Skip to main content

Les influenceurs en ligne gagnent désormais autant que les avocats

Influenceuse créant du contenu en ligne
(Crédit photo: Unsplash / Jenny Ueberberg)

Dans un rapport récent publié par Adobe, l’éditeur logiciel a révélé que notre appétit insatiable pour les contenus en ligne a rendu le secteur exponentiel des influenceurs incontournable dans l’économie mondiale.

L’étude en question suggère que 165 millions de créateurs de contenus sont venus gonfler les rangs du marché global au cours des deux dernières années, portant le total de ses ambassadeurs à 303 millions.

Si les influenceurs ne représentent qu'une petite partie (15%) de l'ensemble des créateurs de contenus, ils engrangent aujourd’hui des bénéfices conséquents. "Plus de la moitié (51%) des influenceurs se situent dans la tranche de revenus la plus élevée, soit l'équivalent américain d'un revenu supérieur à 100 000 dollars par ménage", indique Adobe (s'ouvre dans un nouvel onglet).

Demain, tous influenceurs ?

Afin de comprendre comment la créativité évolue dans l’économie en ligne, la société à l'origine de Photoshop et d'After Effects a interrogé 9 000 créateurs de contenus aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Espagne, en Australie, au Japon, en Corée du Sud et au Brésil.

La création de contenus reste une activité secondaire pour les 58% de créateurs qui travaillent encore à temps plein. Selon l'enquête, l'argent n'est pas le seul facteur qui explique l'explosion du contenu en ligne. 

Avec 54% des personnes interrogées s'adonnant à la photographie, 30% à l'écriture et 27% à la peinture et au dessin, les arts visuels priment sur les plateformes en ligne modernes. Il n'est donc pas étonnant que les créateurs de contenus déclarent que le désir de s'exprimer, de s'amuser et d'explorer leurs passions constituent leurs principales motivations en 2022.  

Par ailleurs, 47% d'entre eux reconnaissent que la consommation ou la création de contenu à teneur social est une nécessité absolue pour la santé mentale. La promotion des causes humanitaires via la création de contenus se veut  également louée.

Sur le long terme, environ 40% des personnes interrogées souhaitent créer leur propre entreprise et gagner de l'argent grâce à la publication de contenus en ligne - ce qui réclame un temps considérable. Selon Adobe, les influenceurs consacrent généralement 15 heures par semaine au développement et à la commercialisation de leur contenus, tandis que les créateurs généralistes réservent 9 heures par semaine à leur production.

Ce dur labeur porte manifestement ses fruits. En moyenne, les créateurs mondiaux gagnent environ 61 dollars par heure et les influenceurs 81 dollars par heure. Ce sont les influenceurs britanniques qui gagnent le plus (146,86 $/h), contre l'Allemagne (126,61 $/h) et les États-Unis (125,43 $/h). C'est un salaire comparable à celui des ingénieurs logiciels et des avocats.

"La croissance du nombre de créateurs de contenus dans le monde est exponentielle, le désir de créer, de dialoguer et de s’exprimer fait désormais partie des ambitions majeures de nombreux actifs", a déclaré Simon Morris, vice-président du marketing, EMEA et APAC chez Adobe.

"Il ne fait aucun doute que les événements des deux dernières années ont influencé ce rythme de croissance, avec une démocratisation certaine de la créativité. Les créateurs de 2022 ont le pouvoir de façonner notre économie et notre culture, en se forgeant des carrières lucratives et fructueuses."

Aujourd'hui, presque une personne sur quatre (23%) a déjà publié ou publie régulièrement du contenu en ligne, où qu’elle vit sur la planète.

À mesure que la création de contenus en ligne se démocratise, nous assistons à un changement spectaculaire qui n'est pas sans rappeler la désintégration du système des studios hollywoodiens. Le public de masse avait l'habitude de regarder des contenus produits par une minorité. Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui s'investissent autant dans la production du contenu qu'ils ne le consomment. Et ils veulent le faire à leur façon.

Steve Clark
B2B Editor - Creative

Steve is Techradar Pro’s B2B Editor for Creative where he zeroes in on the creative apps that keep companies competitive. He cut his journalism teeth at Web User magazine covering software and hardware news, reviews, features, and guides. A copywriting veteran across B2B and B2C tech, he's written for Microsoft, Sony, and countless SaaS & product design firms. In a past life, he wrote commercials and movie trailers.