Skip to main content

Comment la 5G mène la lutte contre le changement climatique ?

réchauffement climatique et industries
(Crédit photo: Pixabay)

Le réchauffement climatique préoccupe aujourd’hui les sociétés et marchés financiers du monde entier. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) prévoit une augmentation globale de la température terrestre de 1,5 °C et une élévation du niveau des mers de 0,4 mètre d’ici 2100. Il en découlera des inondations pouvant toucher jusqu’à 69 millions de personnes. 

Les objectifs actuels en matière d'émissions de CO2 ne pourront être atteints que par l'accélération des technologies innovantes, permettant aux industries de faire pivoter leurs organisations vers des opérations durables. La technologie numérique pourrait ainsi devenir l'outil le plus puissant et le plus évolutif dont dispose le monde pour lutter contre le changement climatique. La 5G apparaît comme à l'avant-garde de cet effort.

A propos de l'auteur

Peters Suh est responsable des pratiques réseau et services connectés en Amérique du Nord, chez Accenture.

Les opérateurs mobiles ont déjà adopté de multiples mesures pour limiter ces émissions, comme la réduction de la consommation d'énergie, le passage à des équipements plus économes et l'approvisionnement en énergie renouvelable. Toutefois, pour compenser la croissance des volumes de données sur les réseaux mobiles, il faudra prendre davantage de risques. 

L'impact de la 5G est triple dans son potentiel de lutte contre les effets du changement climatique : grâce à son efficacité énergétique nettement supérieure, cette nouvelle technologie réduira les gaz à effet de serre, atténuera les émissions industrielles et délivrera une surveillance plus précise de notre environnement. Afin de contribuer au respect d'engagements plus larges en matière de changement climatique.

Un déploiement rapide et efficace de la 5G crée des réseaux sans fil plus efficients

La 5G promet des améliorations substantielles par rapport aux technologies sans fil actuelles en termes de latence, de débit et de connectivité des appareils. Par conséquent, la demande de données par appareil et le nombre d'appareils devraient augmenter.

Malgré l'augmentation de cette demande, la 5G garantit aux opérateurs mobiles de gagner en efficacité sur le plan énergétique par unité de sortie. Selon STL Partners, la 5G offre la possibilité de réduire de 98% la consommation d'énergie par bit de données transmis. Cela se traduit par une économie cumulée de plus d'un milliard de tonnes de CO2 entre 2020 et 2030 - soit plus d'une année d'émissions de gaz à effet de serre propre au transport maritime ou à l'aviation dans le monde.

Cette théorie prend vie lorsque des fabricants d'équipements innovants commercialisent du matériel qui combine plusieurs technologies radio. Ce qui amène à réaliser des économies d'énergie sur chaque site. Des technologies telles que la virtualisation des fonctions réseau (NFV), les réseaux définis par logiciel (SDN) et le découpage en tranches des réseaux permettront aux opérateurs d'obtenir un meilleur contrôle sur leurs réseaux, afin de surveiller leur consommation d'énergie et l'augmenter ou la réduire en fonction de la demande.

La 5G permet aux industries fortement émettrices de réduire leurs propres émissions

Les améliorations de la 5G en termes de latence et de bande passante, associées à de nouvelles fonctions technologiques telles que l'informatique en périphérie des réseaux mobiles (MEC), mettent en lumière de nouveaux cas d'utilisation qui entraîneront une réduction significative des émissions dans la plupart des secteurs industriels. Cela changera notre façon de vivre et de travailler et entraînera une réduction substantielle des gaz à effet de serre.

Dans une ville connectée dotée de la 5G, les données, les capteurs et les appareils compatibles contribuent à améliorer les services publics et la qualité de vie des habitants grâce à l'analyse, à l'intelligence artificielle et à l'automatisation. 

La 5G est unique dans sa capacité à servir de plateforme pour d'autres technologies disruptives, notamment XR, IoT et AI. Le déploiement de ces technologies dans différents secteurs d'activité peut réduire considérablement la consommation d'énergie et contribuer à accélérer les initiatives de préservation du climat, comme la réduction de l’emploi des transports grâce au télétravail. 

D'autres cas d'usages potentiels incluent la mise en œuvre de la 5G dans les transports connectés pour réduire le temps de trajet et améliorer la gestion du trafic. Ou pour améliorer les conférences et les salons professionnels virtuels, entraînant des réductions des séjours en chambre d'hôtel et des émissions liées aux déplacements.

Une société plus connectée est plus économe en énergie

Au-delà de la réduction des émissions de carbone, la 5G s'étendra pour créer des infrastructures connectées complètes qui nécessitent la transmission d'énormes quantités de données à très grande vitesse, à travers un réseau dense de dispositifs. Les implications sont nombreuses, couvrant les transports connectés, l'agriculture, les villes, les bâtiments, l'industrie, l'énergie, la santé, le travail ainsi que les réseaux physiques ou dématérialisés.

Par exemple, dans le secteur agricole, les exploitants utilisant la 5G peuvent augmenter le rendement des cultures et réduire simultanément les émissions produites par la culture. Ce, en se servant des technologies de collecte de données, des analyses de big data et des contrôles d'application de précision pour guider et optimiser les pratiques de gestion agricole.

Ces techniques développeront une surveillance plus précise de notre environnement, en luttant contre d'autres formes de dégradation de l'environnement. Comme la réduction de l'utilisation des pesticides, l'amélioration des systèmes d'irrigation ou les tests de qualité de l'eau pour la consommation d'eau potable.

Nous utilisions la 3G pour envoyer des textes et des e-mails. Avec la 4G, nous pouvons télécharger des vidéos et commencer à connecter des machines. La 5G, permettra une société totalement connectée. Par conséquent, elle joue un rôle clé dans l'effort visant à respecter les engagements en matière d'émissions de carbone et soutient notre lutte contre le réchauffement climatique, tant au sein des systèmes de télécommunications que dans la société en général.

Peters Suh, Network & Connected Services North America Practice Lead, Accenture.