Skip to main content

Voici pourquoi vous ne recevez pas les dernières mises à jour de Windows 11

Windows 11
(Crédit photo: Microsoft)

Microsoft vient de publier une grille de conditions et une liste de conseils pour ne plus jamais manquer une mise à jour majeure de Windows 10 comme de Windows 11. Certains utilisateurs se plaignant de n’avoir reçu quelques-unes des dernières itérations.

Comme l'explique un nouveau billet de blog (opens in new tab), l'entreprise a découvert que les appareils Windows qui passent trop peu de temps sous tension et connectés à Internet peinent ainsi à répondre aux critères de réussite d'une mise à jour.

"Plus précisément, les données collectées montrent que les appareils ont besoin d'un minimum de deux heures continues de connexion, et de six heures connectées au total, après la publication d'une mise à jour. Ce pour télécharger et installer les ultimes versions Windows déployées", explique Microsoft.

En finir avec les échecs de mise à jour Windows

Selon le communiqué de Microsoft, les raisons pour lesquelles les appareils Windows ne parviennent pas à se mettre à jour vers la dernière version sont longtemps restés un mystère. Et le problème peut s’avérer critique, en particulier pour les sociétés dont les employés se retrouvent à exploiter des versions obsolètes et non sécurisées du système d'exploitation.

"Microsoft a investi des efforts considérables pour comprendre pourquoi les appareils Windows ne sont pas toujours entièrement à jour", explique l'entreprise.

"L'une des choses les plus importantes que nous avons explorées est la durée pendant laquelle un appareil doit être allumé et connecté à Windows Update afin de pouvoir installer avec succès les mises à jour fonctionnelles proposées. Ce que nous avons constaté, c'est que les appareils qui ne respectent pas un certain temps de connexion ont très peu de chances de réussir leur mise à jour".

Pour aider les entreprises à résoudre ce problème et rendre la gestion des correctifs moins pénible, Microsoft a créé une nouvelle métrique appelée Update Connectivity, qui recense le nombre d'heures pendant lesquelles un appareil se veut sous tension et connecté aux services Microsoft.

Les administrateurs peuvent accéder à un journal listant les appareils appartenant à l'entreprise qui ont une "connectivité de mise à jour insuffisante" dans Microsoft Intune, via Appareils > Moniteur > Échecs de mise à jour des fonctionnalités ou Échecs de mise à jour accélérée de Windows.

Microsoft espère que ces données permettront aux entreprises de prévenir tout problème de sécurité potentiel en demandant à certains employés de s'assurer que leur ordinateur portable ou de bureau répond aux critères de mise à jour nécessaires. Mais la connaissance des conditions affectant les mises à jour de Windows sera également utile pour les utilisateurs non professionnels, qui pourraient autrement passer à côté de mises à jour importantes pour leur matériel personnel.

Joel Khalili
News and Features Editor

Joel Khalili is the News and Features Editor at TechRadar Pro, covering cybersecurity, data privacy, cloud, AI, blockchain, internet infrastructure, 5G, data storage and computing. He's responsible for curating our news content, as well as commissioning and producing features on the technologies that are transforming the way the world does business.