Skip to main content

Métavers : quand Facebook court-circuite les équipes - et les ambitions - de Microsoft

Un utilisateur de l'équipement HoloLens 2
(Crédit photo: Image Credit: Microsoft)

Les perspectives d'avenir de Microsoft dans le domaine de la réalité augmentée pourraient s'assombrir à la suite d'informations récentes selon lesquelles une partie du personnel de sa division spéciale AR aurait quitté l'entreprise pour rejoindre d'autres géants du marché - la plupart gonflant les effectifs de Meta (Facebook).

D’après le Wall Street Journal, une centaine d'employés de la division réalité augmentée ont quitté Microsoft au cours de l'année écoulée, un chiffre obtenu après avoir parlé à d'anciens salariés de la firme de Redmond et passé au peigne fin les plateformes d'emploi en ligne.

En effet, le WSJ note que les profils LinkedIn de plus de 70 anciens employés de Microsoft travaillant dans l'équipe HoloLens affichent clairement leur retrait de l'entreprise. 40 d'entre eux - plus de la moitié de l’équipe - ont rejoint Meta.

La maison-mère de Facebook, WhatsApp, Instagram et Oculus aurait proposé de doubler les salaires dans certains cas. Avec de telles pressions financières, difficile pour Microsoft de contre-attaquer rapidement.

Un porte-parole de Microsoft a déclaré au WSJ que la société s’engageait à demeurer à la pointe de l'innovation dans le domaine des métavers et qu'elle allait "continuer à proposer du matériel de pointe, plus immersif, plus abordable et déployé dans différents formats".

Cependant, Microsoft n'a pas voulu commenter les détails concernant le départ du personnel dédié à l’HoloLens, mais a admis que "l'attrition des employés" en général est un défi auquel de nombreuses entreprises sont confrontées.


Apple également touchée par la désertion de ses ingénieurs AR ?

Pour vous donner une idée de l'ampleur du problème, s'il est vrai qu'une centaine d'employés ont déjà quitté Microsoft, cela ne représente que 7% des effectifs d'une division d'environ 1 500 personnes. Ce qui semble être tout de même une perte inconfortable de matière grise pour Microsoft.

Pour autant, la compagnie n'est pas le seul géant high-tech à subir des transferts contraignants. Apple est en train de vivre la même évolution depuis fin 2021, comme le signale Bloomberg. D’après ce dernier article, Apple distribuerait des primes importantes pour empêcher ses ingénieurs - rappelons que la société travaillerait sur un casque AR/VR - de passer chez Meta.

Microsoft, quant à elle, a annoncé un partenariat avec Qualcomm sur une puce AR à venir.  Un chipset Snapdragon qui pourrait équiper des lunettes de réalité augmentée légères - ce qui laisse peut-être présager un futur équipement HoloLens beaucoup plus compact et rationalisé. Cependant, la grande poussée du métavers VR de Meta interfère lentement avec ce déploiement potentiel et avec la proposition AR/VR d'Apple. Et ceci n’est qu’une introduction à la guerre des Métavers qui s’annonce

Via MS Power User

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).