Skip to main content

Test DJI Mini 3 Pro

La gamme populaire de drones DJI gagne en puissance, tout en restant très compacte.

DJI Mini 3 Pro
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

Le DJI Mini 3 Pro est une mise à niveau sérieuse pour la série Mini, et le meilleur drone compact que vous pouvez acheter en ce moment. Avec son capteur plus grand, son système intégré de détection des obstacles et ses modes de vol intelligents, il offre les performances des drones les plus grands dans un boîtier facile à transporter. Bien que le Mini 3 Pro convienne aux débutants, son prix l'élève à un niveau plus sérieux et plus exclusif.

Pros

  • +

    Performances impressionnantes en basse lumière

  • +

    La détection des obstacles est remarquable

  • +

    Modes de vol automatisés pratiques

Cons

  • -

    Plus cher que les modèles Mini précédents

Le DJI Mini 3 Pro en résumé

Le DJI Mini 3 Pro, minuscule et léger, porte la série populaire des drones DJI Mini à de nouveaux sommets. Le DJI Mavic Mini original est arrivé en 2019, et a été suivi en 2020 par le Mini 2, qui a augmenté la résolution vidéo de 2,7K à 4K. Pour autant, le plus grand bond en avant reste assuré par ce Mini 3 Pro aux innovations conséquentes.

Ce qui apparaît comme le plus impressionnant ici, c'est que DJI a réussi à inclure un système tridirectionnel de détection des obstacles dans un si petit drone.

Par rapport à son prédécesseur, le capteur du Mini 3 Pro se révèle plus grand - il s'agit désormais d'une puce CMOS de 1/1,3 pouce ; l'ouverture maximale de son objectif a été portée à un f/1,7 lumineux ; ses capacités vidéo se veulent considérablement optimisées ; et la caméra peut être tournée de 90 degrés, ce qui vous permet de prendre des photos et des vidéos en format paysage ou portrait.

Le DJI Mini 3 Pro au sol

(Image credit: Future)

La liste des améliorations est longue, ce qui justifie l'appellation "Pro" tant convoitée. Pour résumer, le Mini 3 Pro regroupe un grand nombre de caractéristiques premium propres aux drones plus chers, comme le DJI Mavic Air 2, dans un appareil dont le poids reste inférieur à 250 g - ce qui signifie qu'il n'a pas besoin d'être enregistré dans de nombreuses régions. 

Ces nouvelles fonctionnalités bienvenues, ainsi que la nouvelle radiocommande DJI RC Smart Controller (disponible dans le plus cher des trois kits), font du Mini 3 Pro une proposition tentante pour les photographes et vidéastes. Un inconvénient assez important, cependant, est la hausse de prix imposée par DJI sur ce modèle, par rapport au DJI Mini 2.

Un drone, autrefois considéré comme assez abordable pour attirer les débutants, affiche aujourd’hui un tarif plus proche de celui du DJI Air 2S - actuellement en tête de notre classement des meilleurs drones en circulation. Le choix demeure difficile entre les deux, mais le DJI Mini 3 Pro constitue une excellente option pour tous ceux dont la priorité va à la portabilité.

Prix et disponibilité

  • Vendu à partir de 739 €
  • Trois kits sont accessibles, dont un englobe la nouvelle radiocommande
  • Le bundle Fly More est également disponible avec des accessoires supplémentaires 

Vous pouvez acheter le DJI Mini 3 Pro dès maintenant en trois configurations via la boutique officielle de DJI (opens in new tab) et chez les revendeurs agréés. L'option la plus basique est le Mini Pro 3 sans radiocommande, qui coûte 739 €. Naturellement, cette option est destinée aux utilisateurs qui possèdent déjà une manette compatible.

La deuxième option, qui sera probablement la plus populaire, est le kit standard (829 €), qui comprend une radiocommande DJI RC-N1. Si vous voulez le nouveau contrôleur DJI RC Smart, vous devrez opter pour le troisième pack, le plus cher à 999 €. 

Les trois packs DJI Mini 3 Pro sont nettement plus chers que le DJI Mini 2, qui a été lancé à 429 € en novembre 2020.

DJI Mini 3 Pro plié

(Image credit: Future)

Tous les kits comprennent une batterie de vol intelligente, deux jeux d'hélices, un tournevis, une protection de cardan et un câble USB-C pour le chargement et le transfert de données. Le kit standard est également livré avec des câbles pour connecter la radiocommande à votre smartphone, bien que ceux-ci ne soient naturellement pas inclus dans les deux autres bundles.

Comme toujours, un kit Fly More est disponible, et il offre un excellent rapport qualité-prix par rapport aux prix individuels des accessoires inclus. Il comprend deux batteries de vol intelligentes, un chargeur à trois batteries, deux jeux d'hélices et un sac à bandoulière. Le kit Fly More coûte 189 €, et les accessoires supplémentaires sont disponibles séparément. 

Design et radiocommande

  • La nouvelle radiocommande DJI RC est disponible dans le pack le plus cher
  • Design pliable similaire à celui du Mavic
  • Prise de vue en format paysage et portrait 

Avec son design pliable et sa finition gris clair, le Mini 3 Pro a le look caractéristique de la famille Mavic de DJI. Mais alors que le DJI Mini 2 présente des lignes épurées, dignes d'une Lamborghini Countach, comme les autres modèles Mavic, le Mini 3 Pro est résolument plus arrondi.

L'inclusion des capteurs d'obstacles et les supports de cardan arrondis ajoutent encore à ce look plus galbé, tandis que d'autres modifications de conception incluent des bras de propulsion plus aérodynamiques et des hélices plus grandes que celles utilisées par le Mini 2 pour aider à augmenter les temps de vol.

Le cardan se fixe au drone des deux côtés de la cellule, ce qui permet de supporter la caméra et son capteur plus grand de 1/1,3 pouce. Cette caméra peut être tournée de 90 degrés pour prendre des photos et des vidéos en format portrait ou paysage. C'est une fonctionnalité qui a sans doute été incluse pour la création de contenus spécifiques aux réseaux sociaux (notamment TikTok et Instagram Stories). Mais c'est avant tout une fonctionnalité extrêmement utile pour les photographes passionnés.

Spécifications techniques

Capteur : CMOS 1/1,3 pouce 12,1 Mpx
Fréquence d'images vidéo/max : 4K/60p, 2.7K/60p, 1080/120p
Débit binaire max : 150Mbps
Stabilisation : Cardan 3 axes
Transmission : Ocusync 3
Temps de vol maximum : 34 mn
Poids : 249 g
Dimensions (plié) : 145 x 90 x 62 mm
Dimensions (déplié) : 171 x 245 x 62 mm 

Le kit standard est livré avec le DJI RC-N1, qui est la même radiocommande que vous obtenez avec les Mavic 3, Air 2S, Mavic Air 2 et Mini 2. Ce contrôleur est doté d'un support mobile télescopique et ne comporte aucun écran d'aucune sorte. 

Une mise à niveau importante, mais plus coûteuse, du RC-N1 est la nouvelle radiocommande DJI RC Smart que nous avons utilisée pour cet examen. Elle offre un grand et clair écran tactile de 5,5 pouces avec une luminosité de 700 nits, ainsi qu’un poids de 390 g. L’installation du smartphone se veut plus rapide ici, car il suffit de visser les baguettes avant de commencer à voler.

Caractéristiques principales et vol

  • Détection tridimensionnelle des obstacles
  • Suivi impressionnant du sujet
  • Augmentation de l'autonomie par rapport à la Mini 2 

En ce qui concerne le vol, le Mini 3 Pro offre trois modes - Ciné, Normal et Sport - un classique que l’on retrouve sur la plupart des modèles grand public de la marque. 

Le mode Ciné, qui concède une vitesse maximale de 21,5 km/h, supporte des commandes moins sensibles pour des séquences vidéo cinématographiques plus fluides. Le mode Normal, avec une vitesse maximale de 35,9 km/h, est le mode le plus couramment utilisé. Tandis que le mode Sport reste le plus rapide, le drone pouvant atteindre 57,4 km/h, bien que le système de prévention des collisions soit désactivé dans ce scénario.

Malgré sa petite taille et sa légèreté, le Mini 3 Pro présente une résistance à la vitesse des vents d'un peu moins de 39 km/h, et se comporte raisonnablement bien dans ces conditions. En particulier lorsque vous activez le mode Sport plus puissant. Dans l'ensemble, nous avons trouvé que les contrôles demeuraient réactifs et que la connexion entre le drone et la radiocommande s’avérait toujours fiable.

Chaque nouveau drone DJI élève agréablement la durée de vie de sa batterie mais aussi les performances de vol - et le Mini 3 Pro ne fait pas exception. La nouvelle batterie de 2 453 mAh ne pèse que 80,5 g et garantit sur le papier une autonomie de vol de 34 minutes.

En réalité, si vous tenez compte de la charge nécessaire pour le retour à la maison, des variations de température et du vent, vos vols dureront plus vraisemblablement entre 20 et 25 minutes. Ce qui reste une sérieuse amélioration par rapport à l'endurance du DJI Mavic Mini original. 

Une batterie Intelligent Flight Battery Plus, d'une capacité de 3 850 mAh, est également disponible pour le Mini 3 Pro. Elle porte la durée de vol officielle à 47 minutes, mais fait passer le poids du Mini 3 Pro au-dessus de 250 g. Il est de même important de noter que cette batterie de plus grande capacité ne sera pas disponible dans certaines régions, notamment dans l'Union Européenne.

L'amélioration la plus importante concerne l'ajout d'un système tridirectionnel de détection des obstacles, qui utilise des capteurs grand angle orientés vers l'avant, l'arrière et le bas. Ce système, associé au système d'assistance au pilotage avancé 4.0 (APAS 4.0), permet d'éviter les obstacles et peut être désactivé si nécessaire. Vous pouvez le configurer pour qu'il arrête le drone ou qu'il contourne un obstacle de manière autonome lorsqu'il est détecté. Il s'agit d'un grand pas en avant pour la série Mini, qui ouvre la voie à des fonctions autonomes très pratiques.

Les QuickShots définissent des modèles de vol automatisés qui vous permettent de filmer des vidéos dynamiques en toute simplicité. Mieux encore, le suivi des sujets est désormais possible grâce à la suite FocusTrack, qui vous offre des options pour cibler des sujets en mouvement, voler de manière autonome autour de sujets statiques ou maintenir un sujet dans le cadre pendant que vous pilotez manuellement le drone. Tous ces modes fonctionnent merveilleusement et représentent des ajouts très appréciés.

Qualité photo et vidéo

  • Le capteur de 1/1,3 pouce est plus grand que celui du Mini 2
  • Options de 12,1 Mpx et 48 Mpx en mode RAW et JPEG
  • Prise de vue vidéo jusqu'à 4K/60p 

Grâce au nouveau capteur 1/1,3 pouce de 12,1 Mpx, qui est capable de prendre des photos de 48 Mpx, la qualité d'image est incroyablement bonne pour un drone aussi petit et léger. 

Il y a une petite perte de netteté vers les bords du cadre lors de la prise de photos, ce qui est typique de la plupart des drones grand public, et des aberrations chromatiques latérales peuvent être visibles sur les bords des sujets très contrastés… mais il ne s’agit pas d’un problème majeur.

La gestion de l'ISO du Mini 3 Pro est, sans aucun doute, excellente. Il n'y a pratiquement pas de bruit supplémentaire visible dans les fichiers bruts dans tous les réglages au-dessus de ISO 100, jusqu'au maximum de ISO 6400. La reproduction naturelle des couleurs se montre également préservée, ce qui signifie que vous pouvez prendre des photos en toute confiance, quel que soit le réglage ISO. 

L'appareil photo du Mini 3 Pro utilise une double technologie de capture ISO native, et ce choix se révèle payant. Lorsque cette gestion de l'ISO est combinée à l'ouverture rapide de f/1,7, le Mini 3 Pro brille dans les situations de faible luminosité.

En mode photo, vous pouvez capturer des fichiers bruts et des JPEG dans deux résolutions. Alors que le Mini 3 se veut annoncé comme ayant une résolution de 50 Mpx, les fichiers bruts "standard" sont de 12,1 Mpx. Pour obtenir des fichiers plus volumineux, vous devez utiliser le mode 48 Mpx, qui permet de capturer des fichiers à cette résolution. Cependant, par rapport aux fichiers standard de 12,1 Mpx, les images capturées en mode 48 Mpx semblent moins nettes - bien que cela puisse être une simple illusion car les détails apparaissent naturellement plus nets dans les images plus petites.

La prise de vue en 48 Mpx est sans aucun doute une fonctionnalité bienvenue qui étend les possibilités de la caméra. Hélas, lorsque vous prenez des photos de cette résolution, vous ne pouvez pas utiliser les modes AEB (exposition automatique), Rafale ou Timed Shot. Lorsque vous utilisez ces modes, la résolution est réglée sur la valeur standard de 12,1 Mpx, mais vous pouvez utiliser la fonction Super résolution d'Adobe dans Lightroom et Adobe Camera Raw pour augmenter la taille des fichiers bruts si vous en avez besoin.

Dans l'ensemble, les vidéos capturées par le Mini 3 Pro sont excellentes. Les vidéos enregistrées pour nos tests ont été tournées sans filtres ND (densité neutre), car ceux-ci n'étaient pas disponibles à l'époque. Cela signifie que les séquences 4K paraissent un peu hachées, en raison des vitesses d'obturation rapides nécessaires pour équilibrer l'exposition par rapport à l'ouverture fixe rapide f/1,7. 

Les détails et la netteté sur l'ensemble du cadre sont toutefois fantastiques lors de la prise de vue vidéo, et l'utilisation de filtres ND permet d'obtenir des séquences fluides lorsque la vitesse d'obturation est optimale pour la fréquence d'images de la vidéo capturée. Un jeu de filtres ND est disponible séparément auprès de DJI, et cela s’avère un achat essentiel si vous avez l'intention de prendre beaucoup de vidéos aériennes.

La vidéo peut être capturée à trois résolutions : 4K (jusqu'à 60p), 2,7K (jusqu'à 60p) et FHD jusqu'à 120p. Cette dernière permet de réaliser des séquences au ralenti lorsqu'elle enregistre à 120 images par seconde. Le débit binaire vidéo maximum est de 150 Mbps, et avec les profils de couleur Normal et D-Cinelike disponibles, le Mini 3 Pro s’adapte à la capture vidéo amateur comme professionnelle. 

Il existe également une option de zoom numérique qui octroie un zoom 2x à la résolution 4K, un zoom 3x à 2,7K et un zoom 4x à la FHD. Cette option doit être utilisée avec parcimonie en raison de la perte de qualité, bien que la résolution FHD fournisse finalement les meilleurs résultats jusqu'au zoom 2x.

Faut-il acheter le DJI Mini 3 Pro ?

DJI Mini 3 Pro

(Image credit: Future)

Achetez-le si...

Vous êtes un pilote débutant
Malgré l'augmentation du prix par rapport aux précédents modèles Mavic Mini, le Mini 3 Pro reste une excellente option pour les débutants. Avec sa petite taille, son poids conforme à la réglementation et le nouveau système de détection des obstacles, il est encore plus sûr et plus facile à piloter que le Mini 2. 

Vous recherchez un drone léger et compact
De nombreux photographes et vidéastes emportent beaucoup de matériel sur le terrain, et le transport d'un drone plus grand et plus lourd peut être problématique. La petite taille et le faible poids du Mini 3 Pro, ainsi que ses capacités vidéo professionnelles et sa qualité d'image fantastique, en font une excellente option dans cette situation. 

Vous avez besoin d'excellentes performances en basse lumière
Grâce à son ouverture rapide f/1.7 et à son excellente gestion du bruit en haute résolution, le Mini 3 Pro est un excellent choix si vous devez souvent prendre des photos ou des vidéos dans des situations de faible luminosité. La qualité d'image est étonnante, même à ISO 3200. Ce qui vous permet de prendre des photos en toute confiance, quel que soit le réglage ISO. 

Ne l'achetez pas si...

Il vous faut la meilleure qualité d'image possible
Si vous recherchez la meilleure qualité d'image actuellement disponible pour un drone portable et pliable, le DJI Mavic 3 et son capteur 4/3 sont exactement ce que vous recherchez. Il pèse un peu moins de 900 g, il est donc nettement plus lourd que le Mini 3 Pro, mais la qualité d'image reste nettement meilleure.

Vous possédez déjà un drone DJI Mavic Air 2
Bien que le Mini 3 Pro soit doté d'un capteur plus grand que le Mavic Air 2 et qu'il permette de prendre des photos en format portrait, la mise à niveau ne vaut peut-être pas la peine pour vous. Le Air 2 reste un drone très performant, et peut encore tenir tête au Mini 3 Pro, malgré quelques lacunes.

James Abbott is a professional portrait and landscape photographer, and a freelance photography journalist producing words and pictures for the best photography magazines in the UK. James is also a qualified college lecturer and has taught photography and Photoshop to a wide range of age groups and situations including one-to-one, group and distance learning.