Skip to main content

Sony revient sur le marché des jeux mobiles et il y a de quoi être enthousiaste

Jeux mobiles PlayStation
(Crédit photo: Sony)

Sony veut reconquérir le marché des jeux sur smartphone et crée la nouvelle division PlayStation Studios Mobile. Premier fait d’arme de cette dernière l’acquisition de Savage Game Studios.

Ne vous inquiétez pas : PlayStation ne change pas de cap pour se concentrer uniquement sur les jeux mobiles. Les jeux sur console resteront le point fort de Sony. La société est simplement en pleine expansion. Le directeur de PlayStation Studios, Hermen Hulst, veut offrir (opens in new tab) plus de contenus, plus de supports, pour maximiser l’engagement de la communauté PlayStation. Comme le portage sur PC de titres comme Marvel's Spider-Man ou God of War l’a déjà permis.

Mais ne vous attendez pas à un Horizon Forbidden West sur mobile pour autant. La nouvelle division prévoit de faire éclore des franchises inédites sur smartphones et tablettes. Il a été confirmé que les développeurs de la division mobile "travailleront de manière indépendante", sans que la division console ne se mêle de leurs projets.

À l'heure actuelle, on ne sait pas sur quoi planche Savage Game Studios, sous les auspices de Sony. Et la firme veut préserver le mystère sur son line-up mobile.

Des jeux-services mobiles à venir ?

Savage Game Studios est un éditeur relativement jeune qui a été fondé par un groupe de vétérans de l'industrie vidéoludique. Une partie de l'équipe comprend d'anciens employés de Rockstar, Rovio, et même d’Insomniac Games, propriété de Sony.

Jusqu'à présent, Savage Game Studios n'a pas sorti de titres phares,  mais le communiqué de Sony indique qu'il développe actuellement un "jeu-service mobile AAA".  Un jeu-service est un titre qui vise à maintenir son public aussi engagé que possible afin qu'il l’exécute sur de longues périodes. Pensez à un MMO comme World of Warcraft, constamment alimentés par des nouveaux contenus.

Sony affirme qu'il est trop tôt pour révéler quoi que ce soit sur l’opus en question, mais des rapports précédents indiquent qu’il s’agirait d’un jeu de tir. Celui-ci aurait dû sortir l'année dernière, mais cela ne s'est manifestement pas produit. Il pourrait s'agir d'un titre free-to-play, similaire à Fortnite, et dont le modèle économique se base sur l’intégration de  diverses microtransactions.

Retour gagnant sur le mobile ?

Ce n'est pas la première fois que Sony s'attaque au marché du jeu mobile et nous ne parlons pas de ses anciennes consoles portables comme la PlayStation Vita (RIP). 

En 2014, Sony a lancé sa plateforme PlayStation Mobile pour Android. Les joueurs pouvaient accéder à une bibliothèque composée de jeux classiques, de jeux PS Vita et de quelques titres exclusifs. Cependant, le service n'a jamais vraiment décollé et a fermé en 2015. L'échec du service n'a pas arrêté le titan, puisque Jim Ryan, PDG de Sony Interactive Entertainment, a déclaré en mai 2022 que Sony prévoyait de proposer la moitié de ses titres sur smartphone ou PC d'ici 2025. Les jeux-services sont eux-aussi dans la ligne de mire de Sony, qui prévoit de sortir 10 titres en direct d'ici 2026. Il est tout à fait possible que le prochain jeu de Savage Game Studios soit le résultat de cette stratégie pluriannuelle. 

De plus, il y a beaucoup d'argent à gagner sur les plateformes mobiles. Une étude récente de Sensor Tower, datant de juillet 2022, révèle la rentabilité des jeux-services sur ce support. Par exemple, Genshin Impact a rapporté 154 millions de dollars rien que sur le mobile. Les États-Unis constituent le plus gros marché, générant 1,8 milliard de dollars pour le seul mois de juin. La dernière division mobile de Sony est sans doute assise sur un gisement d’or…

  • Meilleurs jeux PS5 : quels titres devriez-vous lancer en priorité ?
  • PS5 Slim : à quand une PlayStation 5 plus petite et plus légère ?
Cesar Cadenas
Contributor

Cesar Cadenas has been writing about the tech industry for several years now specializing in consumer electronics, entertainment devices, Windows, and the gaming industry. But he’s also passionate about smartphones, GPUs, and cybersecurity.