Skip to main content

Vous en avez assez d'acheter un nouveau smartphone Android tous les deux ans ? Ce calvaire va bientôt prendre fin

Google Pixel 6
(Crédit photo: Google)

La Commission européenne (CE) a rédigé une nouvelle législation (opens in new tab) qui obligerait les fabricants de smartphones Android à offrir un support à long terme pour leurs appareils mobiles.

Motivée par la volonté de réduire les déchets électroniques et de protéger les consommateurs contre les comportements prédateurs, la proposition vise à établir une durée minimale de support qui s'appliquera à tous les appareils Android vendus dans l'Union Européenne.

Selon les nouvelles règles, les fournisseurs devront fournir à leurs clients trois ans de mises à jour des fonctionnalités majeures et cinq ans de correctifs de sécurité, ce qui doublera pratiquement la durée de vie de certains smartphones bon marché.

L’idéal ? Changer son smartphone tous les cinq ans au moins

En l'état actuel des choses, si certains fournisseurs offrent une durée de support généreuse (le Google Pixel 6 répond déjà aux nouvelles exigences, par exemple), beaucoup promettent de fournir des mises à jour pendant une poignée d'années seulement, ou ne précisent pas la durée réelle de l’assistance pratiquée.

Cet état de fait crée un dilemme pour les propriétaires d'appareils mobiles, qui peuvent soit opter pour une mise à niveau coûteuse, malgré le fait que leur matériel reste pleinement fonctionnel, soit passer à côté de nouvelles fonctionnalités et d'importantes mises à niveau sécuritaires.

Les nouvelles règles de l'Union Européenne, en plus de limiter les dommages environnementaux causés par le cycle actuel de rachat, permettront aux consommateurs d'utiliser leurs appareils mobiles pendant au moins une demi-décennie avant de devoir les remplacer.

Par ailleurs, la proposition comprend des mesures visant à se prémunir contre l'obsolescence programmée, une pratique par laquelle un appareil est construit délibérément pour se dégrader avec le temps, poussant ainsi son propriétaire à le mettre à niveau.

Le projet de législation demande aux fabricants de respecter de nouvelles normes en matière d'autonomie ou, à défaut, de rétablir les mécanismes traditionnels de remplacement des batteries. De même, les vendeurs devront fournir des pièces détachées et des services de réparation pendant au moins cinq ans après la sortie d'un appareil.

Cette nouvelle législation sera soumise à une période de consultation qui durera jusqu'à la fin du mois. La proposition sera mise en œuvre au plus tôt au quatrième trimestre 2022, l'application du texte devant commencer un an après la date de son introduction.

Via 9to5 Google (opens in new tab) 

Joel Khalili
News and Features Editor

Joel Khalili is the News and Features Editor at TechRadar Pro, covering cybersecurity, data privacy, cloud, AI, blockchain, internet infrastructure, 5G, data storage and computing. He's responsible for curating our news content, as well as commissioning and producing features on the technologies that are transforming the way the world does business.