Skip to main content

Les meilleures Tesla de 2022 : optez pour le luxe

Meilleures Tesla
(Crédit photo: Tesla)

Tesla, constructeur automobile spécialisé dans l’électrique a été fondée en 2003. L’entreprise créée par Ebherhard et reprise par Elon Musk en 2008 fait sensation lorsque la Tesla roadster première du nom est présentée au public en 2006. Elle constituait les prémices de la voiture électrique haute performance, bien qu’elle ait été développée en partenariat avec Lotus qui lui avait fourni la base d’une Elise de l’époque. Mais c’est véritablement avec la Model S commercialisée dès 2012 que l’entreprise connait une véritable percée sur le marché automobile. Même si Toyota avait auparavant enregistrée elle aussi de grandes avancées au rayon véhicules électriques, la Tesla se veut haut de gamme, avec un intérieur entièrement connecté grâce à la gigantesque tablette tactile qui orne la planche de bord. Les performances de haute volée contribuent à la notoriété du véhicule qui commence à s’exporter dans le monde entier, malgré le peu de bornes de recharges à l’époque. Déclinée en plusieurs versions, elle a l’avantage de ne pas polluer puisque l’électricité ne rejette aucun gaz à effet de serre, malgré la présence de batteries au lithium dont l’extraction reste polluante. 

L’entreprise a depuis utilisé son savoir-faire pour développer des modèles plus abordables comme la Model 3 et le Model Y, ainsi qu’un SUV de luxe baptisé Model X. La Model 3 est d’ailleurs la voiture électrique la plus vendue en France et au monde. Elle est saluée par la critique pour ses performances et son autonomie. De plus en plus de conducteurs dans l’Hexagone optent pour un véhicule tout électrique. L’autonomie a fait un grand bond en avant ces dernières années. Malgré tout, il est nécessaire de savoir si ces véhicules électriques répondent à vos besoins. En effet, le temps de charge, le manque d’infrastructures dédiées au sein de l’Hexagone et l’autonomie en deçà d’une thermique constituent un frein à l’achat. Retrouvez notre FAQ en bas de la page pour en savoir plus. En attendant, voici les cinq meilleurs véhicules Tesla à considérer si vous souhaitez passer à l’électrique haut de gamme. 

Tesla Model 3 Grande Autonomie AWD

(Image credit: Tesla)
(opens in new tab)

1. Tesla Model 3 Grande Autonomie AWD

La Tesla la plus abordable

Excellente autonomie 
Technologies embarquées variées
Des performances exceptionnelles
Une sécurité conséquente
Planche de bord limitée 
Design extérieur très simple (mais résolument aérodynamique) 
Un prix qui ne cesse de grimper 

Comme dit précédemment, la Model 3 est un véhicule de choix mais qui a quelque peu perdu son principal atout avec le restylage effectué en début d’année : son prix. En 2019, une variante à petite batterie avait fait son entrée dans le catalogue et, avec le bonus déduit, démarrait à partir de 42 000€. Toutefois, l’augmentation des cours des matières premières ainsi que des composants électroniques est passée par là, et le véhicule a pris 10 000€. La Model 3 vient tout juste de dépasser la barre des 53 000€ en prix d’entrée, une somme considérable alors que le véhicule était encore considéré comme relativement abordable compte tenu de ses performances générales. 

Une autre particularité est que cette nouvelle Model 3 est plus propre. Le modèle précédent était équipé d’une batterie lithium-ion, mais cette nouvelle génération voit l’arrivée d’un nouveau bloc LFP (lithium-fer-phosphalte) qui a l’avantage de ne plus contenir de cobalt. L’entrée de gamme ne propose pas la transmission intégrale et se contente d’une autonomie de 491 km (cycle WLTP) grâce à une batterie de 60w. Les performances sont très honorables, avec un 0 à 100 km/h abattu en 6,1 secondes et une vitesse max de 225 km/h. Bien suffisant pour la plupart des usages. La version supérieure Grande Autonomie offre la transmission intégrale Dual Motor et une autonomie bien supérieure allant jusqu’à 602 km selon le cycle d’homologation WLTP. Le 0 à 100 km/h fait un bon avant et ne nécessite que 4,4 secondes. Enfin, la version Performance voit son autonomie diminuée dans le but de proposer une vitesse maximale de 261 km/h ainsi qu’un 0 à 100 expédié en 3,3 secondes. Si vous êtes à la recherche d’une Tesla relativement compacte et que l’autonomie est le point le plus important, nous vous conseillons la version intermédiaire Grande Autonomie AWD, à l’équipement de série très complet et à une transmission intégrale qui accrue la sécurité et la stabilité du véhicule à haute vitesse. 

La conduite automatique est encore assez restreinte dû aux réglementations européennes, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose, compte tenu de la jeunesse de la technologie. Nous ne sommes pas encore au stade d’une conduite 100% autonome nous amenant d’un point A à un point B sans aucune intervention du conducteur. Toutefois, la Model 3 intègre tout de même une panoplie d’aides à la conduite axées sur les aspects les moins agréables. A l’aide d’une multitude de capteurs et de caméras 360°, le véhicule est capable de s’insérer seul dans la circulation, de freiner automatiquement et de maintenir sa trajectoire sur autoroute. Pour couronner le tout, c’est un véhicule sécurisé : il a obtenu cinq étoiles au crash test Euro NCAP. On vous conseille donc, si vos moyens financiers le permettent bien sûr, d’opter pour la version Grande Autonomie AWD qui concède la meilleure autonomie.  

Tesla Model Y Grande Autonomie AWD

(Image credit: Tesla)
(opens in new tab)

2. Tesla Model Y Grande Autonomie AWD

Le SUV électrique efficient

Belle Autonomie 
Poids de presque 2t
Beaucoup d’équipements livrés de série 
Design extérieur trop proche de la Model 3
Le poids ne permet pas d’obtenir une meilleure autonomie 
Design intérieur épuré à l’extrême… On aime ou on n’aime pas

Tesla continue d’attirer les bonnes critiques sur nombre de ses modèles, et le Model Y ne déroge pas à la règle. Grand frère du Model 3, il est bien plus onéreux. Il concilie grosse autonomie et espace à bord. Il faut dire que celui-ci n’en manque pas. Les places arrière sont généreuses et conviennent autant à des enfants qu’à des adultes, avec un bel espace aux jambes. Concernant le coffre, vous pouvez y ranger de nombreux bagages puisqu’il a une capacité de 854 litres. Le véhicule en contient un autre de plus au niveau de la proue du véhicule qui peut contenir 117 litres. Pas de quoi s’inquiéter pour un départ en vacances. Toutefois, l’intérieur est repris de la Model 3 et est dépouillé à l’extrême. On a un volant, deux boutons dessus, et un écran tactile qui gère toutes les fonctionnalités du véhicule. C’est tout. Même si ce style ultra épuré n’empêche pas le fait que ça soit une voiture ultra connectée et technologique, c’est un parti pris qui peut en repousser plus d’un, et force est de constater que le design intérieur n’a jamais été le fort de Tesla. Toutefois, la grande tablette de 15 pouces qui gère tout l’infotainement et les fonctions du Model Y est très rapide et ne souffre d’aucun ralentissement qui pourrait ternir le confort d’utilisation. On a là une tablette efficace et facile d’utilisation. 

Concernant l’autonomie, les acheteurs français n’ont le droit qu’à deux versions. L’une, baptisée Grande Autonomie AWD, reçoit comme son nom l’indique, une transmission intégrale et peut parcourir, selon le cycle d’homologation WLTP, 533 km. Cette version abat le 0 à 100 km/h en 5 secondes et peut atteindre 217 Km/h en vitesse de pointe. Elle démarre à partir de 64 990€. A ce prix, vous avez de série les sièges avant et arrière chauffants, ainsi que réglables électriquement pour les deux de devant, un système audio haut de gamme composé de 13 haut-parleurs, d’un caisson de basse, et de deux amplificateurs. 

Si vous êtes avide de puissance au détriment de l’autonomie, vous pouvez toujours choisir le modèle Performance, livré de série avec des jantes de 21 pouces. 3,7 secondes suffisent à expédier le 0 à 100 km/h et vous pouvez espérer atteindre 250 km/h.  

Le cas spécifique des Tesla Model S et X 

Tesla Model S

(Image credit: Tesla)

3. Tesla Model S

La berline de luxe haute performances

Performances de haute volée 
Autonomie appréciable
Design intérieur attrayant 
Technologies de conduite autonome
Ultra-connectée 
Prix bloquant
Design extérieur quasiment inchangé depuis 2012

Pour le moment, difficile de vous recommander ces deux modèles susmentionnés. En effet, ils sont tout bonnement indisponibles pour le moment en Europe et impossible d’en commander une. La pénurie de composants électroniques continue de sévir. Concernant les tarifs, nous savons que les deux modèles dépassent allégrement les 100 000€, et que la Model X est la plus onéreuse. Toutefois, compte tenu du fait des hausses successives de celui de la Model 3, on pourrait s’attendre à la même chose de ces modèles. Nous mettrons à jour cet article dès que possible. 

La Model S marque une rupture avec sa petite sœur, la model 3. Plus grande, plus longue, elle est résolument plus luxueuse. Apparue en 2012, le design extérieur a relativement peu changé. En revanche, le millésime 2021 a adopté un intérieur plus High-Tech avec un volant futuriste coupé en deux et une nouvelle tablette tactile qui orne la planche de bord. On note également un écran au-dessus du volant qui manque terriblement aux Model 3 et X. Il affiche plusieurs informations telles que la vitesse et le niveau de la batterie. Du côté de la conduite autonome, vous pouvoir choisir entre deux packs, l’un contenant le changement de voie automatique sur autoroute, le stationnement automatisé ainsi que la sortie d’une place sans toucher le volant. Le deuxième se heurte aux réglementations européennes, puisqu’il adopte la capacité de conduite entièrement autonome en ville. La Model S défie tous les superlatifs en matière de Performance. Pour la version d’entrée de gamme, les moteurs électriques développent 670ch et un 0 à 100 km/h qui ne nécessite que 3,2 secondes. Pour la Model S, les performances sont stratosphériques avec un 0 à 100 km/h abattu en 2,1 secondes, et une vitesse maximale de 322 km/h grâce à sa cavalerie de 1020ch, plus puissante qu’une Bugatti Veyron. Côté prix, pour le moment, mystère absolu pour les versions destinées au Vieux Continent. Nous mettrons tout ça à jour une fois qu’elles arriveront chez nous. 

Tesla Model X Grande Autonomie

(Image credit: Tesla)
(opens in new tab)

4. Tesla Model X Grande Autonomie

Un SUV vertigineux

Performances exceptionnelles pour un SUV
Grande autonomie 
Design intérieur premium
Gros bond en avant concernant la conduite autonome
… Qui se heurte aux réglementations européennes 
Poids conséquent
Lancer des jeux AAA dans une voiture… Est-ce nécessaire ? 
Pas de version propulsion 

Comme pour la Model S, la X est indisponible pour le moment. Elle reste dans la lignée de la Model S en reprenant le même intérieur et la même planche de bord. Vous pouvez même jouer à vos jeux vidéo préférés à l’arrière et à l’avant (à l’arrêt, évidemment) grâce à des écrans d’une puissance de 10 TFLOPS, qui se rapproche de très près des dernières consoles next-gen PS5 et Xbox Series X. Côté puissances, la Model X propose les mêmes versions que la Model S. Le SUV étant plus lourd, les performances sont évidemment un peu moins bonnes, toutes proportions gardées. Un 0 à 100 km/h en un peu moins de 4 secondes pour la version de base et 2,6 secondes pour la version Plaid. La vitesse maximale culmine à 262 km/h. Elle bénéficie des mêmes technologies embarquées concernant la conduite autonome avec au choix deux packs d’assistance. Tesla nous a toujours habitué à fournir beaucoup d’équipements de série et sont bien moins avares que ses concurrents européens. Côté autonomie, elle offre 560 km et 536 km pour la Plaid, toujours selon le cycle WLTP. Ses portes type papillon pour les portes arrière ont leur effet, et côté design, on a plus l’impression d’une Tesla Model S surélevée qu’un véritable design recherché. Un SUV d’exception qui souffre néanmoins d’un poids très élevé : 2352 kg et 2455 kg. Comme pour la Model S, nous vous conseillons la version Grande Autonomie au détriment de la version Performance, qui voit son autonomie diminuer.  

Tesla Model S

(Image credit: Tesla)
(opens in new tab)

5. Tesla Model S (occasion)

Une belle entrée en matière

Design intérieur toujours au top
Toujours sensiblement moderne
Le design extérieur n’a pas pris une ride
Tablette centrale mieux optimisée 
Qualité d’assemblage de l’habitacle 
Autonomie très faible pour le modèle d’entrée de gamme
La tablette centrale peut s’avérer vieillissante 

La Model S est apparue en 2012 et a défrayé la chronique, à l’époque où le marché du véhicule électrique était encore assez timide. Les émissions de gaz à effet de serre sont devenues une véritable préoccupation tout au long de la décennie précédente. Toutefois, les véhicules électriques restent très chers et sont encore réservés à une population aisée. Mais le choix d’un véhicule électrique d’occasion peut être une bonne idée, compte tenu de la mécanique simplifiée d’un véhicule électrique contrairement à une thermique. En effet, pas de courroie de distribution, pas d’embrayage, pas de vidanges à faire, la technologie en elle-même est plus simple à entretenir et est moins sujette aux pannes. Mais comme toutes les batteries, ce sont des composants soumis à l’usure qui perdent de leur efficacité au fil du temps. L’autonomie risque de diminuer d’années après années et l’autonomie varie en fonction de la saison. En plein hiver sous une température négative, l’autonomie en prend un coup, et en pleine canicule, elles peuvent chauffer plus que d’habitude et peuvent entraîner comme en hiver une autonomie réduite. Mais Tesla n’a cessé de faire des progrès sur la fiabilité de ses batteries. Alors quel est l’intérêt de choisir une Model S d’occasion ? Vous avez un véhicule luxueux, performant et qui a un design toujours au goût du jour, puisque la nouvelle génération n’a clairement pas bousculé les codes stylistiques de la marque. La côte a considérablement baissé bien que, il faut le préciser, le prix moyen n’est toujours pas adapté à toutes les bourses. 

Concernant l’habitacle, la Model S première du nom est encore très moderne avec son immense tablette disposée verticalement et ornant la planche de bord. Les mises à jour à distance ont également contribué à une meilleure utilisation de ces tablettes jugées autrefois capricieuses. Le tableau d’instrumentation digitale constituait déjà une grande avancée en 2012. Mais la qualité d’assemblage pouvait laisser à désirer et certains conducteurs ont noté des craquements et des vibrations après quelques années. Avant de choisir votre Model S, vérifiez bien que les batteries ont au minimum été changé en 2015, car ces blocs ont été modernisés et fiabilisés par rapport à la période 2012-2015. Toutefois, i y a dix ans, l’autonomie était considérablement faible, et proposaient une autonomie d’entrée de gamme à seulement 260 km avec une batterie de 40 kWh, 370 km avec celle de 60 kWh et la troisième à 480 km avec une batterie de 85 kWh.

Faut-il acheter neuf ou d'occasion ? 

C’est une question qui se pose souvent. L’arrivée des Model 3 et Y a permis à Tesla de toucher un plus large public en proposant des modèles bien plus abordables que les vaisseaux amiraux que sont les Model S et X. Toutefois, contrairement à la Model S des années 2010, les côtes des Model 3 et Y ont du mal à baisser. Il n’est pas rare de voir des annonces approchant les 40 000 km mais un prix moyen qui reste entre 40 000 et 50 000€. De plus, avec les hausses successives de prix qu’on subit ces modèles concernés, cela ne risque pas de s’arranger de sitôt. Ces prix stables en occasion peuvent s’expliquer par une fiabilité supérieure à des modèles thermiques. Comme dit précédemment, la mécanique est bien plus simple et l’entretien nécessite moins de dépenses. Elle peut aussi s’expliquer par l’image d’un constructeur avant-gardiste, un peu à l’image d’Apple avec ses iPhone qui conservent un prix d’occasion ne baissant que très peu.   

Exceptionnellement, si vous vous dirigez vers une Model 3 ou Y, nous vous conseillons l’achat neuf. La différence de prix avec la seconde main est trop peu élevée pour prendre des risques supplémentaires. De plus, les Tesla sont relativement bien équipées de série, contrairement aux modèles du Vieux Continent, souvent avares en termes d’équipements de série. 

Quid du bonus écologique ? 

En France, vous bénéficiez toujours d’un bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique, qui va jusqu’à 6000€ pour un véhicule de moins de 45 000€, et de 2000€ pour un exemplaire de moins de 60 000€. Vu la hausse tarifaire, vous ne pourrez bénéficier que d’un bonus de 2000€, si votre véhicule ne dépasse pas les 6000€. En ce moment, le gouvernement songe à prolonger les mêmes bonus pour le deuxième semestre écologique. 

Quels accessoires inclure dans votre Tesla ? 

Le constructeur américain équipe bien ses Tesla et n’oblige pas ses potentiels clients à piocher dans une liste interminable d’options. De série, vous avez directement le droit à des sièges électriques, chauffants, et à la tablette centrale devenue symbolique des habitacles High-Tech des Tesla. Toutefois, les aides à la conduite demeurent en option. Si la capacité de ces voitures à se conduire toute seule est bluffant, les fonctionnalités se heurtent aux réglementations européennes qui brident la conduite autonome. Elles se limitent donc au ParkPilot, au changement de voix automatique sur Autoroute, les dépassements automatiques sur les grands axes autoroutiers avec activation du clignotant, ainsi que les reconnaissances des panneaux de signalisation pour une adaptation automatique de la conduite. Ne vous attendez donc pas à ce que votre Tesla vous emmène d’un point A à un Point sans toucher une seule fois le volant.