Skip to main content

Windows 11 pourrait apparaître plus tôt que vous ne le pensez

Affichage du Microsoft Store sous Windows 11
(Crédit photo: Shutterstock - Gorodenkoff / Microsoft)

Windows 11 pourrait sortir fin octobre, voire en novembre, du moins si la dernière rumeur en vogue autour de l’OS se révèle exacte.

C'est le calendrier de lancement théorique que Microsoft envisage actuellement, d'après les indices récemment découverts par Windows Latest. Une publication de Microsoft même sur la soumission des pilotes de Windows 11 a éveillé l’intérêt du média. Elle demande aux différents constructeurs partenaires de la société d’envoyer les pilotes à inclure dans la version initiale de l'OS, à une date limite.

Cette note indique que : "Les partenaires désirant rendre leur matériel compatible avec Windows 11 et la mise à jour 21H2 peuvent nous envoyer leurs pilotes jusqu'au 24 septembre 2021".

Microsoft souhaite que les pilotes soient fournis bien avant la sortie de Windows 11, naturellement, afin de s'assurer d’une fenêtre de tir suffisante pour les tester.

Comme le fait remarquer Windows Latest, on pourrait s'attendre à ce que ce calendrier indique une sortie de Windows 11 environ quatre semaines plus tard, ou en d'autres termes, fin octobre.

L'autre révélation ici est que ce calendrier correspond à des indices repérés ailleurs, à savoir un document Intel (des notes de publication des pilotes graphiques, pour être précis) qui qualifie la version initiale de Windows 11 de "mise à jour d'octobre 2021". Walmart a par ailleurs indiqué une date de lancement de Windows 11 en octobre dans une réactualisation de son catalogue.


Intel et Microsoft, main dans la main ?

La fin du mois d’octobre se précise donc comme la date de sortie la plus probable de Windows 11. Évidemment, même si c'est l'intention actuelle de Microsoft, le système d'exploitation pourrait glisser de quelques semaines et finir par arriver en novembre (ou peut-être même plus tard en fin d’année).

C'est exactement la raison pour laquelle Microsoft souhaite communiquer sur un lancement “en période de fêtes de fin d’année”, pour ne prendre aucun risque avec son agenda.

Il est clair qu'il vaut mieux laisser les utilisateurs agréablement surpris par une arrivée "précoce", que déçus par des retards répétitifs du déploiement réservé à Windows 11. C'est du simple bon sens.

Comme toujours dans ce type de scénarios, tout dépend de la façon dont se déroule la phase finale des tests. Si un bug majeur survient à la dernière minute - et cela s'est certainement déjà produit avec les mises à jour de Windows 10, qui sont moins complexes que le projet actuel - alors nous pouvons nous attendre à un report plus ou moins conséquent, engendré par la phase de correction.

Néanmoins, le nombre d'allusions à un lancement plus tard en octobre nous donne au moins un certain degré de confiance quant à la sortie de Windows 11 au moins en novembre. En outre, il y a une dernière pièce du puzzle qui s'adapte parfaitement ici : l’arrivée potentielle des processeurs next-gen Intel Alder Lake… à la fin du mois d'octobre ! Or, Windows 11 a été clairement modifié pour apporter des optimisations de ces processeurs et de leur conception hybride. Une sortie commune serait ainsi plus que louable.

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).