Skip to main content

L'Union Européenne veut mettre officiellement en place un euro numérique

Union européenne
(Crédit photo: Shutterstock.com)

L’Union Européenne vient de s’imposer comme le prochain acteur majeur sur le marché des monnaies numériques. La coalition a en effet annoncé son intention de présenter un projet de loi au début de 2023, établissant la base juridique de la nouvelle monnaie en cours de développement au sein de la Banque centrale européenne. 

La valeur des crypto-monnaies a énormément augmenté au cours des trois dernières années (avec quelques baisses notables), et il semble que les gouvernements ainsi que les organes directeurs du monde entier en aient pris note - cherchant à s’implanter plus largement dans les infrastructures de paiement alternatives. 

"Si nous ne satisfaisons pas cette demande, d'autres le feront", a déclaré Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE, à la mi-novembre. "En tant que co-législateurs, il y a un rôle clé à jouer dans toute modification du cadre législatif européen qui pourrait être nécessaire pour introduire un euro numérique."

Est-ce une bonne idée ?

Les plans ont été initialement annoncés par la responsable des finances de l'Union Européenne, Mairead McGuinness, lors d'une conférence sur les fintechs. Il faudra surveiller de près le calendrier exact proposé par l'UE pour en avoir le cœur net, mais le projet présente déjà des avantages évidents dans un monde de plus en plus numérisé. 

Selon la BCE, "l'euro numérique serait toujours un euro : comme les billets de banque, mais numérique". "Il s'agirait d'un format électronique de monnaie émis par l'Eurosystème (la BCE et les banques centrales nationales) et accessible à tous les citoyens et entreprises.

"Un euro numérique ne remplacerait pas les espèces, mais les compléterait. L'Eurosystème continuera de veiller à ce que vous ayez accès aux espèces dans toute la zone euro. Un euro numérique vous offrirait un choix supplémentaire sur la manière de payer et faciliterait cette opération, contribuant ainsi à l'accessibilité et à l'inclusion.

Il s'agit bien sûr d'objectifs ambitieux, et il sera difficile de les concrétiser. Le fait que l'UE attende l'année prochaine pour introduire la base juridique de l'euro numérique montre à quel point l'Union Européenne et la BCE sont méthodiques dans leur travail. 

Après l'avènement des crypto-monnaies auprès du grand public, les gouvernements du monde entier se penchent sérieusement sur la manière d'intégrer les technologies numériques dans leurs propres cadres monétaires. 

La Chine, par exemple, a testé l'e-CNY lors des Jeux olympiques d'hiver de 2022 à Pékin (aux dépens de leur partenaire officiel Visa). Malgré les inquiétudes suscitées par les technologies blockchain et l'interdiction générale des activités liées aux crypto-monnaies dans le pays.

Max Slater-Robins has been writing about technology for nearly a decade at various outlets, covering the rise of the technology giants, trends in enterprise and SaaS companies, and much more besides. Originally from Suffolk, he currently lives in London and likes a good night out and walks in the countryside.