si vous vous déplacez vers des obstructions. Si vous ignorez les avertissements et continuez, le drone finira par refuser de se déplacer dans la direction qu'il considère comme potentiellement dangereuse.

En fonction de ce que vous essayez de faire, cela peut être irritant ou une fonctionnalité qui pourrait éviter un coût de réparation énorme. Il est possible de la désactiver, et elle s'éteint automatiquement lorsque le drone vole rapidement en mode Sport, mais elle a son utilité. Le système peut également manquer des fils fins et des brindilles, et il ne peut pas voir sur les côtés, donc ne supposez jamais qu'il vous évitera toujours des problèmes.

Qualité photo et vidéo

  • Capteur 20 Mpx de 1 pouce
  • Enregistre des vidéos à une résolution maximale 5,4K
  • Des images nettes même à des sensibilités ISO élevées

Emblématique de l'étiquette " 6K ", la caméra a une résolution d'enregistrement maximale de 5472 x 3076 pixels à 30 fps pour l'enregistrement vidéo et 5472 x 3648 pixels pour les photos. C'est presque identique à ce qu'offre le DJI Air 2S, mais ce drone a un objectif fixe f/2.8, alors que le Lite+ peut ajuster l'ouverture de f/2.8 à f/11.

Cela permet à ce drone de verrouiller sa fréquence d'images mais de contrôler la quantité de lumière dans l'exposition, ce qui réduit le besoin de filtres ND. Et, si vous utilisez des filtres ND avec lui, il y a une marge de manœuvre beaucoup plus grande pour le réglage et un meilleur contrôle de la profondeur de champ.

L'avantage d'un capteur de résolution 5,4K est qu'il offre une bonne marge pour le recadrage en 4K en post-production, ou un zoom sans perte en capture 4K, 2,7K et 1080p. Évidemment, vous n'obtenez qu'un zoom sans perte de 1,3x en 4K, mais plus dans les résolutions inférieures.  

Aller au-delà d'un zoom 4x est largement inutile, mais l'application Fly permet de sélectionner un zoom jusqu'à 16x pour ceux qui aiment la pixellisation.

Comme on peut raisonnablement s'y attendre avec un capteur de cette taille, la qualité des images et des vidéos qu'il peut capturer est élevée.

Les professionnels du cinéma par drone ne seront peut-être pas ravis de découvrir que cette caméra ne dispose pas d'un profil D-Log. Pour ceux qui s'enorgueillissent d'extraire le moindre contraste et la moindre saturation de leurs séquences, la série Lite est une sorte d'affront. 

Pour ceux qui sont moins exigeants, elle produit des séquences utilisables et raisonnablement équilibrées par défaut, sans nécessiter de post-traitement compliqué. C'est un état d'esprit différent, et ceux qui n'aiment pas cette approche peuvent toujours investir plus lourdement dans le DJI Mavic 3 ou le DJI Mavic 3 Cine, dont le prix est extravagant. 

Autel nous dit qu'elle travaille sur des LUT pour le profil standard, comme elle l'a fait pour les drones de la série Evo II.

L'Evo Lite+ brille par sa capacité à fonctionner dans des conditions de faible éclairage, car il propose des modes uniques de photographie et de vidéographie de nuit. Grâce à ces modes, il est possible d'augmenter la sensibilité ISO jusqu'à 64 000, tout en évitant que le grain excessif ne rende les séquences inutilisables.

Les meilleures images fixes que nous avons capturées en lumière normale ont utilisé le mode de bracketing d'exposition avec cinq images combinées. Malheureusement, cette fonction ne permet pas de définir le décalage EV entre chaque image.

Il existe également plusieurs modes de prise de vue panoramique, sphérique et grand champ, et l'application Autel Fly les post-traite pour vous tout en conservant les images sources.

Comme c'est le cas pour la plupart des caméras d'action, les images ont tendance à présenter une forte distorsion en forme de barillet qui peut nécessiter un ajustement dans le logiciel de montage, mais les résultats sont généralement exempts de franges chromatiques.

Dans l'ensemble, la qualité d'image et de vidéo de la Lite+ est excellente, même si aucun mode Log ou réglage du débit binaire n'est disponible. La technologie de mise au point automatique est de premier ordre, et la stabilité du drone constitue une excellente plate-forme pour les prises de vue fixes et mobiles.

Faut-il acheter l'Autel Evo Lite + ?

Autel EVO Lite+

(Image credit: Mark Pickavance)

Achetez-le si...

Vous avez besoin d'un contrôle précis de l'ouverture
L'inclusion du réglage de l'ouverture sur le Lite+ répond à l'une des plus grandes plaintes que les propriétaires du DJI Air 2S avaient à propos de cette conception. Il était sur le Mavic 2 Pro, et il est sur le Mavic 3, par coïncidence. Elle ne rivalisera pas avec l'optique Hasselblad et le capteur Four Thirds du DJI Mavic 3, mais à ce prix inférieur, la Lite+ est probablement la meilleure caméra disponible sur un drone aujourd'hui.

Vous avez besoin de prendre votre temps
En règle générale, descendre en dessous de 5 % de la capacité de la batterie lors d'un vol est considéré comme une mauvaise planification et descendre beaucoup plus bas pourrait être préjudiciable à la durée de vie de la batterie. Cela réduit le temps de travail disponible dans une batterie de 30 minutes à moins de 25 minutes et met une pression supplémentaire sur l'opérateur pour que chaque seconde dans les airs compte. Disposer de jusqu'à 40 minutes de temps de vol permet d'avoir plus de temps pour vérifier les réglages optimaux de la caméra, obtenir le positionnement parfait et faire plusieurs essais.

Vous avez déjà donné assez d'argent à DJI
Lorsqu'une seule entreprise domine un secteur, ce n'est jamais une bonne chose pour les clients, et DJI a besoin de la concurrence qu'apporte Autel pour maintenir le rythme du changement.

Le Lite+ démontre qu'Autel peut fabriquer du matériel qui est au moins aussi bon que celui de DJI, voire légèrement meilleur à certains égards. Il n'est pas bon marché, mais ceux qui s'attendent à ce que le DJI Air 3 soit au même prix que le Air 2S seront probablement déçus lors de son lancement.

Ne l'achetez pas si.. 

Vous avez récemment acheté le DJI Air 2S
Avec un capteur et des capacités très similaires, le Lite+ n'offre pas de raison convaincante de se débarrasser d'un parfait drone pour un autre légèrement meilleur. Bien que le Lite+ offre quelques améliorations en termes de temps de vol et de contrôle de la caméra, la qualité d'image et les performances sont suffisamment proches pour ne pas avoir à justifier le coût supplémentaire. 

Certains pilotes voudront peut-être attendre le DJI Air 3 et voir ce qu'il offre, ce qui n'est pas déraisonnable.

Vous aimez voler au-dessus de zones résidentielles
Même si le Lite+ est un excellent drone, son poids ne lui permet pas d'échapper aux restrictions moins strictes imposées aux modèles de 250 g ou moins. En fonction de votre région, cela peut réduire considérablement votre capacité à voler, même avec des qualifications, avec de lourdes amendes pour ceux qui enfreignent ces règles. Pour ceux qui souhaitent survoler les zones encombrées, il peut être utile d'envisager les modèles Autel Evo Nano et Nano+, car ils pèsent moins de 250 g.

Vous êtes préoccupé par la législation
En l'état actuel des choses, l'Autel EVO Lite+ n'est pas livré avec un label "C" de l'UE, ce qui en fait techniquement un drone "ancien" lorsque la législation couvrant le système d'étiquetage entrera en vigueur en décembre 2022. Ces règles pourraient limiter les endroits où vous pouvez faire voler légalement le Lite+ s'il n'obtient pas de label après l'entrée en vigueur de la législation. Il est à espérer que ce drone obtiendra un label à un moment donné, mais compte tenu de l'importance de cette loi et de sa mise en œuvre, il est impossible de le garantir.