Skip to main content

Les smartwatches pourraient bientôt doubler l'autonomie de leur batterie grâce à la nouvelle puce de Qualcomm

Un rendu détaillé des puces Snapdragon W5 Gen 1.
(Crédit photo: Qualcomm)

Le marché des montres connectées est plus diversifié que jamais, mais s'il y a une constante, c'est la bataille entre des fonctionnalités toujours plus riches et la préservation de l'autonomie de la batterie ; l'un des nombreux points que les puces Snapdragon W5 Gen 1 et W5 Plus Gen 1 récemment dévoilées par Qualcomm espèrent résoudre.

Les deux nouvelles puces promettent d'énormes gains en termes de performances et de fonctionnalités, ainsi que d'autonomie de la batterie - l'un des principaux obstacles que les fabricants de smartwatches, même les meilleurs, s'efforcent constamment d'améliorer.

Le dernier lancement majeur de puces pour wearables de Qualcomm remonte à un peu plus de deux ans - sous la forme de la plate-forme Snapdragon Wear 4100 - et comme son prédécesseur, l'offre de 2022 se décline également en deux versions : le Snapdragon W5 Gen 1 et le W5 Plus Gen 1 (appelé " W5+ Gen 1 "), qui ont été renommés pour compléter le nom des dernières puces de la société centrées sur les smartphones ; le " Wear " de " Snapdragon Wear " a été ramené à un simple " W " et le " Gen 1 " a été ajouté à la fin.

Au-delà du nom, les deux modèles offrent une gamme similaire de fonctions, rendue possible par le passage à un processus 4 nm beaucoup plus raffiné (contre 12 nm pour la gamme 4100). L'utilisation d'un processus 30% plus petit constitue la plus grande amélioration, créant une puce beaucoup plus efficace, ce qui se traduit par une meilleure autonomie de la batterie.

La nouvelle conception de la puce comporte également des "îlots" dédiés à la basse consommation pour l'audio, le WiFi et le GPS, et prend en charge de nouveaux états de basse consommation, appelés "Deep Sleep" et "Hibernate", qui permettent de pousser encore plus loin la longévité de la batterie.

Le terme "Plus" désigne également un coprocesseur supplémentaire qui partage la charge avec la puce principale W5, avec son propre "RTOS" pour prendre en charge les fonctions à faible consommation d'énergie d'un wearable.

Par rapport au Snapdragon Wear 4100+, Qualcomm affirme qu'une smartwatch équivalente équipée du Snapdragon W5+ Gen 1 offre deux fois plus d'autonomie, deux fois plus de performances et des expériences de plus haute fidélité.

Dans le monde réel, cela signifie que la prochaine vague de smartwatches utilisant ces puces Qualcomm offrira une expérience utilisateur plus fluide et plus réactive que la génération actuelle, tout en offrant une autonomie deux fois plus longue entre les charges.

Il est déjà confirmé que l'Oppo Watch 3 sera équipée d'un W5 Gen 1 et arrivera en août, tandis que Mobvoi s'est engagé à utiliser le nouveau W5+ Gen 1 dans sa prochaine smartwatch.


Analyse : faut-il s'inquiéter pour l'Apple Watch ?

L'une des grandes améliorations qu'Apple a ajoutées à l'Apple Watch 7 actuelle était la charge rapide, offrant une charge 33 % plus rapide que l'Apple Watch 6. Mais la société était déjà en train de rattraper le dernier silicium pour wearables de Qualcomm à cet égard, avec des offres comme la Fossil Gen 6 alimentée par Snapdragon Wear 4100 Plus, qui se vantait de sa propre charge rapide qui rechargeait le téléphone à 80 % en seulement 30 minutes.

Avec les avancées de la gamme W5, cet écart ne peut que se creuser, à moins qu'Apple ne parvienne à faire quelque chose de spécial en matière d'efficacité énergétique sur l'Apple Watch 8.

Le problème est qu'en dépit de la position dominante de Qualcomm sur le marché et, dans le cas de la gamme W5, d'un effort direct d'optimisation pour la plateforme Wear OS 3 de Google, ses puces pour wearables ont souvent du mal à s'imposer derrière l'Apple Watch et la populaire gamme Galaxy Watch de Samsung.

Clio Leonard

La globe-trotteuse de l’équipe. Clio se dévoue toujours pour analyser la qualité des réseaux 5G et Wi-Fi aux quatre coins du monde. Elle peut classer les hotspots comme les VPN les plus fiables, les applications indispensables pour anticiper la météo, les retards de vol ou la flambée du cours d’une devise. Mais surtout, elle adore comparer les gadgets domotiques qu’il est bon d’activer quand on rentre à la maison.