Skip to main content

Votre vieil iPhone est trop lent ? Apple va payer jusqu'à 500 millions de dollars pour ce tort

iPhone trop lent
(Crédit d'image: Future)

Vers la fin de l’année 2017, la firme de Cupertino a avoué qu'elle avait délibérément et secrètement ralenti les performances des anciens modèles iPhone. Partout dans le monde, les utilisateurs ont râlé - ce qui est compréhensible. Mais aux Etats-Unis, cette anomalie a donné lieu à de nombreux procès.

Aujourd'hui, Apple a reconnu ses torts devant un tribunal californien. La société accepte de verser jusqu'à 500 millions de dollars (environ 449 millions d’euros) de dédommagement auprès des propriétaires d’iPhone concernés, uniquement aux Etats-Unis. Avec un minimum de 310 millions de dollars (~279 millions d’euros) garantis.

Individuellement, cela pèse moins lourd qu’il n’y parait. Ainsi, chaque consommateur lésé se verra rembourser 25 dollars au total. Tandis que les plaignants ayant déposé un recours collectif toucheront entre 1500 à 3500 dollars. Le tout après déduction des 93 millions de dollars réservés aux frais de justice.

Les modèles d’iPhone concernés par ce litige correspondent aux smartphones mis en circulation avant le 21 décembre 2017 et ayant fonctionné sous iOS 10.2.1 ou une mise à jour plus récente du système d’exploitation mobile d’Apple. Il faut souligner également le cas spécifique des iPhone 7 et 7 plus, pilotés par iOS 11.2 et rencontrant le même problème. En synthèse, la liste des « smartphones remboursés » comprend les :

  • iPhone 6
  • iPhone 6 Plus
  • iPhone 6s
  • iPhone 6s Plus
  • iPhone 7
  • iPhone 7 Plus
  • iPhone SE

Que reproche-t-on exactement à Apple ?

Le cœur de l’affaire contre Apple, c’est le ralentissement volontaire de la vitesse du processeur établi par la compagnie. Ce pour amener les utilisateurs à croire que leur smartphone approchait de sa fin de vie plus tôt que prévu. Et, de ce fait, les inciter à acheter un modèle plus récent, à un coût considérable. Alors qu'il suffisait tout simplement de remplacer la batterie de leur téléphone mobile pour palier au problème.

Apple nie avoir enfreint toute législation à ce jour. Selon Reuters, l'indemnisation individuelle a été qualifiée de « juste, raisonnable et adéquate » par les avocats représentant les plaignants.