Skip to main content

La maison-mère de Google investit plus de 800 millions de dollars pour lutter contre la pandémie de coronavirus

Google
(Crédit photo: Shutterstock)

La maison-mère de Google, Alphabet, vient d’annoncer un don conséquent de 800 millions de dollars (727 millions d’euros). Principalement pour renforcer la production d’équipements médicaux indispensables pour soigner les populations atteintes par le virus Covid-19. Elle attribuera également des crédits publicitaires aux organisations gouvernementales et de santé ainsi qu'aux entreprises, afin de développer la prévention autour des gestes barrières et de la maladie en général.

Dans un billet de blog, Sundar Pichai, PDG de Google et d'Alphabet, annonce la production de « 2 à 3 millions de masques de protection dans les semaines à venir » par le fabricant américain Magid Glove & Safety. « En outre, des employés issus de toutes les filiales d’Alphabet, y compris Google, apportent leur expertise en matière d'ingénierie, de chaîne d'approvisionnement et de soins de santé pour faciliter la production accrue de respirateurs », ajoute-t-il.

C'est une bonne nouvelle pour les professionnels de la santé et les soignants en première ligne, confrontés à une pénurie d'équipements de protection individuelle (EPI). Des sociétés spécialisées dans l'impression 3D, comme Prusa, ont commencé à fabriquer des fournitures médicales pour aider les hôpitaux à faire face à ce manque de ressources. Tandis que la compagnie italienne The FabLab a installé ses imprimantes 3D dans un hôpital, pour créer des valves de substitution et maintenir les appareils de réanimation en état.

Des crédits publicitaires et des prêts délivrés aux petites entreprises

Alphabet veut aussi prioriser la prévention et accorde 250 millions de dollars (227 millions d’euros) de « subventions publicitaires » à des ONG telles que l'OMS, et à une centaine d’agences gouvernementales dans le monde. Enfin, un fonds d'investissement de 200 millions de dollars (182 millions d’euros) a été créé pour soutenir les petites entreprises touchées massivement par la pandémie.

Les petites et moyennes entreprises pourront « utiliser à tout moment, jusqu'à la fin de 2020 » des crédits publicitaires pour relancer leurs activités. Une aide essentielle pour les PME, fréquemment amenées à suspendre le budget marketing pendant les crises de cet acabit.

Google, de son côté, supporte les universités et les centres de recherche via une réserve de 20 millions de dollars de crédits Google Cloud. Ces crédits leur permettront de tirer parti des capacités et de l'infrastructure informatique de Google pour suivre les données de propagation de l’épidémie, étudier des solutions thérapeutiques et industrialiser des vaccins potentiels à grande échelle.

Dernier choix financier mais pas des moindres : la firme a augmenté la prime d’intéressement annuelle de chaque employé, de 7 500 à 10 000 dollars (de 6 820 à 9090 euros). Afin de traverser la crise économique.

Via The Verge