Skip to main content

Le prix de votre abonnement Microsoft Office devrait grimper en flèche

Office 365
(Crédit photo: Microsoft)

Microsoft s’apprêterait à modifier le système de facturation des abonnés professionnels de la suite bureautique Microsoft 365 (anciennement connue sous le nom d'Office 365). Une évolution qui a pour but, en réalité, de les engager sur le plus long terme. 

CNBC rapporte que la société étendrait le modèle de facturation d’Azure, intitulé New Commerce Experience (NCE), aux licences Microsoft 365, mais aussi Office 365 et Dynamics 365. Et ce, à partir de janvier 2022. Cette nouvelle tarification entraînerait une augmentation conséquente du forfait mensuel, qui deviendrait 20% plus cher que l’abonnement annuel.

Le but de Microsoft serait d’engager ses clients sur des contrats à plus long terme, plus particulièrement vers une souscription garantie de trois ans. Cette dernière constituerait l’option la plus abordable et pourrait être facturée mensuellement, annuellement ou en une fois.

Microsoft peut-elle faire marche arrière ?

CNBC affirme que la nouvelle a été diffusée par des tiers et par plusieurs employés de Microsoft qui n'ont pas souhaité être nommés. 

La réponse officielle de Microsoft laisse entendre que l'entreprise "fournit des options d'achat flexibles pour répondre aux divers besoins de [ses] clients, et ne divulgue pas publiquement les informations concernant l’évolution tarifaire des produits professionnels".

Le cofondateur d'Intivix, Rob Schenk, a récemment informé ses partenaires de la fameuse augmentation sur les contrats mensuels. Il aurait obtenu des réactions globalement négatives. Certains abonnés se sont également exprimés sur Reddit et sur Change.org pour partager leur mécontentement - et surtout pour tenter d'inciter Microsoft à abandonner l'idée.

Initialement, la firme de Redmond avait prévu de déployer le NCE en octobre de cette année, mais l'a depuis repoussé à janvier. À partir de mars 2022, toutes les nouvelles commandes devront passer par ledit modèle, tandis que les renouvellements de contrat opéreront jusqu'en juillet.

Pour la première moitié de l'année, Microsoft facturera le même prix pour les offres mensuelles et annuelles - ceux qui optent pour un abonnement annuel étant apparemment épargnés par la hausse des prix.

Le fait de disposer de plusieurs options de paiement, ainsi que la possibilité de négocier les tarifs en toute fluidité avec Microsoft, a permis à beaucoup d’entreprises clientes de minimiser leurs coûts pendant ces deux ans de pandémie néfastes économiquement.