Skip to main content

Le RGPD a-t-il tué des millions d'applications Android ?

Android
(Crédit photo: Shutterstock)

L'introduction du Règlement général sur la protection des données (RGPD) entériné par l’Union Européenne en 2018 pourrait avoir eu un effet néfaste sur la durabilité de plusieurs applications Android, si l’on en croit un nouveau projet de recherche universitaire.

Dans un rapport intitulé "GDPR and the Lost Generation of Innovative Apps", des économistes collaborant au sein de diverses universités européennes, mais aussi américaines, ont examiné l'impact du RGPD sur le marché des applications mobiles.

Pour compiler leurs travaux, ces chercheurs ont surveillé 4,1 millions d'applications présentes dans le Google Play Store, entre juillet 2016 et octobre 2019. Ils ont constaté que les avantages du RGPD en matière de protection de la vie privée s'accompagnaient de "coûts substantiels pour les consommateurs, en raison d'une diminution de l'éventail de choix ; et pour les éditeurs, avec une baisse des revenus et une augmentation des investissements productifs pour s’adapter à la législation européenne".

Pour autant, le revenu total des deux plateformes - le Google Play Store et l'App Store d'Apple - n’a cessé d’augmenter durant cette période, puisqu’il est passé de 43,6 milliards de dollars en 2016 à 83,6 milliards de dollars en 2019. Soit respectivement 41,3 et 79,2 millions d’euros.

Une transformation massive du marché

Lorsque le RGPD est entré en vigueur en mai 2018, les développeurs d'apps ont dû se conformer à des règles exigeant le consentement pour la collecte de données, le traitement transparent de ces dernières - en précisant ses objectifs, limitant la durée de conservation de la data et en responsabilisant juridiquement les éditeurs. Ce pour obtenir le droit de diffuser lesdites applications sur le territoire européen.

L’étude susmentionnée, distribuée par le National Bureau of Economic Research basé aux États-Unis, sera bientôt soumise à publication dans une revue. Sa thèse principale est que le RGPD a pleinement transformé le marché des apps Android.

Le nombre d'applications Android a diminué d'environ un tiers suite à la mise en œuvre du RGPD. En outre, moins de nouvelles applications ont pu voir le jour (les universitaires mentionnent 47,2% d’applications déployées en moins). Tandis que le téléchargement et l’usage des applications restées sur le Play Store a chuté de 45,3%. Pendant ce temps, le nombre moyen d'utilisateurs par application a augmenté d'environ un quart (25%), les utilisateurs finaux délaissant les applications de mauvaise qualité au profit de celles de meilleur calibre.

On peut néanmoins affirmer que le RGPD a fonctionné comme prévu, puisque les applications de mauvaise qualité qui ne respectaient pas les données de leurs utilisateurs ont disparu du Play Store. Les consommateurs se sont tournés vers des applications disposant des ressources nécessaires pour protéger leur vie privée tout en se conformant à la législation européenne.

Via The Register

After working with the TechRadar Pro team for the last several years, Anthony is now the security and networking editor at Tom’s Guide where he covers everything from data breaches and ransomware gangs to the best way to cover your whole home or business with Wi-Fi. When not writing, you can find him tinkering with PCs and game consoles, managing cables and upgrading his smart home.