Skip to main content

Votre iPhone est cassé ? Vous pourrez bientôt le réparer vous-même, à moindre coût

Réparateur d'iPhone
(Crédit photo: Apple)

L'iPhone SE 3 n'a été lancé que récemment, mais si vous avez déjà cassé le vôtre, vous n'avez pas nécessairement besoin de le déposer dans l’Apple Store le plus proche - vous pouvez demander un kit de réparation à la place.

En effet, plusieurs mois après l'avoir évoqué, Apple a enfin lancé sa boutique de réparation en libre-service, qui vous permet de commander une sélection de plus de 200 pièces et outils différents, conçus pour vous permettre de fixer les principaux problèmes matériels de l'iPhone SE 3, ainsi que des gammes iPhone 13 et iPhone 12.

Il est possible de réparer l'écran, l'appareil photo et la batterie… si vous résidez aux Etats-Unis. Le service devrait s’étendre à l’Europe prochainement, ainsi qu’aux diverses gammes de Macs et MacBooks.

Pour commencer, vous devrez consulter le manuel de l'appareil à réparer, afin de déterminer les pièces et les outils indispensables pour venir à bout du problème. Vous pourrez ensuite commander ces derniers dans la nouvelle boutique en libre-service d’Apple.

Les pièces sont les mêmes que celles disponibles auprès des réparateurs agréés, et elles vous sont vendues au même prix, de sorte que vous ne paierez pas plus cher ici. En fait, votre facture se révèlera potentiellement moins élevée, puisque le coût humain ne sera plus ajouté. Mais aussi parce qu’Apple vous encourage à retourner certaines pièces pour recyclage - en vous offrant un crédit attractif.

Cela dit, vous devrez bien sûr commander les outils nécessaires pour effectuer les réparations. Apple propose la location de kits d'outils pour 49 dollars, avec livraison gratuite, pour les clients qui n'ont besoin d'effectuer qu'une seule réparation. Ces locations vous permettent de conserver les outils pendant une semaine.

Ce n'est pas un prix super bas, mais il reste raisonnable. Toutefois, il s'accompagne d'un acompte important : comme cela a été souligné sur Twitter, Apple prélèvera 1 100 dollars (hors taxes) sur votre carte, et une partie ou la totalité de cette somme pourra vous être débitée si vous ne retournez pas le kit d'outils, ou si vous le renvoyez avec des pièces endommagées ou manquantes.


Auto-réparation des produits Apple

(Image credit: Apple)

Quelques obstacles persistent

Pouvoir réparer soi-même son iPhone est une excellente initiative, mais elle présente actuellement de nombreuses limites. La plus grande - qui, en toute honnêteté, échappe au contrôle d'Apple - est que la plupart des gens n'ont pas les compétences nécessaires pour réparer eux-mêmes leur iPhone de manière fiable. Dans la plupart des cas, il est préférable de laisser les experts s'en charger.

Le reste des limites s’avèrent secondaires et faciles à résoudre. Tout d'abord, le service n'est actuellement disponible qu'aux États-Unis, mais Apple a déclaré qu'il élargirait sa couverture un peu partout dans le monde - à commencer par l'Europe, dans le courant de l'année.

Vous ne pouvez par ailleurs réparer qu'une petite sélection de gadgets Apple. Cette situation devrait s'améliorer avec l'élargissement du service aux Macs et MacBooks intégrant les puces maison de la firme de Cupertino. En outre, le programme ne couvre toujours pas de nombreux modèles d'iPhone, sans parler des iPads et des Apple Watches. Il faut donc espérer que la prise en charge de ces appareils sera actée dans un futur proche.

Enfin, le service de réparation en libre-service d'Apple ne supporte que certains types de réparations. Pour des problèmes plus spécifiques, vous devrez toujours faire appel à un réparateur agréé. Même si vous avez les compétences nécessaires, car les pièces et les manuels resteront indisponibles.

James is a freelance phones, tablets and wearables writer and sub-editor at TechRadar. He has a love for everything ‘smart’, from watches to lights, and can often be found arguing with AI assistants or drowning in the latest apps. James also contributes to 3G.co.uk, 4G.co.uk and 5G.co.uk and has written for T3, Digital Camera World, Clarity Media and others, with work on the web, in print and on TV.