Des claviers Corsair se sont mis à taper du texte tout seuls, mais ce n'est pas dû à un logiciel malveillant

Corsair K100 Air Wireless vs Razer DeathStalker V2 Pro
(Crédit photo: Future)

Si votre nouveau clavier Corsair s'est mis à taper des phrases complètes que vous avez saisies  il y a plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et ce, apparemment au hasard, ne vous inquiétez pas, il n'est pas possédé. 

Il n'est pas non plus infecté par un quelconque logiciel malveillant, enregistreur de frappe ou voleur d'informations. Il s'agit simplement d'un vilain bug dont Corsair n'était même pas conscient et qui fait actuellement l'objet d'une enquête approfondie.

L'information, qui a d'abord été publiée par Ars Technica, provient des utilisateurs de Corsair. De nombreux rapports ont été postés sur le forum de la société mentionnant que le clavier K100 s'est soudainement mis à taper des phrases complètes qu'ils avaient saisies dans le passé. Le clavier répétait les frappes de l'utilisateur mot pour mot. Si l'utilisateur faisait une faute de frappe et revenait en arrière, le clavier faisait la même chose.

Pas de vol d'informations

Évidemment, les utilisateurs ont craint qu'un voleur d'informations soit à l'œuvre. Après tout, le clavier était capable de taper des mots de passe ou de répéter des messages texte sensibles envoyés à d'autres personnes en toute confidentialité. 

Cependant, après avoir analysé le comportement du clavier en mode sans échec, il a été établi qu'aucun logiciel malveillant n'avait été installé sur le clavier, mais qu'il présentait simplement un défaut.

Il s'avère que le K100 dispose d'une fonction d'enregistrement de macros qui se met parfois en marche et commence à enregistrer les frappes au clavier et l'activité de la souris. Les macros sont sauvegardées et rejouées au hasard, à une date ultérieure. 

Un porte-parole de la société a déclaré à Ars Technica : "Les claviers Corsair n'enregistrent en aucun cas les données saisies par les utilisateurs et n'ont pas la capacité d'enregistrer les frappes individuelles".

Si la société a réussi à déterminer comment le bug se produit, le pourquoi reste un mystère.

Corsair enquête actuellement sur le problème et la première chose qu'il a découverte est que la réinitialisation d'usine du périphérique ne sera pas d'une grande aide. Néanmoins, ceux qui souhaitent arrêter le clavier pendant qu'ils tapent leurs mots de passe lors d'une présentation d'entreprise, par exemple, doivent le débrancher et maintenir la touche Échap (ESC) enfoncée pendant cinq secondes, tout en rebranchant le périphérique. 

Via: Ars Technica (s'ouvre dans un nouvel onglet)

Sead is a seasoned freelance journalist based in Sarajevo, Bosnia and Herzegovina. He writes about IT (cloud, IoT, 5G, VPN) and cybersecurity (ransomware, data breaches, laws and regulations). In his career, spanning more than a decade, he’s written for numerous media outlets, including Al Jazeera Balkans. He’s also held several modules on content writing for Represent Communications.