Skip to main content

Test du Xiaomi Poco F3

Le Poco F3 offre un affichage impressionnant.

Xiaomi Poco F3
(Image: © TechRadar)

Notre verdict

Avec des performances de premier ordre, un écran exceptionnellement lumineux et fluide, et un design soigné, le Poco F3 pourrait bien vous faire renoncer aux flagships les plus récents. Seul un appareil photo médiocre et les habituels couacs de l’interface MIUI menacent de gâcher une affaire exceptionnelle.

Pour

  • Écran lumineux et réactif
  • Excellent rapport qualité-prix
  • Conception solide et élégante

Contre

  • MIUI regorge de défauts
  • Appareil photo médiocre
  • Pas de recharge sans fil

Le Xiaomi Poco F3 en résumé

Le Xiaomi Poco F3 est un cran au-dessus du Poco X3 NFC à presque tous les égards, y compris le prix. Mais il représente tout de même une aubaine, compte tenu de ce que vous obtenez. Avec une puce Snapdragon 870 extrêmement rapide et un écran AMOLED 120 Hz impeccable, il se rapproche plus de la sensation d'un flagship que la grande majorité des smartphones d’entrée de gamme.

Les joueurs et les amateurs de streaming vidéo, disposant d'un budget limité, pourraient d’ailleurs placer le Poco F3 en tête de leur liste de souhaits. Nous ne pouvons tout simplement pas imaginer un téléphone plus performant pour ce tarif - pas avec un écran aussi réactif et des niveaux de performance proches de ceux d'un appareil mobile de milieu de gamme, en tout cas.

L'autonomie se révèle également satisfaisante, le Poco F3 étant capable de résister à une journée d'utilisation intensive. Le chargeur rapide de 33 W est à la fois plus généreux et plus rapide que n'importe quelle offre actuelle d'Apple ou de Samsung.

Des compromis ont été faits pour atteindre ce prix réduit. Aussi, vous devrez vous contenter d'un cadre en plastique plutôt qu'en métal, il n'y a pas de chargement sans fil, et son étanchéité laisse à désirer.

Mais la faiblesse la plus importante du Poco F3 réside dans le module photo, décevant. Si les images s’avèrent nettes et naturelles sous un bon éclairage, grâce à l'objectif principal de 48 Mpx, le Poco F3 manque de talent dans tout autre situation. Son ultra grand angle se veut au mieux médiocre, et vous ne trouverez aucun téléobjectif à exploiter. Les photos de nuit, elles aussi, manquent de définition.

Ailleurs, MIUI (la surcouche de Xiaomi) continue d'être une proposition quelque peu mitigée. L’interface est hautement personnalisable et très fluide, mais accumule les bloatwares. 

Rien de tout cela ne suffit à empêcher le Xiaomi Poco F3 de nous offrir une alternative convaincante à ce prix. L'utilisation du smartphone au jour le jour se sent tout simplement plus digne d'un flagship que n'importe lequel de ses semblables, qu’il s’agisse du Samsung Galaxy A52 5G ou du Google Pixel 4a.

Date de sortie et prix du Xiaomi Poco F3

Le Poco F3 a été annoncé le 22 mars 2021, pour une commercialisation effective depuis le 12 avril. Son prix de départ est de 369,90 € pour une édition livrée avec 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Si vous préférez bénéficier de la version 8 Go de RAM / 256 Go de stockage, il vous en coûtera 30 € supplémentaires (399,90 €). Le smartphone est disponible en blanc, bleu ou noir.

À ce tarif, le Poco F3 entre en concurrence directe avec des appareils mobiles comme le Samsung Galaxy A52 5G, le Pixel 4a, et même le Xiaomi Mi 11 Lite. Et bien qu'il ait une faiblesse particulière par rapport à chacun de ces téléphones, il les écrase dans d'autres domaines clés.

Xiaomi Poco F3

(Image credit: TechRadar)

Design du Xiaomi Poco F3

  • Dos en verre, flancs en plastique
  • Fin (7,8 mm) et assez lourd (196 g)
  • Capteur d'empreintes digitales monté sur le côté 

Le Xiaomi Poco F3 est un smartphone “familier”. Vous jurerez que vous l'avez déjà vu, même si vous savez pertinemment que c'est la première fois que vous posez les yeux dessus. Ceux qui suivent de près le calendrier de sorties de Xiaomi comprendront pourquoi.

Le Poco F3 est en effet un Redmi K40 retravaillé, et il arbore un design presque identique à celui du Xiaomi Mi 11. Il s'agit du même téléphone, partiellement reconfiguré pour différents marchés et budgets. Comme on peut s'en douter à partir d'une approche aussi uniforme, le F3 s'avère impeccablement conçu.

Il est doté d’une structure en verre Gorilla Glass 5 à l'avant comme à l'arrière, ce qui lui donne un aspect haut de gamme. Néanmoins, les flancs du F3 sont en plastique pur. 

Le module photo, en forme de losange, apporte une touche d’élégance et fait un clin d'œil à la gamme principale du Xiaomi Mi 11.

Xiaomi Poco F3

(Image credit: TechRadar)

Le smartphone ne compte pas parmi les modèles les plus légers du moment (196 g), mais il n'est pas excessivement lourd non plus. Le téléphone, en revanche, brille par sa finesse avec seulement 7,8 mm d'épaisseur.

À l'avant, le Poco F3 adopte l'approche typique du tout-écran, bien qu'il ait une base légèrement plus large que d'autres et une dalle plate. Celle-ci est perturbé par la caméra frontale dissimulée sous un trou et plutôt rebutante. Un autre signe que vous n’obtenez pas un flagship.

Les flancs en plastique abritent un capteur d'empreintes digitales rapide et fiable. Nous aurions aimé qu'il soit plus valorisé via un relief texturé pour l’aider à le trouver en une demi-seconde - toutefois il ne s’agit pas d’un problème majeur.

Vous disposez également d’un ensemble décent de haut-parleurs stéréo situés sur la base de l'appareil. Ils offrent un volume et des basses convenables pour un téléphone de milieu de gamme, ce qui les rend parfaits pour lancer vos jeux ou films préférés.

Une autre concession qui met en évidence le prix modeste du Xiaomi Poco F3 est l'absence d'un indice IP. Attention : le Poco F3 ne résiste pas aux éclaboussures ! 

Dans l'ensemble, il s'agit d'un smartphone abordable aux faux airs d’appareil mobile premium. Il est beau et agréable au toucher, même s'il ne parvient pas à faire battre le cœur de ses propriétaires comme pourrait le faire le Xiaomi Mi 11 Lite, par exemple.

Xiaomi Poco F3

(Image credit: TechRadar)

Ecran du Xiaomi Poco F3

  • Solide écran AMOLED 120 Hz de 6,67 pouces
  • HDR10+ supporté
  • Le taux d'échantillonnage tactile de 360 Hz le rend idéal pour les joueurs 

Le Xiaomi Poco F3 est parfaitement adapté pour les gamers et les cinéphiles / sérivores, grâce à un superbe écran. La société le désigne comme "l'écran le plus clair de la gamme Poco à ce jour". Et nous ne la contesterons pas une seconde.

Il s'agit d'un écran AMOLED de 6,67 pouces qui s’avère éblouissant, avec une luminosité maximale de 1 300 nits. C'est une proposition presque similaire à celle de l’Oppo Find X3 Pro - un téléphone qui vaut plus de trois fois le prix du Poco F3. 

Bien entendu, vous ne bénéficiez pas de la résolution QHD+ de cet extravagant téléphone, mais une définition FHD+ (1080 x 2400 pixels) plus que suffisante. Elle vous offre un surplus de vie avec la prise en charge de HDR10+ et une couverture DCI-P3 à 100%.

L'écran du Poco F3 profite aussi d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz, de sorte que tout défile de manière super fluide. Vous pouvez également activer le mode MEMC qui met à l'échelle des vidéos à faible taux de rafraîchissement.

Xiaomi Poco F3

(Image credit: TechRadar)

Le taux d'échantillonnage tactile de 360 Hz du téléphone est peut-être plus impressionnant - bien que niche. Il s'agit d'une fonctionnalité qui améliore la réactivité des commandes tactiles, et qui vise spécifiquement les joueurs. La plupart des smartphones haut de gamme actuels mettent à disposition un taux de 240 Hz, ce qui se révèle déjà sensationnel. 

La seule critique que nous ayons à formuler concernant l'écran est en fait une critique du logiciel MIUI. Lorsque vous plongez dans le paramétrage de la palette de couleurs pour jouer avec la balance, vous constaterez qu'elle est réglée sur auto par défaut, ce qui "ajuste les couleurs en fonction de l'éclairage". Faites défiler la page vers le bas et vous trouverez une autre option de couleurs adaptatives qui, lorsqu'elle est activée, "fixe les couleurs sur le modèle de la lumière ambiante". Il n'y a aucune explication quant à la différence entre ces deux modes. En termes purement matériels, cependant, l'écran du Xiaomi Poco F3 est irréprochable.

Appareil photo du Xiaomi Poco F3

  • L'objectif photo principal de 48 Mpx est tout juste décent
  • L'ultra grand angle de 8 Mpx est passable 

Le Xiaomi Poco F3 possède un appareil photo principal de 48 Mpx basé sur un capteur Sony IMX582, avec un objectif f/1.8 et PDAF (autofocus à détection de phase). Il est secondé par un ultra grand angle de 8 Mpx f/2.2 et d’une caméra télémacro de 5 Mpx f/2.4 - tandis que les selfies sont gérés par une caméra frontale de 20 Mpx f/2.5.

Nous avons été très légèrement déçus par les résultats des prises de vue avec le Poco F3. Ce n'est pas que les photos que nous avons prises étaient mauvaises, mais plutôt qu'elles se révélaient juste passables. Et quand vous avez un téléphone qui dépasse les attentes à bien des égards, vous remarquez vraiment quand il pèche. 

La prise de vue en plein jour est parfaitement décente, avec des photos lumineuses et bien équilibrées qui résistent à l'accentuation excessive des couleurs. La puissante IA de reconnaissance de scène de Poco/Xiaomi a vraiment porté ses fruits dans une ou deux situations délicates, comme les photos de type food-porn chères à Instagram.

Xiaomi Poco F3

(Image credit: TechRadar)

Si l'on excepte les quelques photos ratées et les couleurs trop vives, le Samsung Galaxy A52 5G offre un système d'appareil photo plus complet et mieux équilibré que son rival. Le Poco F3 ne capture tout simplement pas autant de détails fins, et ses outils HDR n'égalisent pas aussi bien les ombres.

L'appareil photo principal du Poco F3 est à la hauteur, mais son ultra grand angle de 8 Mpx s’avère dispensable. Les images sont trop douces, avec des couleurs ternes et un aspect granuleux sur les bords. Encore une fois, son concurrent Samsung fait mieux à bien des égards.

Reste une caméra télémacro de 5 Mpx. Il est meilleur pour prendre des gros plans extrêmes que les atrocités de 2 Mpx que l'on trouve sur de nombreux téléphones bon marché. Pour autant, nous préférerons toujours un téléobjectif compétent avec un nombre de pixels plus élevé. 

Sans le nombre de pixels super élevé du capteur de 108 Mpx utilisé dans le Xiaomi Redmi Note 10 Pro, le potentiel de recadrage des photos prises avec le zoom 2x du Poco F3 est bien moindre. Elles se montrent donc plutôt floues.

Xiaomi Poco F3

(Image credit: TechRadar)

La caméra selfie de 20 Mpx est assez bon et capture des photos nettes, si l’éclairage le permet. En revanche, le mode portrait en selfie est légèrement raté, jetant des effets de halo bizarres. 

Les photos de nuit du Poco paraissent assez classiques pour cette gamme de produits. Les zones sombres sont curieusement préservées, au lieu d’être éclaircies artificiellement. Tout comme les couleurs. Le fait que le Xiaomi Poco F3 ne bénéficie d’aucune stabilisation optique de l'image n'y est pas pour rien, contrairement au Galaxy A52 5G et au Pixel 4a, qui prennent tous deux des photos plus admirables en basse lumière.

Ces rivaux susmentionnés montrent vraiment ce qu'il est possible de faire dans la catégorie “smartphones abordables”, si un constructeur choisit de mettre l'accent sur le logiciel photo. Avec le Poco F3, Xiaomi a préféré miser sur les performances, et le résultat est une configuration photo beaucoup trop en retrait. C'est un choix compréhensible plutôt qu'un défaut flagrant, mais il vaut la peine de déterminer vos propres priorités avant d’investir dans le F3. 

Quelques photos prises avec le Xiaomi Poco F3

Image 1 sur 9

Xiaomi Poco F3 camera sample

Les couleurs restent agréables et naturelles. (Image credit: TechRadar)
Image 2 sur 9

Xiaomi Poco F3 camera sample

L'appareil photo principal de 48 Mpx capture décemment cette scène de plage. (Image credit: TechRadar)
Image 3 sur 9

Xiaomi Poco F3 camera sample

Les photos prises avec un zoom doivent être recadrées, ce qui réduit les détails. (Image credit: TechRadar)
Image 4 sur 9

Xiaomi Poco F3 camera sample

L'ultra grand angle peine à retranscrire les couleurs, les détails et la gamme dynamique. (Image credit: TechRadar)
Image 5 sur 9

Xiaomi Poco F3 camera sample

La caméra télémacro s'avère un usage de niche. (Image credit: TechRadar)
Image 6 sur 9

Xiaomi Poco F3 camera sample

L'IA de Xiaomi peut équilibrer certaines scènes délicates. (Image credit: TechRadar)
Image 7 sur 9

Xiaomi Poco F3 camera sample

Beaux détails nets et couleurs équilibrées. (Image credit: TechRadar)
Image 8 sur 9

Xiaomi Poco F3 camera sample

La caméra selfie de 20 Mpx permet de prendre des portraits nets. (Image credit: TechRadar)
Image 9 sur 9

Xiaomi Poco F3 camera sample

Mais le mode portrait lui-même crée des effets bizarres. (Image credit: TechRadar)

Performances du Xiaomi Poco F3

  • Des performances dignes d’un flagship
  • Sans doute le meilleur smartphone gaming abordable 

L'atout du Poco F3, outre son excellent écran, est son niveau de performances brutes. Il est considérablement plus rapide que ses pairs, et est capable de rivaliser avec des téléphones deux fois plus chers.

Cela est rendu possible par l'intégration du chipset Snapdragon 870, une sorte de Snapdragon 865 overclocké, la puce premium de l’an dernier. Associé à 8 Go de RAM LPDDR5 (il existe également un modèle de 6 Go), cela signifie que vous obtenez ici un tremplin de puissance.

Un score multicoeur moyen (Geekbench 5) de 3 369 points le place exactement au même niveau que le Samsung Galaxy S21 sous puce Exynos 2100. Par ailleurs, Il surpasse aisément le Samsung Galaxy A52 5G et son Snapdragon 750G, à 1 886 points.

Xiaomi Poco F3

(Image credit: TechRadar)

Du côté du GPU, un score 3DMark Wild Life de 4 086 points dépasse le Xiaomi Mi 11 Lite et son Snapdragon 732G (3 120 points ici). Mais c'est encore bien loin des champions Snapdragon 888 comme le OnePlus 9, qui ont tendance à obtenir des scores de l'ordre de 5500 points.

En démarrant Genshin Impact, un jeu exigeant mais extrêmement évolutif, nous avons constaté que le titre était réglé par défaut sur des paramètres moyens pour une expérience douce et soyeuse. Nous avons été en mesure de switcher sur des paramètres élevés et un framerate de 60 images par seconde - les résultats sont restés éminemment jouables. Un exploit remarquable, compte tenu du monde ouvert visuellement opulent délivré dans cet exemple. 

Si vous tenez compte de ce niveau de performances impressionnant, de l'écran fluide du Poco F3 et de ses haut-parleurs stéréo surprenants, nous pensons qu'il s'agit du meilleur smartphone gaming à moins de 400 €. 

L’espace disponible est dense, avec un choix de 128 ou 256 Go de stockage UFS 3.1, bien qu’il n’y ait pas de possibilité d'extension. Vous apprécierez enfin la prise en charge de la 5G dès l’édition standard. 

Interface du Xiaomi Poco F3

  • Android 11 avec MIUI 12
  • MIUI est une proposition confuse
  • Une personnalisation astucieuse 

Nous avons eu beaucoup d'occasions de nous habituer à la surcouche MIUI, étant donné le récent déluge de smartphones Xiaomi testés chez TechRadar, mais l’interface de l’entreprise nous laisse toujours un goût d’inachevé. 

MIUI 12 (basé sur Android 11) est généralement rapide, fluide et facile à utiliser, et il n'y a pas beaucoup de skins Android qui vous présentent autant d'options de personnalisation. 

La boutique de thèmes de Xiaomi est l'une des vitrines les plus complètes à ce jour, vous permettant de télécharger et d'appliquer une vaste gamme de styles originaux sur votre écran d'accueil. Mais même si nous pouvons faire l'éloge de l'amélioration de MIUI, elle est loin de proposer une surcouche parfaite. En fait, elle regorge d'éléments agaçants.

MIUI semble rarement mettre en avant ses atouts, en choisissant par défaut un taux de rafraîchissement de l'écran de 60 Hz. Vous devez faire un certain nombre de recherches et de paramétrages dès le départ pour que tout fonctionne de manière optimale.

Xiaomi Poco F3

(Image credit: TechRadar)

Il est également très (TRÈS) ennuyeux de voir que MIUI interrompt tout ce que vous êtes en train de faire avec une grande notification pleine page largement vide, simplement pour vous dire qu'une nouvelle application a été installée.

Ensuite, il y a le sempiternel problème des bloatwares, avec beaucoup d'outils propres à Xiaomi, quelques jeux douteux et une poignée d'applications tierces. Quelqu'un peut-il nous dire pourquoi il faut trois navigateurs web préinstallés ?

Autonomie du Xiaomi Poco F3

  • La batterie de 4 520 mAh offre une journée complète d'utilisation intensive
  • Le chargeur 33W permet de recharger intégralement l’appareil en moins d'une heure 

Conformément à ses spécifications “phares”, le Xiaomi Poco F3 est équipé d'une batterie de 4 520 mAh. C'est le genre de capacité que vous trouverez dans le OnePlus 9 Pro plutôt que dans le Poco X3 NFC, moins cher.

Il en résulte un smartphone endurant capable de tenir toute la journée, jusqu'à l'heure du coucher, même avec une utilisation assez intensive. Lors de nos tests, nous avons atteint une journée et demie d'usage, en restreignant particulièrement l’exécution du module photo. 

La lecture vidéo en continu ne laisse pas le Poco F3 faiblir. Notre évaluation classique implique la lecture en boucle d’un film de 90 minutes, avec la luminosité de l'écran réglée à fond. Le Poco F3 n’a perdu que 7% dans cette configuration. Le Xiaomi Mi 11 Lite, avec son écran plus pâle et moins fluide, lâche 11% au cours du même test.

Si vous voulez connaître les statistiques officielles, la société affirme que vous pourrez tirer 268 heures de veille, 10 heures en mode jeu, 14 heures de vidéo ou 149 heures de streaming musical via la batterie optimisée du Poco F3.

Comme beaucoup de téléphones moins chers de Xiaomi, vous recevez un chargeur de 33W inclus dans la boîte. Rapide, il permet de passer de 0 à 100% de batterie en moins d'une heure. Cependant, la recharge sans fil manque à l’appel. 

Faut-il acheter le Xiaomi Poco F3 ?

Xiaomi Poco F3

(Image credit: TechRadar)

Achetez-le si...

Vous exigez un maximum de performances à moins de 400 €
Le Poco F3 offre des performances exceptionnelles pour son prix. Grâce à un chipset Snapdragon 870 et 6 ou 8 Go de RAM rapide, il n'a rien à envier aux derniers smartphones phares pour la plupart des usages.

Votre smartphone doit être une console portable comme les autres
Ce n'est pas seulement le Snapdragon 870 qui rend le Poco F3 idéal pour les joueurs à budget restreint. Il dispose également d'un écran AMOLED 120 Hz lumineux avec un taux d'échantillonnage tactile de 360 Hz. Ajoutez à cela un ensemble décent de haut-parleurs stéréo, et vous êtes au paradis du jeu mobile. 

Vous aimez personnaliser votre écran d'accueil
MIUI n’est pas l’interface utilisateur parfaite, mais sa boutique de thèmes offre l'un des outils de personnalisation les plus généreux qui soient. Si vous aimez donner à votre téléphone un caractère unique et remarquable, le Poco F3 pourrait vous mettre en valeur.

Ne l'achetez pas si...

Vous recherchez par-dessus tout un appareil photo décent
Le module photo du Poco F3 n'est pas mauvais, mais vous pouvez faire mieux au même prix. Le Pixel 4a, le Samsung Galaxy A52 5G, et même le Xiaomi Mi 11 Lite privilégient l’étiquette photophone pour un tarif similaire.

Vous prenez beaucoup de photos de paysages
Si l'on reste sur l'appareil photo, l'ultra grand angle de 8 Mpx du Poco F3 n'est vraiment pas acceptable. Si vous avez l’habitude d’immortaliser les paysages en zoom arrière, vous êtes bien mieux loti avec le Pixel 4a ou le Samsung Galaxy A52 5G.

Il vous faut une interface fluide et facilement manipulable
MIUI a progressé à pas de géant, mais elle reste une interface désordonnée. Il y a toute une pile de bloatware ici, sans parler de plusieurs éléments de navigation déroutants ou carrément irritants.