Microsoft interdit le minage de crypto-monnaies dans Azure

Minage de cryptomonnaies
(Crédit photo: Shutterstock / Yevhen Vitte)

Microsoft a officiellement interdit le minage de crypto-monnaie au sein de ses services de cloud Azure, d'une manière plutôt discrète. 

Une mise à jour (s'ouvre dans un nouvel onglet) de ses conditions de licence universelles pour les services en ligne, qui s'applique principalement à sa plateforme de cloud, indique désormais en effet que "le minage de crypto-monnaies est interdit sans l'accord préalable de Microsoft."

Le message explique ensuite qu'une autorisation écrite de Microsoft est nécessaire pour ceux qui souhaitent utiliser les services de la société pour le minage de crypto-monnaies, précisant que "ni le client, ni ceux qui accèdent à un service en ligne par le biais du client" ne sont autorisés à les utiliser à cette fin.

Les dangers du minage

Le changement de politique a également été publié (s'ouvre dans un nouvel onglet) dans l'espace "Azure Solution Area" de la page Web de la communauté des partenaires de Microsoft, sous le titre "Important actions partners need to take to secure the partner ecosystem" (Mesures importantes que les partenaires doivent prendre pour sécuriser l'écosystème des partenaires).

A cet endroit, il était cité parmi les changements visant à "minimiser les dommages potentiels causés par la fraude aux abonnements de vos clients". Une fois de plus, elle souligne la nécessité d'une "approbation préalable écrite... accordée par Microsoft" pour autoriser l'utilisation de ses serveurs pour l'approvisionnement en jetons numériques.

Microsoft s'inquiète des dangers que de telles activités présentent pour son infrastructure. Répondant à une demande de The Register (s'ouvre dans un nouvel onglet), le géant de la technologie a fait remarquer que le minage de crypto-monnaies peut "provoquer des perturbations, voire une dégradation des services en ligne et de leurs utilisateurs", ajoutant que le minage de crypto-monnaies "peut souvent être lié à des attaques de cyberfraude et d'abus, comme l'accès non autorisé aux ressources des clients et leur utilisation."

Microsoft a toutefois ajouté une réserve, à savoir que le minage de crypto-monnaies "peut être envisagé à des fins de test et de recherche pour les détections de sécurité."

Microsoft n'est pas le seul à restreindre le minage de crypto-monnaies sur ses plateformes de cloud. Google Cloud, Oracle et OHVcloud l'ont tous banni de leurs services, et Amazon Web Services ne l'autorise que dans le cadre de ses abonnements payants. 

Microsoft a interdit le minage pendant un certain temps dans sa version gratuite, mais ce n'est que maintenant que sa politique s'étend à ses options payantes.

Lewis Maddison
Graduate Junior Writer

Lewis Maddison is a Graduate Junior Writer at TechRadar Pro. His coverage ranges from online security to the usage habits of technology in both personal and professional settings.


His main areas of interest lie in technology as it relates to social and cultural issues around the world, and revels in uncovering stories that might not otherwise see the light of day.


He has a BA in Philosophy from the University of London, with a year spent studying abroad in the sunny climes of Malta.