Skip to main content

Test DJI Osmo Action 3

Le système GoPro vous rebute ? Voici son alternative la plus solide.

DJI Osmo Action 3
(Image: © Basil Kronfli / TechRadar)

TechRadar Verdict

La DJI Osmo Action 3 n'est peut-être pas la meilleure caméra d'action du marché, mais elle pourrait devenir la meilleure option disponible si vous souhaitez vous affranchir de l’écosystème GoPro. Elle plonge plus en profondeur que ses rivales avec une étanchéité jusqu'à 16m, dispose d'un champ de vision plus large et offre une excellente autonomie. Bien qu'elle reprenne le même matériel de base que l'Action 2, son boîtier plus pratique et son excellent système de fixation se révèlent des plus impressionnants. Si vous n'avez pas besoin de la meilleure qualité d'image de sa catégorie, mais que vous souhaitez une alternative GoPro robuste, puissante et durable, la dernière DJI Action devient idéale.

Pros

  • +

    Fixation facile et rapide

  • +

    Niveau de plongée inégalé

  • +

    Un champ de vision plus large

  • +

    Excellente autonomie

  • +

    Écran tactile frontal très pratique

Cons

  • -

    Mauvaises performances en basse lumière

  • -

    Qualité vidéo inférieure à celle des meilleures GoPros

  • -

    Les modes photo ne sont pas compétitifs

La DJI Osmo Action 3 en résumé

C'est un retour aux sources pour la gamme de caméras d'action de DJI, puisque la nouvelle DJI Osmo Action 3 ressuscite la marque "Osmo" et le style classique du modèle original. A savoir l’intégration - à nouveau - de batteries amovibles, d’un emplacement pour carte SD et d’un objectif interchangeable.

Nous avons adoré le format modulaire et compact de l'Action 2, mais il présentait ses limites - notamment en termes de gestion de la chaleur. Heureusement, DJI a corrigé cette lacune depuis, tout en conservant notre caractéristique préférée de l'Action 2 : son support innovant. En adoptant une combinaison d'aimants et de pinces, vous n'aurez peut-être plus jamais à compter sur une vis de fixation pour maintenir votre caméra d'action.

Mais un système de fixation magnifique et une meilleure gestion de la chaleur suffisent-ils à contrecarrer la prometteuse GoPro Hero 11 Black et son nouveau capteur 8:7 ?

Fiche technique

Capteur : Capteur CMOS 12 Mpx 1/1,7 pouces
FOV/longueur focale : 155º/12,7 mm
Résolution photo maximale : 4000 x 3000 pixels
Vidéo : Jusqu'à 4K 120 fps (16:9)
Stabilisation : RockSteady 3.0
Mise à niveau : +/-45º jusqu'à 4K, 360º jusqu'à 2,7K
Écran avant : 1,4 pouces, 320x320p
Écran arrière : 2,25 pouces, 360x640p 

La DJI Osmo Action 3 ne se contente pas de se fixer facilement. Son large champ de vision est plus étendu que celui de la GoPro Hero 11 Black. Étanche jusqu'à 16 mètres, elle est vendue au sein d’un bundle Aventure au même prix que la GoPro Hero 11 Black standard, avec trois batteries, plusieurs supports et une poignée extensible livrés en supplément.

La Hero 11 Black de GoPro surclasse la DJI Osmo Action 3 de par sa qualité d’image et le nombre de modes de prise de vue proposés.

Cependant, en se révélant plus accessible que ses principales concurrentes et en présentant quelques points forts évidents, la DJI Osmo Action 3 reste une option convaincante. De même, si le design modulaire de l'Action 2 nous manque, nous ne pouvons pas contester le fait que l'Action 3 apparaît beaucoup plus pratique.

DJI Osmo Action 3

(Image credit: Basil Kronfli / TechRadar)

Prix et disponibilité

  • Prix conseillé : 359 €
  • Le bundle Aventure coûte 100 € de plus
  • Disponible dès maintenant 

La DJI Osmo Action 3 est disponible à l'achat dès maintenant pour 359 € si vous optez pour la caméra d’action seule. DJI a également lancé le bundle Adventure Combo pour 459 €, qui combine la caméra avec une foule de supports, un total de trois batteries et un socle de chargement pour celles-ci - en plus d'une poignée et d'un boîtier orientable en mode portrait.

Ce prix fait de la DJI Osmo Action 3 une alternative beaucoup plus économique que la nouvelle GoPro Hero 11 Black, qui commence à 449,98 € avec un abonnement GoPro mais sans option. Il est intéressant de noter que la DJI Osmo Action 3 est également moins chère que l'Action 2, qui coûtait 399 € au moment de sa sortie. En période d'austérité, cela s’avère une stratégie intelligente de la part de DJI, qui mise le succès de son dernier produit sur son rapport qualité-prix ultra-compétitif.

  • Note : 4,5/5

Design

  • Retour au design traditionnel de la première Osmo
  • Un système de fixation magnétique brillant
  • Étanchéité jusqu'à 16 m - meilleure que la concurrence 

La DJI Osmo Action 3 reprend les principes de l'Action 2 et le style de l'Action originale, tout en apportant quelques améliorations pour faire bonne mesure. Il y a un objectif amovible à l'avant ainsi qu'un écran tactile à l'avant, un écran tactile plus grand à l'arrière, et à gauche et à droite, des portes coulissantes qui couvrent le port USB-C d'un côté, la batterie et le logement pour carte SD de l'autre. 

À la base de l'Action 3 se trouve un connecteur magnétique pour fixer le boîtier en mode paysage. Dans l’emballage, vous obtenez également un cadre de protection horizontal-vertical, qui s'enroule autour de la caméra pour garantir un enregistrement orienté en mode portrait, pour toutes vos productions TikTok à venir.

De manière générale, DJI a fait un excellent travail pour rendre l'Osmo Action 3 robuste, bien que le cadre de l'objectif dépasse légèrement sur les côtés de la caméra. Il risque ainsi de s'accrocher dans le feu de l'action, ce qui en fait un point faible par rapport à la gamme GoPro Hero - dont les objectifs sont alignés avec le haut et les côtés de la caméra.

L'objectif en saillie pourrait également constituer un point d'impact important en cas de chute de la caméra, et endommager éventuellement le verre. DJI inclut un élément en caoutchouc autour de l'objectif, probablement pour réduire les dommages potentiels. Il est cependant facile à enlever et à perdre, il faut donc en tenir compte. En revanche, contrairement à l'Action 2, l'objectif de l'Action 3 apparaît amovible, ce qui permet de le remplacer s'il est endommagé.

DJI Osmo Action 3

(Image credit: Basil Kronfli / TechRadar)

L'inclusion par DJI d'un écran tactile frontal sur l'Action 3 ne doit pas être négligée. Historiquement, les écrans frontaux des caméras d'action n'étaient utilisés que pour cadrer les plans. Cette fois, vous pouvez contrôler digitalement toutes les fonctions de la caméra lorsque vous faites du vlogging, sans nécessité de la tourner.

Si l'écran tactile frontal est étroit (1,4 pouce), l'écran principal se veut beaucoup plus spacieux (2,25 pouces). Les deux écrans affichent une densité de pixels de 326 ppp, ce qui leur confère une grande netteté, ainsi qu'une bonne luminosité pour un affichage clair en extérieur.

  • Note : 4/5

Performances

  • Interface tactile fluide et stable
  • Moins de fioritures logicielles que chez la concurrence
  • Gestion de la chaleur améliorée par rapport à la DJI Action 2 

La DJI Osmo Action 3 recycle la même interface que celle de l'Action 2 - elle s’avérait fluide et stable l'année dernière, et elle l'est encore aujourd'hui. De grandes icônes faciles à manipuler tactilement rendent l'interaction intuitive. Il y a aussi un système de menu simplifié.

La gestion de la chaleur est le point faible de l'Action 2. Son petit corps et sa conception métallique exposée entraînent des surchauffes inconfortables, même après de courtes périodes d'enregistrement de vidéos haute résolution. Cette fois-ci, cependant, DJI a considérablement corrigé ce défaut. 

L'Action 3 peut filmer pendant de plus longues périodes que l'Action 2 sans surchauffer. Nous avons pu tourner un clip 4K de 16 minutes et 30 secondes à 60 images par seconde avant d'arrêter l'enregistrement. La caméra ne fut jamais chaude au toucher. Elle ne surclasse pas la nouvelle GoPro Hero 11 Black, qui enregistre pendant plus de 10 minutes de plus à la même résolution et à la même fréquence d'images, mais elle constitue une énorme amélioration par rapport à l'Action 2.

L'Action 3 expose moins de fonctionnalités logicielles que la GoPro Hero11 Black, surtout en ce qui concerne la photographie. Il n'y a même pas de mode nuit, donc l'objectif ultra grand angle de votre smartphone capturera probablement une photo basse lumière supérieure à celle de la caméra de DJI. La photographie numérique ayant fait des progrès considérables ces dernières années, et GoPro en ayant clairement tenu compte, la faiblesse de la prise de vue de l'Action 3, en particulier dans les scènes difficiles, reste un inconvénient notable.

DJI présente néanmoins une longueur d'avance sur son application, DJI Mimo. Tout comme GoPro Quick, l'application de DJI offre un contrôle pratique sur grand écran des différents modes, ainsi qu'une prévisualisation de ce que vous êtes en train de photographier. Nous avons trouvé que DJI Mimo se révèle plus fiable que GoPro Quick, avec une connexion plus stable avec une latence plus faible.

La marque rend son interface extrêmement personnalisable. Pour commencer, vous pouvez enregistrer jusqu'à cinq profils distincts afin de pouvoir passer rapidement d'un mode de prise de vue sur mesure à un autre. Vous pouvez également créer un raccourci Quick Switch, activée par une simple pression brève sur le bouton d'alimentation. 

DJI propose aussi une série de fonctions Pro. Lors de la capture de photos, vous pouvez sauvegarder vos clichés au format JPEG ou RAW, basculer entre un champ de vision large ou standard, contrôler la vitesse d'obturation et l'ISO, mais aussi régler la balance des blancs. En ce qui concerne cette dernière, DJI a intégré un capteur de couleur sous l'objectif pour aider la caméra à capturer des teintes naturelles.

La capture vidéo Pro permet aux utilisateurs de contrôler la balance des blancs, l'ISO et la vitesse d'obturation, et délivre un profil de couleur supplémentaire, D-Cinelike. Dès lors, il vous est possible de modifier la coloration des scènes en passant par l’éditeur vidéo.

DJI Osmo Action 3

(Image credit: Basil Kronfli / TechRadar)
  • Note : 4/5

Qualité photo et vidéo

  • Prises de vue jusqu'à 4K/120fps
  • Nivellement de l'horizon jusqu'à 45º en 4K
  • Nivellement de l'horizon à 360º jusqu'à 2,7K 

Si vous avez manipulé la DJI Action 2, vous savez à quoi vous attendre avec l'Osmo Action 3. Les caméras partagent les mêmes caractéristiques en ce qui concerne les prises photo et vidéo. Cela signifie que l'Action 3 n'est pas la meilleure de sa catégorie, avec des performances inférieures à celles de la GoPro Hero 11 Black et même de la Hero 10 Black. Pour autant, les vidéos capturées avec l'Action 3 ne pèchent jamais par leur qualité.

Dans des environnements très éclairés, vous pouvez filmer des séquences nettes et de bonne composition en résolution 4K. Si vous filmez principalement des vlogs, et que vous n'avez pas besoin d'un FOV super large de 155º, vous feriez mieux d'opter pour une caméra d'action moins expansive. L'Action 3 ne donne pas la priorité aux visages lors de l'exposition d'une scène, et elle ne tient pas compte des détails captés par les caméras concurrentes comme les GoPro Hero 10 et 11. 

En obtenant plus d'éléments dans le cadre avec son FOV plus large de 155º, DJI rend plus difficile l'exposition de tous les éléments présents dans le cadre. Comme vous pouvez le voir dans le vlog ci-dessus, l'Action 3 doit faire face à une grande surface nuageuse et, à l'autre extrémité du spectre d'exposition, à des éléments de premier plan comme d'arrière-plan sombres dans la moitié inférieure de la scène. Avec sa plage dynamique limitée, associée au fait qu'elle ne semble pas donner la priorité aux visages par défaut, l'Action 3 manque une opération séduction visant les vlogueurs. 

Lorsque vous changez l'objectif pour un champ de vision moins large, les détails s’amenuisent et la caméra sous-expose toujours les visages. Par conséquent, pour les vlogueurs, nous recommandons vivement d'acheter une GoPro Hero 10 ou 11 Black avec un module média - si vous savez que vous allez filmer en extérieur dans des situations imprévisibles.

La vidéo ci-dessus illustre également le nivellement de l'horizon, une fonction introduite sur l'Action 2. Cette fonction permet de maintenir la stabilité des séquences, en compensant les inclinaisons jusqu'à 45 degrés en résolution 4K, et en gérant une rotation de 360 degrés en 2,7K sans qu'aucune oscillation n'apparaisse dans vos séquences.

Si la Hero 11 Black n'avait pas été annoncée, la mise à niveau de l'horizon de l'Action 3 se serait avéré hyper-compétitive, mais maintenant que la dernière caméra d'action de GoPro fait monter les enchères avec sa mise à niveau à 360 degrés 5,3K de plus haute résolution, la mise en œuvre de DJI perd un peu de son éclat. Elle ne fonctionne pas non plus aussi bien dans les scènes peu éclairées, les inclinaisons restant visibles sous forme de saccades dans les séquences. Toutefois, il s'agit d'une excellente fonctionnalité premium, accessible à un prix mesuré.

En ce qui concerne la qualité audio, la DJI Osmo Action 3 capte un son propre à partir de ses trois microphones, en éliminant relativement bien le bruit de fond et le vent. En fait, nous préférons la qualité de son audio à celle de la GoPro Hero 11 Black, surtout si vous êtes en déplacement. Si vous disposez d'un excellent micro DJI sans fil, vous pouvez facilement améliorer votre qualité audio en branchant simplement le récepteur directement sur le côté de l'Osmo Action 3.

  • Note : 3,5/5

Faut-il acheter la DJI Osmo Action 3 ?

Achetez-la si...

Vous filmez vos sessions de plongée sous-marine
L'Osmo Action 3 de DJI est étanche jusqu'à 16 mètres, ce qui dépasse les capacités de la GoPro Hero 11 Black, qui plafonne à 10 mètres. Cela en fait un meilleur choix pour les plongeurs qui n'ont pas envie d'investir dans un étui. Si cela ne vous dérange pas d'utiliser un tel accessoire, l'Action 3 peut atteindre alors jusqu'à 60 mètres de profondeur.

Vous avez besoin d'une fixation rapide
Avec quelques adaptateurs de fixation rapide, vous pouvez rapidement monter et démonter votre DJI Osmo Action 3 de vos trépieds, poignées, casques, capots de voiture préférés et plus encore. Combinant des aimants et des pinces, le système de fixation de DJI pourrait vous éviter de perdre votre temps et votre énergie à visser.

Vous prêtez grand intérêt à la longueur focale
Bien qu'elle soit légèrement inférieure à la concurrence, la DJI Osmo Action 3 offre en fait un angle de vision plus large que n'importe quelle GoPro Hero Black, avec un objectif de 155 degrés, ce qui correspond à 12,7 mm, une fois traduit en mesures traditionnelles de longueur focale.

Ne l'achetez pas si...

Vous publiez vos créations sur les réseaux sociaux
DJI affirme que sa nouvelle Osmo Action 3 est parfaite pour TikTok et Instagram car il peut être monté verticalement avec un support spécial. Cependant, par rapport à la GoPro Hero 11 Black, qui filme du contenu natif au format 8:7, prêt à être recadré pour toutes les plateformes sociales, la solution de DJI manque sa cible. Si GoPro n'avait pas changé la donne avec la nouvelle taille de son capteur, l'Osmo Action 3 de DJI aurait pu rivaliser, mais en l'état actuel des choses, les Instagrammeurs, les TikTokers et les YouTubeurs qui souhaitent réaliser plusieurs montages à partir d'un seul clip devraient opter pour la Hero 11 Black.

Vous filmez de longs clips en haute résolution
La DJI Osmo Action 3 n'aime pas tourner de longs clips à sa résolution maximale de 4K et à 60 images par seconde. Avec une durée maximale d'environ 16 minutes et 30 secondes, elle surpasse le modèle précédent… mais elle ne peut pas rivaliser avec la GoPro Hero 11 Black, qui peut filmer plus de 28 minutes avec la même qualité.

Vous voulez le meilleur traitement photo possible
DJI n'améliore pas le logiciel de traitement photo de son Action 3 autant que GoPro. Qu'il s'agisse de la Hero 10 Black de l'année dernière ou de la nouvelle Hero 11 Black, GoPro utilise la photographie par calcul pour tirer un peu plus de ses clichés. Les modes Nuit et Super Photo contribuent à améliorer la gamme dynamique des caméras GoPro, la DJI Osmo Action 3 n'est pas à la hauteur dans les situations plus contrastées.

Basil Kronfli is the Head of content at Make Honey and freelance technology journalist. He is an experienced writer and producer and skilled in video production, digital marketing and brand development.