Skip to main content

Les écrans Micro-LED ne sont pas vraiment une menace pour les téléviseurs OLED - et voici pourquoi

Samsung The Wall
(Crédit photo: Samsung)

Les téléviseurs Micro-LED sont régulièrement présentés comme une tendance sérieuse à venir, qui va progressivement remplacer les téléviseurs OLED actuels. Toutefois, selon les dernières prévisions des analystes de la DSCC (Display Supply Chain Consultants), la technologie Micro-LED doit avant tout surmonter plusieurs obstacles avant de dominer à son tour le marché TV.

Le Micro-LED permet d’inclure, à l’intérieur des dalles TV, des LED microscopiques pour un contrôle de la luminosité plus poussé et un contraste incroyable - ce qui garantit une qualité d’image capable de rivaliser avec celle des meilleurs téléviseurs OLED. Ces dernières années, cette technologie a tranquillement pris de l'ampleur. Samsung, particulièrement, l’a déployée sur son écran géant The Wall, tandis qu’Apple pourrait l’exploiter sur ses futures Apple Watch et tablettes iPad.

Il faut dire que le Micro-LED présente quelques avantages convaincants par rapport à l'OLED, en zappant le risque de rétention d'image, mais aussi en proposant une structure beaucoup plus simple à étendre pour produire des écrans plus grands. Comme la dalle Micro-LED 163 pouces de LG, ou celle de 292 pouces conçue par Samsung. Malgré ces avantages certains, la DSCC brosse un tableau peu réjouissant de la manière dont le coût de développement des Micro-LED va freiner la technologie dans les années à venir.

Ainsi, les prévisions de la DSCC indiquent que le marché des Micro-LED va connaître une croissance substantielle au cours des six prochaines années, passant de 25 millions de dollars actuellement à 228 millions de dollars en 2026. Ces chiffres sont des estimations, bien sûr, mais ils restent dérisoires par rapport à la valorisation de 2,5 milliards de dollars des téléviseurs OLED l'an dernier.

Le problème, semble-t-il, se situe au niveau de la production. Le Micro-LED est encore très cher à industrialiser, et le moindre désalignement des LED de la taille d'un pixel peut entraîner des défauts d’éclairage ou de reproduction des couleurs.

L’OLED gagne - pour l'instant

L'OLED demeure la technologie haut de gamme du moment, avec des prix de vente de plus en plus bas, certains passant à l’heure actuelle sous la barre des 1 000 €.

Qui plus est, il faudra attendre quelques années avant que Micro-LED ne commence à optimiser ses chaînes de production, bien que les plus grandes marques TV soient d’ores et déjà engagées dans cette course à long terme. Celle-ci pourrait pencher en sa faveur mais probablement pas avant la prochaine décennie.

Notons que le Micro-LED n'est pas le seul concurrent sérieux de l'OLED. Samsung travaillerait sur un téléviseur hybride QD-OLED qui utiliserait les points forts de sa gamme de téléviseurs QLED, bien que nous n'ayons pas encore vu le moindre prototype en action. Peut-être que la véritable révolution à court terme concernera les téléviseurs pliables (ou plutôt « enroulables »), comme le LG Signature Series OLED TV R. Reste que son prix (87 000 dollars, soit 73 770 euros) n’en fait nullement un candidat populaire en 2020.