Un tiers des utilisateurs d'Internet ont été victimes d'une violation de données

Violation de données
(Crédit photo: Shutterstock)

Un consommateur sur trois dans le monde a déjà été victime d'une violation de données impliquant une entreprise détenant ses données personnelles, selon une étude de la société de cybersécurité Thales. 

Le rapport (s'ouvre dans un nouvel onglet) de la société a révélé que 82 % de ces victimes de violations de données ressente à ce propos un impact négatif sur leur vie, ce qui n'est pas surprenant, car les violations de données peuvent exposer les victimes à un risque beaucoup plus élevé de problèmes tels que le vol d'identité.

Malgré l'omniprésence virtuelle des violations de données, l'étude révèle que de nombreux consommateursdans le monde continue malgré tout de faire confiance aux fournisseurs de services numériques en ligne pour protéger leurs données personnelles. 

Comment les entreprises doivent-elles réagir ?

L'enquête de Thales a également abordé l'opinion des consommateurs sur la manière dont les entreprises devraient gérer ces violations de données.

Plus de la moitié d'entre eux (54 %) estiment que les entreprises devraient être tenues d'appliquer des contrôles obligatoires de protection des données, tels que le cryptage et l'authentification à deux facteurs, après une violation de données.

Le rapport révèle également que de nombreux consommateurs sont prêts à faire usage de leur porte-monnaie et à frapper les entreprises là où ça fait mal en matière de protection des données.

Un peu plus d'un cinquième (21 %) des consommateurs interrogés par Thales ont déclaré avoir cessé d'utiliser les services d'une entreprise ayant subi une violation de données, et 42 % d'entre eux ont demandé la suppression de leurs informations.

L'étude a également permis de révéler certaines statistiques sur la manière dont la confiance varie selon les secteurs.

L'étude de Thales a révélé que le secteur financier était de loin l'industrie la plus digne de confiance parmi les personnes interrogées, avec 42 % de confiance.

Viennent ensuite les soins de santé et les technologies grand public, auxquels 27 % et 32 % des consommateurs font respectivement confiance.

Les médias et les divertissements obtiennent le plus mauvais score de toutes les catégories étudiées, avec seulement 12 % de confiance, tandis que les gouvernements arrivent juste derrière avec seulement 14 % de confiance.

Le rapport a également révélé que la confiance des consommateurs varie considérablement d'un pays à l'autre.

Le Brésil et le Mexique étaient de loin les nations les plus confiantes parmi les personnes interrogées, obtenant respectivement 95 % et 92 % à la question : "Dans quelle mesure faites-vous confiance aux services numériques en ligne, comme les achats, les médias sociaux, les voyages, etc. en ce qui concerne la sécurité de vos données personnelles ?".

Il n'en va pas de même pour les consommateurs du Royaume-Uni, de l'Australie et de la France, où seuls 20 % des personnes interrogées peuvent en dire autant.

Will McCurdy has been writing about technology for over five years. He has a wide range of specialities including cybersecurity, fintech, cryptocurrencies, blockchain, cloud computing, payments, artificial intelligence, retail technology, and venture capital investment. He has previously written for AltFi, FStech, Retail Systems, and National Technology News and is an experienced podcast and webinar host, as well as an avid long-form feature writer.