Skip to main content

Capitaliser votre portefeuille de bitcoins est désormais plus onéreux que jamais

Bitcoin
(Crédit photo: Shutterstock / REDPIXEL.PL)

Envoyer des crypto-monnaies, plus particulièrement de bitcoins, n'a jamais été aussi cher - les frais de transaction ayant atteint un nouveau pic en raison d'un certain nombre de facteurs interconnectés.

Selon les données récentes de YCharts, les frais moyens de transaction en bitcoin s'élèvent à 62 dollars (environ 51 euros), à l’heure où nous écrivons ces lignes. Ce qui rend la majorité d’entre elles non viables, seules celles portant sur de gros volumes s’en sortent encore décemment. 

Nous n’avions pas atteint de transactions aussi onéreuses, depuis la bulle de 2017, relative à la dernière grande période de crypto-mania.

Une amélioration en mai ?

La hausse soudaine des frais de transaction est le résultat d'un cocktail de facteurs et événements divers qui, pris isolément, n'auraient peut-être pas eu un impact aussi spectaculaire.

Le phénomène peut être partiellement attribué à des niveaux élevés de congestion sur le réseau, provoqués par une vente massive en début de semaine due à la chute du prix du bitcoin.

Ce problème de congestion a été aggravé par une baisse du cours minier, causée par une explosion et une inondation dans les mines de charbon du Xinjiang qui accueillent un grand nombre d'installations minières Bitcoin. Les centrales chinoises étant incapables d'alimenter certaines opérations minières majeures, la puissance collective du réseau Bitcoin a chuté de 25 à 30%.

De plus, après une hausse des cours de la crypto-devise en novembre dernier, la difficulté d'extraction du bitcoin atteint actuellement à un niveau record. Ce qui signifie qu'il faut davantage de puissance de calcul pour traiter les transactions.

Traditionnellement, les blocs de transactions sont traités toutes les dix minutes environ, mais en raison de la difficulté de minage élevée et du faible taux de hachage du réseau, certains blocs mettent une heure ou plus avant d’être digérés. Une situation sans précédent.

La difficulté d'extraction, qui fluctue en fonction de l'évolution du taux de hachage total, est automatiquement recalibrée tous les 2016 blocs traités (soit à peu près toutes les deux semaines). Elle ne devrait se fluidifier qu’aux alentours de début mai, au plus tôt. 

En attendant une amélioration de l’extraction et la reprise de l’industrie charbonnière chinoise, le coût des transactions cryptographiques devrait continuer d’augmenter. 

Via CoinDesk

Joel Khalili

Joel Khalili is a Staff Writer working across both TechRadar Pro and ITProPortal. He's interested in receiving pitches around cybersecurity, data privacy, cloud, storage, internet infrastructure, mobile, 5G and blockchain.