Apple veut vous empêcher de prendre la route en cas d’ébriété

Apple Car Key
(Crédit photo: Apple)

Apple envisage de vous interdire prochainement l'accès à votre voiture… dans certaines situations.

Un nouveau brevet découvert par Patently Apple (s'ouvre dans un nouvel onglet) montre que le constructeur mobile cherche à améliorer la fonction CarKey (qui exploite la technologie NFC pour transformer votre iPhone ou votre Apple Watch en clé de voiture virtuelle). Ce en introduisant une fonction d'éthylotest intégrée à votre appareil connecté.

Conçue pour décourager la conduite en état d'ébriété, cette option empêcherait le conducteur de déverrouiller son véhicule, si l’iPhone, l’Apple Watch ou un accessoire connecté compatible détectait un taux d'alcoolémie élevé.

Il s'appuie sur un brevet antérieur, révélé au début de l'année 2021, qui prévoit que l'iPhone et l'Apple Watch puisent dans une "base de données [contenant] des informations relatives aux caractéristiques de l'haleine humaine, telles que les niveaux d'ammoniac typiques, les niveaux d'alcool acceptables pour la conduite".

Si le test de l’haleine n’est pas suffisant, le brevet décrit des situations où un utilisateur peut être invité à relever un défi mental, tel qu'une tâche de dextérité ou un problème de mathématiques… afin de garantir à l'application qu'il s’avère apte à la conduite. Mieux vaut donc s'atteler à ce calcul mental.

La sécurité avant tout

Apple n'est pas le seul à envisager de transformer l'iPhone en éthylotest personnel. Des solutions tierces, telles que BACtrack et AlcoDigital NEO, existent depuis un certain temps et tirent parti de la puissance de traitement de l'iPhone pour fournir rapidement des résultats d'alcoolémie depuis votre téléphone.

Cependant, ils utilisent des accessoires externes pour prendre leurs mesures. Accessoires qui font à peu près la même taille que le smartphone lui-même, et qui affichent un coût non négligeable.

À l'heure actuelle, les brevets précédents d'Apple suggèrent que l'iPhone lui-même ou un dispositif externe pourrait être utilisé pour tirer parti de la fonction d'éthylotest proposée - mais il reste à déterminer de quelle manière la société parviendrait à miniaturiser cette technologie.

C'est une excellente chose de voir Apple s’attaquer à ce sujet sensible. En France, on estime que 30% des accidents mortels recensés sur la route sont causés par une prise excessive d’alcool.

Le succès d'une telle fonction dépendra toujours de la bonne volonté du conducteur possédant un iPhone - il devra activer l'éthylotest, sachant pertinemment qu'un résultat négatif pourrait l'empêcher de conduire jusqu'à ce qu'il ait dessoûlé. Cette perspective pourrait suffire à détourner les pilotes imprudents de cette initiative.

Comme toujours, un brevet ne représente que l'exploration et la protection d'une idée, plutôt qu'une déclaration d'intention de produire ladite idée. Mais avec deux brevets successifs portant sur le sujet de l’alcool au volant, il semblerait qu'Apple prenne véritablement cette affaire au sérieux.

Gerald is Editor-in-Chief of iMore.com. Previously he was the Executive Editor for TechRadar, taking care of the site's home cinema, gaming, smart home, entertainment and audio output. He loves gaming, but don't expect him to play with you unless your console is hooked up to a 4K HDR screen and a 7.1 surround system. Before TechRadar, Gerald was Editor of Gizmodo UK. He is also the author of 'Get Technology: Upgrade Your Future', published by Aurum Press.